LA FOI EN DIEU ... AVOIR LA FOI EN JESUS CHRIST


Le chemin de Damas.

Actes des Apôtres (22.6 ~ Traduit du grec) :

« Comme j’étais en chemin, à l'approche de Damas,

vers midi, une grande lumière resplendit

soudain du ciel autour de moi. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

4 août


La conversion de Paul sur le chemin de Damas est racontée trois fois dans le livre des Actes des Apôtres.

L'importance de cet évènement est ainsi soulignée et l'expression "un chemin de Damas" est devenue, dans le langage courant, synonyme de conversion personnelle, de retournement de situation.

On trouve dans cette relation des faits trois éléments symboliques.

1. Il est bientôt midi ... un jour parmi tant d'autres ... et Paul approche de Damas où il croit pouvoir persécuter les chrétiens.

Nous ignorons son âge mais la première partie de sa vie va s'achever avec une nouvelle naissance consécutive à sa conversion.

L'heure de midi représente le tournant d'une vie : l'homme comme le soleil s'élevait ... il va décliner.

Paul croyait s'élever en persécutant les chrétiens ... il va désormais "décliner" physiquement mais s'élever spirituellement en suivant Jésus.

Pour illustrer ce "déclin" qui doit être synonyme d'humilité, Saul de Tarse s'appellera désormais Paul, du latin "Paulus" qui signifie "petit".

2. Le second symbole de cette conversion : c'est le "chemin".

Jésus a dit : « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. » (Jean 14.6)

Sur les chemins de la vie, chacun peut s'égarer dans des directions multiples avant de trouver LE chemin.

Pour Paul, c'est sur le chemin de Damas que sa vie a croisé LE chemin qui mène à la vraie Vie.

3. Enfin, une grande lumière a marqué cet évènement, rendant Paul temporairement aveugle.

Puis ses yeux se sont ouverts.

Ce troisième élément symbolique se comprend mieux sous l'éclairage de cette parole de Jésus :

« Moi, je suis la lumière du monde.

Celui qui me suit, ne marchera sûrement pas dans la ténèbre mais il aura la lumière de la vie. » (Jean 8.12)

Au hasard des chemins de traverses nous avons, ou nous pouvons si ce n'est déjà fait, rencontré Celui qui peut nous guider dans ce monde de ténèbres.

Soyons prêts à l'accueillir et à le suivre ... même si la voie est ardue !

Une grande lumière resplendit autour de moi ...

Retour en page d'accueil


Le plaidoyer de Paul

Actes des Apôtres

Traduit du grec : versets 22.1 à 22.30

1. Frères et pères. Ecoutez maintenant la défense que je vous présente.

2. Ils se tinrent plus tranquille quand ils entendirent qu'il s'adressait à eux en dialecte hébreux. Il dit alors :

3. Je suis un Juif natif de Tarse en Cilicie, mais c'est dans cette ville que j'ai été élevé. J'ai été instruit aux pieds de Gamaliel dans le respect scrupuleux de la Loi de nos pères, plein de zèle pour Dieu comme vous l'êtes tous aujourd'hui.

4. C'est moi qui ai persécuté à mort cette Voie, enchaînant et livrant à la prison des hommes comme des femmes.

5. Le grand-prêtre et tout le collège des anciens peuvent en témoigner. C'est d'eux que j'avais reçu des lettres pour nos frères de Damas où je me rendais. Je devais ramener de là-bas à Jérusalem ceux qui seraient enchaînés afin qu'ils soient punis.

6. Comme j’étais en chemin, à l'approche de Damas, vers midi, une grande lumière resplendit soudain du ciel autour de moi.

7. Je tombai sur le sol et j’entendis une voix qui me disait : "Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?"

8. Je répondis alors : "Qui es-tu, Seigneur ?" Et il me dit : "Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes."

9. Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n’entendirent pas la voix qui me parlait.

10. Je dis : "Que dois-je faire, Seigneur ?" Et le Seigneur me dit : "Relève-toi, va à Damas, et là on te dira tout ce que tu dois faire."

11. Comme je ne voyais rien à cause de l’éclat de cette lumière, je rejoignis Damas conduit par la main de ceux qui m'accompagnaient.

12. Un certain Ananias, homme pieux suivant la Loi, avait bonne réputation parmi tous les Juifs qui habitaient là.

13. Il s'approcha de moi et se présenta en disant : "Saul, mon frère, retrouve la vue !" Et moi, aussitôt, je l'ai retrouvée et j'ai pu le voir.

14. Il me dit : "Le Dieu de nos pères t'a destiné à connaître Sa volonté, à voir le Juste et à entendre Sa propre voix."

15. "Car tu témoigneras pour Lui devant tous les hommes de ce que tu auras vu et entendu."

16. "Alors, pourquoi tarder ? Lève-toi, fais-toi baptiser et purifier de tes péchés en invoquant Son nom."

17. De retour à Jérusalem, alors que je priais dans le temple, il m'arriva de tomber en extase.

18. Je Le vis qui me disait : "Hâte-toi ! Quitte Jérusalem au plus vite car ils n'accepteront pas ton témoignage à mon sujet."

19. Alors je répondis : "Seigneur, ils savent que j'ai jeté en prison et fait battre dans toutes les synagogues ceux qui croient en Toi."

20. "Quand le sang d'Etienne, Ton témoin, a été versé, j'étais présent en personne. J'approuvais ceux qui le tuaient et gardais leurs vêtements."

21. Mais il me dit : "Va, car je t'enverrai au loin, vers les païens."

22. Ils l'avaient écouté jusqu'à ces mots mais alors ils élevèrent la voix en disant : Eliminez-le de la terre ! Car il ne doit pas rester en vie !

23. Ils hurlaient, jetaient leurs vêtements et lançaient de la poussière en l'air.

24. Le chef de la cohorte ordonna de le faire entrer dans la forteresse, et de le soumettre à la question par le fouet, afin de savoir pour quel motif on criait ainsi contre lui.

25. Quand on l'eut attaché avec des sangles, Paul dit au centurion qui était présent : Vous est-il permis de fouetter un citoyen romain qui n'a pas même été condamné ?

26. A ces mots, le centurion rejoignit le chef de la cohorte pour lui rapporter. Il dit : Qu'allais-tu faire ? Cet homme est romain !

27. Le chef de la cohorte s'approcha et lui dit : Dis-moi, tu es vraiment romain ? Il lui répondit : Oui.

28. Le chef de la cohorte ajouta : Moi, il m'a fallu une forte somme pour acquérir cette citoyenneté. Paul dit : Quant à moi, je l'ai de naissance.

29. Aussitôt, ceux qui devaient le soumettre à la question s'écartèrent de lui. Le chef de la cohorte avait peur, sachant qu'il était romain et qu'il l'avait fait enchaîner.

30. Le lendemain, désireux de connaître le vrai motif des accusations portées par les Juifs, il le fit délier et ordonna de rassembler les grands prêtres avec tout le Sanhédrin. Il fit descendre Paul pour le confronter à eux.

Actes des Apôtres 23.1 à 23.22 >>>