AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La Cité de Dieu.

Epître aux Philippiens (3.20 ~ Traduit du grec) :

« Mais nous, notre citoyenneté est dans les cieux,

d’où nous attendons aussi le Sauveur :

le Seigneur Jésus Christ. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

21 Octobre


Les grecs étaient très investis dans les affaires du monde.

La notion de "politique" vient du monde grec et le mot "cité" est ici la traduction de "politeuma" (citoyenneté) qui évoque l'administration des affaires civiles ou d'une communauté.

Paul invite les chrétiens de Philippes à s'investir dans l'administration des affaires de Dieu.

Faut-il de ce fait écarter tout investissement dans les affaires de nos cités terrestres ?

Il faut apprécier chaque situation au cas par cas en ayant le souci de ne pas s'associer aux compromissions de ce monde.

Paul nous met en garde :

« Leur fin sera la perdition. Leur dieu, c'est leur ventre ; leur gloire, c'est ce qui fait leur honte, eux qui se conforment aux valeurs du monde. » (Philippens 3.19)

La tentation est grande, mais il faut faire des choix !

« Ne formez pas un attelage disparate avec les incroyants. Car qu'y a-t-il de commun entre la justice et l’iniquité ? Et quelle convergence entre la lumière et les ténèbres ?

Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou que peuvent partager un croyant et un incroyant ? » (2 Corinthiens 6.14-15)

La Cité de Dieu se discerne rarement dans la gestion des affaires de ce monde ...

Jean 18.36 : « Mon royaume n’est pas de ce monde » répondit Jésus à Pilate qui l'interrogeait.

Combien d'hommes d'état, la plupart chrétiens, ont délaissé les affaires de Dieu pour se noyer dans celles du monde ?

Beaucoup considèrent que l'Eglise a connu une ère de gloire avec sa reconnaissance au sein de l'empire romain qui lui permit de dominer le monde antique à partir du IVè siècle de l'ère chrétienne.

Cette étape était sans doute nécessaire dans le processus d'évangélisation de toutes les nations voulu par Jésus Christ.

Mais la Cité de Dieu, fondée sur l'amour, la justice, la paix ... ne s'est nullement concrétisée sur notre Terre.

Deux mille ans seront bientôt écoulés depuis l'ascension du Christ.

Croyons en Son proche retour pour gouverner la terre avec Son peuple !

« Ils revinrent à la vie pour régner mille ans avec le Christ. »

(Apocalypse 20.4)

La Cité de Dieu

Retour en page d'accueil


Citoyens des cieux

Epître aux Philippiens

Traduit du grec : versets 3.1 à 3.21

1. Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Je ne me lasse pas de vous répéter les mêmes choses, et pour vous cela est salutaire.

2. Prenez garde aux chiens ! Prenez garde aux mauvais ouvriers ! Prenez garde aux faux circoncis !

3. Car c'est nous qui sommes circoncis, nous qui rendons un culte par l'Esprit de Dieu et sommes fiers d'être en Jésus Christ. Nous ne plaçons pas notre foi dans la chair.

4. J'aurais cependant de quoi placer aussi ma foi dans la chair. Et si quelqu'un d'autre croit pouvoir le faire, combien je le peux !

5. Circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu fils d'Hébreux et Pharisien quant à la loi.

6. Persécuteur zélé de l'Eglise, devenu irréprochable selon la justice fondée sur la loi.

7. Mais ce qui était pour moi profitable, je l'ai considéré à cause du Christ comme une source de perdition.

8. C'est ainsi que je considère que tout est une perte en regard de ce qui est prééminent : la connaissance de Jésus Christ, mon Seigneur. C'est pour Lui que j'ai tout perdu, ce que je considère comme déchets, afin de gagner Christ.

9. Ceci pour être trouvé en Lui, non par ma propre justice, celle qui vient de la loi, mais celle venant de la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu fondée sur la foi.

10. Pour Le connaître, avec la puissance de Sa résurrection et la communion à ses Souffrances, je me suis conformé à Sa mort.

11. J'espère ainsi avoir part à la résurrection d'entre les morts.

12. Car ce n'est pas fini, je n'ai pas encore atteint le but, mais je poursuis ma course dans l'espoir de tout obtenir, parce que Christ m'a totalement absorbé.

13. Frères, moi-même j'estime ne pas en avoir fini. J'ai pour seul souci d'oublier le chemin parcouru et de me tendre vers ce qui reste à faire.

14. Je m'élance vers le but en vue du prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ.

15. Nous tous donc, ayons le comportement des parfaits. Et si vous vous comportez autrement en quelque point, Dieu vous le révèlera aussi.

16. Toutefois, au point où nous sommes parvenus, marchons dans une même direction.

17. Imitez-moi, frères, et portez les regards sur ceux qui se conduisent selon le modèle que vous avez en nous.

18. Car beaucoup se conduisent en ennemis de la croix de Christ. Je vous en ai souvent parlé, et j’en parle encore maintenant en pleurant.

19. Leur fin sera la perdition. Leur dieu, c'est leur ventre ; leur gloire, c'est ce qui fait leur honte, eux qui se conforment aux valeurs du monde.

20. Mais nous, notre citoyenneté est dans les cieux, d’où nous attendons aussi le Sauveur : le Seigneur Jésus Christ.

21. Il transformera ce corps de misère en le rendant semblable au corps de Sa gloire, par la force qui Lui permet d’assujettir toutes choses à Son pouvoir.

Epître aux Philippiens : 4.1 à 4.23 >>>