AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Savoir vivre.

Epître aux Philippiens (4.12 ~ Traduit du grec) :

« Je sais vivre dans l’indigence, et je sais aussi être dans

l’abondance. J’ai appris en toutes circonstances à être rassasié

et à avoir faim, à être dans l’abondance comme dans le besoin. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

22 Octobre


De nos jours, le "savoir-vivre" est considéré comme une qualité à l'actif de ceux qui savent appliquer les règles de la politesse.

Ces gens ont "de bonnes manières".

Peu importe ce que fait réellement l'individu pourvu qu'il soit présentable.

La notion de "savoir-vivre" était conçue au XVIe siècle comme l’art de bien diriger sa vie.

C'est mieux ... mais ce n'est pas suffisant.

Paul nous donne la meilleure des définitions du "savoir-vivre" : vivre en toutes circonstances en alliance avec Jésus, que l'on soit dans la pauvreté ou l'abondance.

Mais pour cela, faut-il encore vivre une relation personnelle avec Jésus et pouvoir proclamer comme Paul :

« Je peux tout par Celui qui me fortifie. » (Philippiens 4.13)

Notre monde en dérive souffre d'un manque de "savoir vivre" : pour beaucoup, Dieu est loin ou inexistant, ce qui compte c'est de rechercher l'abondance.

Mais l'abondance n'exclut pas la souffrance, physique ou mentale, ni la mort.

Pour répondre à ses souffrances et ses angoisses, faute de savoir vivre, l'humanité impuissante a développé une culture du "savoir mourir".

Des ouvrages diffusent différentes techniques pour se suicider ; l'avortement ou l'euthanasie sont normalisés.

Mourir d'une manière décente, sans déranger les autres, en quelque sorte tirer sa dernière révérence avec politesse, fait partie du "savoir vivre" en ce monde.

Mais tout ceci n'efface pas les causes initales de la souffrance humaine et de la mort car le mal domine l'humanité, sous l'emprise de l'ange de la mort.

Heureux celui ou celle qui a choisit de "savoir vivre" plutôt que de "savoir mourir".

Heureux ceux qui ont choisi de mettre en pratique des principes de vie en conformité avec la volonté de Jésus :

« Heureux les pauvres par l'esprit, car le Royaume des cieux est à eux.

Heureux les affligés, car eux seront consolés.

Heureux les doux, car ils hériteront la terre.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car eux seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux, car ils auront miséricorde.

Heureux ceux qui ont le cœur pur, car eux verront Dieu.

Heureux ceux qui font la paix, car ils seront appelés fils de Dieu. »

(Matthieu 5.3-9)

Je puis tout par celui qui me fortifie.

Retour en page d'accueil


Savoir vivre

Epître aux Philippiens

Traduit du grec : versets 4.1 à 4.23

1. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, je désire tant vous revoir. Vous êtes ma joie et ma couronne : tenez bon de cette façon dans le Seigneur, mes biens-aimés !

2. J'exhorte Evodie et de même Syntyche à vivre en accord dans le Seigneur.

3. Et je demande aussi à toi, véritable compagnon, de leur venir en aide. Elles ont lutté avec moi pour l'Evangile, avec Clément et d'autres compagnons, dont les noms sont inscrits au Livre de vie.

4. Réjouissez-vous dans le Seigneur en tout temps. Je le répète : réjouissez-vous !

5. Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.

6. Ne vous inquiétez de rien, mais faites connaître vos requêtes à Dieu par toutes sortes de prières et de supplications accompagnées d'actions de grâce.

7. Ainsi la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ.

8. Au reste, frères, soyez attentifs à tout ce qui est vrai, respectable, juste, pur, agréable et méritant d'être dit, dans la vertu et digne d'éloge.

9. Mettez en pratique ce que vous avez appris, ce que vous avez reçu, entendu et observé en moi, et le Dieu de paix sera avec vous.

10. J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur que vous ayez enfin pu manifester vos sentiments à mon égard. Vous y pensiez bien, mais l’occasion vous manquait.

11. Ce n’est pas en raison de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à me satisfaire de l’état où je me trouve.

12. Je sais vivre dans l’indigence, et je sais aussi être dans l’abondance. J’ai appris en toutes circonstances à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance comme dans le besoin.

13. Je peux tout par Celui qui me fortifie.

14. Cependant, vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.

15. Car vous le savez, Philippiens, au début de la prédication de l’Evangile, en partant de Macédoine, aucune Eglise n’entra en compte avec moi, en débit ou crédit, si ce n'est vous seuls.

16. Déjà à Thessalonique, une puis deux fois, vous m'avez envoyé de quoi pourvoir à mes besoins.

17. Ce n’est pas que je recherche les dons, mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte.

18. J’ai tout reçu, et je suis dans l’abondance. J’ai été comblé en recevant par Epaphrodite ce qui vient de vous comme « un parfum de bonne odeur » un sacrifice acceptable et agréable à Dieu.

19. Aussi mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse, glorieusement en Jésus Christ.

20. A Dieu notre Père soit la gloire aux siècles des siècles. Amen !

21. Saluez chacun des saints en Jésus Christ. Les frères vous saluent avec moi.

22. Tous les saints vous saluent, en particulier ceux de la maison de César.

23. Que la grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit.

Epître aux Colossiens : 1.1 à 1.29 >>>