LA FOI EN DIEU ... AVOIR LA FOI EN JESUS CHRIST


La coutume.

Actes des Apôtres (21.21 ~ Traduit du grec) :

« Tu leur dit de ne pas circoncire les enfants

et de ne pas se conformer aux coutumes. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

3 août


Les juifs de Jérusalem étaient demeurés attachés aux principes religieux de la loi.

Beaucoup s'inquiétaient d'avoir entendu dire que Paul recommandait aux Juifs dispersés dans les territoires païens de ne plus suivre la loi de Moïse.

Aussi Jacques recommande à Paul de se soumettre à quelques rituels issus de la coutume.

Paul accepte ce compromis.

Il agit ainsi conformément aux préceptes de tolérance qu'il préconise dans ses épîtres.

Il est avant tout soucieux de ne pas susciter chez ses frères juifs un rejet fondé sur des principes religieux.

« Si donc, à cause d'un aliment, tu fais du tort à ton frère, tu ne te conduis pas selon l'amour. Ne va pas, pour un aliment, causer la perte de celui pour qui le Christ est mort.

Que ce qui est bien pour vous ne devienne pas pour d'autres une occasion de dire du mal de vous.

Car le règne de Dieu ne consiste pas à réglementer le manger et le boire, mais, par l'Esprit Saint, à nous rendre justes et à nous donner la paix et la joie. » (Romains 14.15-17)

Paul, comme Jacques, savaient à quoi s'en tenir sur la véritable foi.

Mais ils avaient en face d'eux une multitude de croyants demeurés attachés aux anciennes pratiques cultuelles.

Il faudrait du temps afin que ceux-ci prennent conscience que la foi ne se manifeste pas dans une pratique aveugle.

Car la foi illumine l'individu et son entourage par une juste conscience de ce qui est bien ou mal en se fondant sur l'amour du prochain et non sur des coutumes.

Principes religieux ...

Retour en page d'accueil


Paul à Jérusalem

Actes des Apôtres

Traduit du grec : versets 21.17 à 21.40

17. Lorsque nous sommes arrivés à Jérusalem, les frères nous ont acceillis avec joie.

18. Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens arrivèrent.

19. Après les avoir salués, il exposa en détail ce que Dieu avait fait parmi les païens par son ministère.

20. Quand ils l’entendirent, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru. Et tous demeurent attachés à la loi.

21. Ils ont entendu dire à ton sujet que tu enseignes à tous les Juifs vivant parmi les païens à renoncer à Moïse. Tu leur dit de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes.

22. Qu'en est-il donc ? De toute façon ils vont apprendre que tu es là.

23. Fais donc ce que nous allons te dire. Quatre de nos hommes sont tenus par leur propre vœu.

24. Prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leurs dépenses afin qu’ils se rasent la tête. Et tous sauront ainsi que ce qu’ils ont entendu dire à ton sujet n'a pas de sens mais que tu te conformes, toi aussi, aux prescriptions de la loi.

25. Concernant les païens qui ont la foi, nous avons écrit que nous avions décidé qu'ils se gardent de la viande sacrifiée aux idôles, du sang, de la viande étouffée et de la fornication.

26. Le jour suivant, Paul accompagna donc les hommes pour se faire purifier avec eux. Il entra dans le temple pour annoncer quand les jours de purification seraient accomplis, l'offrande devant alors être offerte pour chacun d'eux.

27. Les sept jours allaient s'achever quand les Juifs d'Asie, l'ayant remarqué dans le temple, semèrent la confusion dans toute la foule et s'emparèrent de lui.

28. Ils criaient : Israélites, au secours ! Cet homme est celui qui répand partout son enseignement contre notre peuple, la Loi et ce Lieu. Il aussi introduit des Grecs dans le temple et profané ce saint lieu.

29. Car ils avaient vu auparavant Trophine d'Ephèse en ville avec lui. Ils pensaient que Paul l'avait introduit dans le temple.

30. La ville entière se souleva et le peuple se rassembla. S'emparant de Paul, ils le traînèrent hors du temple dont les portes furent aussitôt fermées.

31. On cherchait à le tuer et le chef de la cohorte eut connaissance que Jérusalem était en plein désordre.

32. Il prit aussitôt avec lui soldats et centurions pour charger la foule. A la vue du chef de la cohorte et des soldats, on cessa de frapper Paul.

33. Le chef de la cohorte s'approcha et se saisit de lui. Il ordonna qu'il soit lié de deux chaînes puis il chercha à savoir qui il était et ce qu'il avait fait.

34. La foule criait toutes sortes de choses et, comme il ne pouvait s'assurer de la cause du tumulte, il ordonna qu'on le conduise à la forteresse.

35. Quand il fut sur les marches, les soldats durent le porter à cause de la violence de la foule.

36. En effet, une foule nombreuse criait : Supprimez-le !

37. Sur le point d'entrer dans la forteresse, Paul demanda au chef de cohorte : M'est-il permis de te dire quelque chose ? Il lui répondit : Tu connais le grec ?

38. Tu n'es donc pas cet Egyptien qui, ces jours derniers, a soulevé et emmené au désert quatre mille Sicaires ?

39. Paul lui dit alors : Moi ? D'une part je suis Juif, de Tarse en Cilicie, citoyen d'une ville renommée. Mais je t'en prie, permets-moi de parler au peuple.

40. Ayant reçu l'autorisation, Paul se dressa sur les marches et fit signe de la main au peuple. Un grand silence s'installa et il leur adressa la parole dans un dialecte hébreu.

Actes des Apôtres 22.1 à 22.30 >>>