LA FOI EN DIEU ... AVOIR LA FOI EN JESUS CHRIST


Le Nom du salut.

Actes des Apôtres (4.12 ~ Traduit du grec) :

« Il n'y a de salut en aucun autre,

car aucun autre nom n'a été donné sous le ciel

aux hommes par lequel nous pourrions être sauvés. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

5 Juillet


Il y a dans ma commune une femme qui prie régulièrement un chanteur décédé il y a quelques années.

Pour des raisons obscures, elle s'imagine que cet homme est en mesure d'intercéder en sa faveur.

D'autres prient tel ou tel saint, ou sainte ...

Mais la Bible est claire à ce sujet et la proclamation de Pierre est sans équivoque :

« Qu'il soit porté à votre connaissance, et à celle de tout le peuple d'Israël, que c'est dans le nom de Jésus-Christ le Nazôréen que vous avez crucifié, que Dieu a réveillé d'entre les morts, c'est par Lui que cet homme se présente devant vous bien portant.

C'est Lui la pierre, méprisée par vous, les bâtisseurs, qui est devenue la pierre angulaire.

Il n'y a de salut en aucun autre, car aucun autre nom n'a été donné sous le ciel aux hommes par lequel nous pourrions être sauvés. » (Actes des Apôtres 4.10-12)

Lui seul est en mesure d'intercéder auprès de Dieu, Lui seul siège à la droite du Père, comme il est rappelé notamment en Luc 20.42-43 :

« Car David lui-même dit dans le livre des Psaumes :

Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite !

Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis un escabeau sous tes pieds. »

Par cette position unique, Jésus, notre Seigneur, est notre témoin auprès du Père, le Seigneur, dans le cadre de la Trinité qui associe le Saint-Esprit.

David en avait la certitude ... Job aussi :

« Déjà maintenant, mon témoin est dans le ciel, Mon témoin est dans les lieux élevés. » (Job 16.19)

Aussi pouvons-nous proclamer :

"Déjà maintenant, mon témoin est dans le ciel, Jésus-Christ est dans les lieux élevés, assis à la droite du Père."

La colombe ...

Retour en page d'accueil


Comparution devant le Sanhédrin

Actes des Apôtres

Traduit du grec : versets 4.1 à 4.22

1. Ils parlaient au peuple quand vinrent à eux les prêtres, le commandant du temple et les Sadducéens.

2. Ils étaient agacés parce qu'ils enseignaient le peuple en annonçant la résurrection de Jésus d'entre les morts.

3. Ils les arrêtèrent pour les conduire en prison jusqu'au lendemain, car c'était déjà le soir.

4. Beaucoup crurent parmi ceux qui les avaient entendus, portant à cinq mille le nombre des croyants.

5. Le lendemain, les chefs et les anciens, avec les scribes, se rassemblèrent à Jérusalem.

6. Il y avait Anne, le grand-prêtre et Caïphe, Jean et Alexandre, tous ceux qui étaient issus de familles de grands-prêtres.

7. Les ayant fait placer au milieu, ils demandèrent : Par quelle puissance et en quel nom avez-vous fait cela ?

8. Alors Pierre, rempli de l'Esprit Saint, leur dit : Chefs du peuple et anciens !

9. Si nous sommes interrogés aujourd'hui, c'est pour une bonne action accomplie sur un homme malade qui a été sauvé.

10. Qu'il soit porté à votre connaissance, et à celle de tout le peuple d'Israël, que c'est dans le nom de Jésus-Christ le Nazôréen que vous avez crucifié, que Dieu a réveillé d'entre les morts, c'est par Lui que cet homme se présente devant vous bien portant.

11. C'est Lui la pierre, méprisée par vous, les bâtisseurs, qui est devenue la pierre angulaire.

12. Il n'y a de salut en aucun autre, car aucun autre nom n'a été donné sous le ciel aux hommes par lequel nous pourrions être sauvés.

13. Ils s'étonnèrent face au franc-parler de Pierre et de Jean, sachant qu'il s'agissait d'hommes illettrés et sans instruction. Ils reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus.

14. Voyant l'homme qui avait été guéri et se tenait avec eux, ils ne savaient que dire.

15. Ils leur ordonnèrent de sortir du Sanhédrin pour s'entretenir entre eux.

16. Ils se dirent : Que ferons-nous de ces hommes ? Car il est bien connu qu'ils ont accompli un signe, c'est évident pour tous les habitants de Jérusalem et nous ne pouvons le nier.

17. Mais afin qu'il ne s'en répande encore plus dans le peuple, menaçons-les afin qu'ils ne parlent plus de ce nom à personne.

18. Les ayant fait appeler, ils les mirent en demeure de ne plus jamais parler ni enseigner au nom de Jésus.

19. Pierre et Jean leur répondirent : Jugez vous-mêmes s'il est juste devant Dieu de vous écouter plutôt que Dieu !

20. Car il nous est impossible de ne pas prêcher ce que nous avons vu et entendu.

21. Après les avoir menacés, ils les relâchèrent, ne sachant par quel moyen les punir à cause du peuple. Car tous glorifiaient Dieu pour ce qui était arrivé.

22. L'homme touché par le signe de guérison avait en effet plus de quarante ans.

Actes des Apôtres 4.23 à 4.37 >>>