LA FOI EN DIEU ... AVOIR LA FOI EN JESUS CHRIST


Le lion et la gazelle.

Actes des Apôtres (9.40 ~ Traduit du grec) :

« Pierre les fit toutes sortir, se mit à genoux

et pria. Se tournant vers le corps, il dit :

Tabitha, lève-toi !

Elle ouvrit les yeux et, voyant Pierre, elle s’assit. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

14 Juillet


La résurrection des morts est considérée comme un miracle.

Quelques cas sont relatés dans le Premier (Ancien) Testament, d'autres en présence de Jésus ou encore aux temps des apôtres.

De nos jours, rares sont ceux qui croient que de tels évènements peuvent se produire.

Les plus inflexibles affirmeront : c'est impossible !

Les croyants peuvent répondre :

« C'est impossible aux hommes, mais pas pour Dieu.

Tout est possible à Dieu ! » (Marc 10.27)

C'est par la prière que Pierre obtient la résurrection de Tabitha, une prière pleine d'amour pour une femme qui n'en était pas dépourvu :

« Elle accomplissait beaucoup de bonnes oeuvres et d'aumônes. » (Actes 9.36)

C'est donc Dieu, et non un homme ordinaire, qui a réalisé ce miracle en répondant à cette prière.

Car tout est possible à ce Dieu qui nous aime ...

Il est écrit, en Ésaïe 11.6, qu'un jour viendra où « Le loup habitera avec l'agneau, et le léopard gîtera avec le chevreau ; le veau, le lion et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, et un enfant les conduira. »

Aimeriez-vous, par exemple, voir un jour une lionne adopter une gazelle ?

Impossible ... direz-vous ?

C'est pourtant ce qui s'est produit au Kénya en 2008 et les médias en ont rendu compte.

Cet exemple, parmi tant d'autres, sur le "possible" et ce qui est "impossible" n'est pas le fruit du hasard mais la préfiguration de ce qui règnera un jour sur notre Terre : l'Amour !

Dans les Actes des Apôtres, le nom de Tabitha est araméen.

Ce mot se traduit par "gazelle".

J'ai cherché un titre pour cette page en croyant qu'il existait peut-être une fable intitulée : "Le lion et la gazelle".

J'ai trouvé mieux que ça ... un merveilleux chant d'amour qui m'était inconnu jusqu'à ce jour.

N'hésitons pas à fredonner cette chanson d'Hugues Auffray :

"Souviens-toi mon ange qu'au temps de Noé

Nous vivions ensemble sans nous disputer

À nous deux ma blonde on peut tout changer

Et refaire le monde, pour l'éternité".

La colombe ...

Retour en page d'accueil


Saul et Pierre à l'œuvre

Actes des Apôtres

Traduit du grec : versets 9.20 à 9.43

20. Aussitôt, il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu.

21. Tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits et disaient : N'est-ce pas lui qui a maltraité à Jérusalem ceux qui invoquaient ce Nom ? Et n'est-il pas venu ici afin de les enchaîner pour les conduire aux grands-prêtres ?

22. Saul s'affirmait de plus en plus et confondait les Juifs habitant à Damas, leur démontrant qu'il s'agissait bien du Christ.

23. Au terme d'un bon nombre de jours, les Juifs se mirent d'accord pour l'éliminer.

24. Saul eut connaisance de leur complot. Ils surveillaient les portes de jour comme de nuit afin de le supprimer.

25. Une nuit, les disciples l'emmenèrent et lui firent descendre la muraille dans une corbeille.

26. Arrivé à Jérusalem, il essaya de rejoindre les disciples mais tous avaient peur de lui, ne croyant pas qu'il était un disciple.

27. Mais Barnabas, l'ayant pris avec lui, le conduisit aux apôtres. Il leur expliqua comment il vit, sur le chemin, le Seigneur qui lui avait parlé, et comment il avait parlé, à Damas, avec assurance au nom de Jésus.

28. Dès lors, il allait et venait avec eux dans Jérusalem, parlant avec assurance au nom de Jésus.

29. Il s'entretenait avec les Héllénistes et discutait avec eux, mais ceux-ci cherchaient à l'éliminer.

30. Cependant, l'ayant appris, les frères le conduisirent à Césarée puis le firent partir pour Tarse.

31. Ainsi l'Eglise vivait en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie. Elle s'édifiait et marchait dans la crainte du Seigneur et s'accroissait avec le soutien du Saint Esprit.

32. Il arriva que Pierre, qui se rendait en tous lieux, descendit chez les saints qui habitaient Lydda.

33. Il y trouva un homme du nom d'Enée qui était couché depuis huit ans sur un grabat. Il était paralysé.

34. Alors Pierre lui dit : Enée, Jésus Christ te guérit. Lève-toi et fais ton lit toi-même ! Aussitôt il se leva.

35. Tous ceux qui habitaient Lydda et le Saron vinrent et se convertirent au Seigneur.

36. Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une dénommée Tabitha, ce qui signifie Gazelle. Elle accomplissait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes.

37. Elle tomba malade en ces jours-là et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans la chambre haute.

38. Lydda étant proche de Joppé, les disciples ayant appris que Pierre s’y trouvait, ils envoyèrent deux hommes chez lui avec cette invitation : Ne tarde pas à nous rejoindre.

39. Pierre se leva et les suivit. Quand il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent en pleurant et lui montrèrent les tuniques et les manteaux que faisait Dorcas quand elle était avec elles.

40. Pierre les fit toutes sortir, se mit à genoux et pria. Se tournant vers le corps, il dit : Tabitha, lève-toi ! Elle ouvrit les yeux et, voyant Pierre, elle s’assit.

41. Il lui donna la main et la fit lever. Il appela les saints et les veuves et la leur présenta vivante.

42. Cela fut connu de tout Joppé et beaucoup crurent au Seigneur.

43. Pierre demeura assez longtemps à Joppé, chez un corroyeur nommé Simon.

Actes des Apôtres 10.1 à 10.33 >>>