AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Une nouvelle alliance.

Epître aux Hébreux (8.8 ~ Traduit du grec) :

« Voici, des jours viennent, dit le Seigneur,

où je conclurai avec la maison d’Israël

et la maison de Juda une alliance nouvelle. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

22 Novembre


Ce passage de l'Epître aux Hébreux reprend un texte du prophète Jérémie qui, bien avant la venue du Messie, posait les bases de la nouvelle alliance.

« Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je placerai mes lois dans leur esprit, je les inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » (Jérémie 31.33)

La première alliance reposait sur une Loi écrite sur des tables de pierre ou des parchemins : l'Ancien Testament s'intitule également "Ancienne Alliance".

La nouvelle alliance qui est inscrite dans l'esprit et le cœur des hommes par la volonté de Dieu et le don de l'Esprit Saint : c'est la foi en Jésus !

La plupart des Juifs n'ont pas reçu les enseignements de Jésus qui voulait accomplir la Loi ancienne en l'inscrivant dans le cœur des hommes.

De ce fait, le Seigneur s'est tourné vers toutes les nations, mais la promesse demeure pour Israël.

Car « l'endurcissement d'une partie d’Israël durera jusqu’à ce que l'ensemble des païens soit entré. » (Romains 11.25)

Lorsque l'Evangile aura été annoncé à toutes les nations, comme Jésus l'a prescrit, le peuple juif bénéficiera de la nouvelle alliance car la nation juive doit aussi recevoir l'Evangile.

« Car si leur mise à l'écart a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon le passage de la mort à la vie ? » (Romains 11.15)

Pendant plus de 19 siècles, Juifs et chrétiens se sont regardés trop souvent comme des adversaires.

Le temps arrive où, comme l'annonçait le prophète Jérémie, la maison d’Israël et celle de Juda seront réunies aux côtés des nations converties face au Dieu vivant.

La connaissance de Dieu ne reposera plus sur des textes et ne sera pas réservée aux spécialistes de la loi et autres légistes, qu'ils soient juifs ou chrétiens.

Il sera loin, le temps où Jésus déclarait :

« Hélas pour vous, légistes, qui avez confisqué la clé de la connaissance. Vous-mêmes, vous n'êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les avez empêchés. » (Luc 11.52)

La nouvelle Alliance ...

Retour en page d'accueil


Une nouvelle alliance

Epître aux Hébreux

Traduit du grec : versets 8.1 à 8.13

1. Voici le point capital de notre discours : c'est bien un tel grand prêtre que nous avons et qui s'est assis à la droite du trône de la Majesté dans les cieux.

2. Il est ministre du sanctuaire et de la vraie tente dressée par le Seigneur, et non par un homme.

3. Car tout grand prêtre est établi pour offrir des dons et des sacrifices, d'où la nécessité d'avoir quelque chose à offrir aussi pour lui.

4. S'Il était sur la terre, Il ne serait pas même prêtre, car ceux qui offrent les dons le font conformément à la loi.

5. Ceux-ci rendent un culte à une copie, à une esquisse des réalités célestes, comme Moïse en fut averti par Dieu quand il dut construire la tente. Car il est dit : « Vois, tu feras tout selon le modèle qui t'a été montré sur la montagne. »

6. Maintenant, c'est d'un ministère bien différent dont Il est chargé parce qu'Il est médiateur d'une bien meilleure alliance qui a été constituée à partir de promesses supérieures.

7. En effet, si la première alliance avait été irréprochable, il n’y aurait pas eu lieu d'en rechercher une seconde.

8. Car c’est en les blâmant qu'Il dit : « Voici, des jours viennent, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle. »

9. « Non pas comme l’alliance que je fis avec leurs pères, le jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, car eux-mêmes ne sont pas demeurés dans mon alliance. Aussi, moi, je les ai délaissés, dit le Seigneur. »

10. « Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je placerai mes lois dans leur esprit, je les inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. »

11. « Personne n’enseignera plus son concitoyen, ni son frère, en disant : Connais le Seigneur ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux. »

12. « Parce que je serai indulgent pour leurs fautes, je ne me souviendrai plus de leurs péchés. »

13. En disant « nouvelle », Il a rendu ancienne la première. Or, ce qui a vieilli devient vétuste et s'approche de sa disparition.

Epître aux Hébreux : 9.1 à 9.28 >>>