AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Le jugement dernier.

Epître aux Romains (2.16 ~ Traduit du grec) :

« Ce sera révélé le jour où, selon mon Evangile,

Dieu jugera par Jésus Christ

les comportements secrets des hommes. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

14 août


Les païens, à la différence des Juifs, n'avaient pas reçu la Loi de Moïse ... mais tout homme ou femme reçoit une conscience, à moins d'être affecté d'un handicap mental.

Paul souligne à juste titre :

« Quand les païens, qui n’ont point la loi, exécutent naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont pas de loi, une loi pour eux-mêmes.

Ils montrent que l’œuvre de la loi est inscrite dans leurs cœurs.

Leur conscience en témoigne et leurs raisonnements intérieurs se confrontent, les accusant ou les excusant tour à tour. » (versets 14 & 15)

La conscience est en mesure de gérer nos intentions secrètes, nos décisions, nos actes ... et tout ceci sera connu et révélé au grand jour lors du jugement dernier.

Il en sera ainsi pour tous ceux qui ne seront pas convertis par l'enseignement de Jésus Christ, ceux qui n'auront pas été sauvés durant leur vie terrestre afin de mettre leurs actes en conformité avec la conscience que nous donne la foi en Dieu.

L'apôtre Paul résumait comme suit l'annonce du Salut et de la conversion :

« ... j'ai prêché de se convertir et de se tourner vers Dieu, en pratiquant des œuvres dignes de la repentance. » (Actes 26.20)

Pour ceux qui n'auront pas reçu l'Evangile du Salut ... notamment les millions d'individus qui naissent et meurent sans avoir entendu parler de Jésus Christ ... comme pour ceux qui auront connu la Parole de Dieu mais ne l'auront pas mise en pratique, le jugement dernier sera fondé sur les œuvres accomplies durant leur vie selon leur niveau de conscience.

« Je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre fut ouvert, celui de la vie. Les morts furent jugés, selon ce qui était écrit dans les livres, en fonction de leurs œuvres.

La mer rendit ses morts, la mort et l'Hadès rendirent leurs morts, et chacun fut jugé selon ses œuvres. » (Apocalypse 20.12-13)

Il nous est possible d'échapper à ce jugement par le Salut offert en Jésus Christ pendant notre vie terrestre, indépendamment de notre passé, car ce Salut implique le pardon et nous invite à changer nos mentalités et nos comportements.

Pour ces bienheureux, la première résurrection les attend !

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a pas d'emprise sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et régneront avec Lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20.6)

Mais pour les autres, ceux ou celles qui n'auront pas connu ce Salut, ou qui l'auront négligé, les "livres" rendront compte de toutes leurs actions.

Ils connaîtront la seconde résurrection suivie du jugement.

A Dieu, tout est possible ... notamment d'inscrire des noms dans le "Livre de vie" au vu de ce qui aura été recensé dans les "livres".

Oui, des païens seront inscrits dans le "Livre de vie" !

Mais ... « Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. » (Apocalypse 20.15)

Le jugement dernier

Retour en page d'accueil


Le jugement de Dieu

Epître aux Romains

Traduit du grec : versets 2.1 à 2.29

1. C'est pourquoi tu es inexcusable, qui que tu sois, toi qui juges. Car en jugeant l'autre, tu te condamnes toi-même, puisque, toi qui juges, tu commets les mêmes actes.

2. Nous savons que le jugement de Dieu s'exerce selon la vérité contre ceux qui commettent de telles choses.

3. Espères-tu, homme, toi qui juges ceux qui les commettent en faisant de même, que tu échapperas au jugement de Dieu ?

4. Ou bien méprises-tu la richesse de Sa bonté, Sa patience et Sa générosité en ignorant que la bonté de Dieu te pousse à te repentir ?

5. Par ton endurcissement et ton cœur impénitent, tu amasses contre toi la colère pour le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu.

6. « Il rendra à chacun selon ses œuvres. »

7. Pour les uns, qui oeuvrent avec persévérance à rechercher la gloire, l'honneur et l'incorruptibilité, ce sera la vie éternelle.

8. Pour les autres, esprits contestataires rebelles à la vérité mais soumis à l'injustice, ce sera la colère et la fureur.

9. La détresse et l'angoisse pour toute âme humaine ayant commis le mal, d'abord le Juif, mais le Grec aussi.

10. La gloire, l'honneur et la paix pour quiconque agit bien, d'abord le Juif, mais aussi le Grec.

11. Car il n'y a nulle partialité en Dieu !

12. Ainsi, tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché sous la loi seront jugés par la loi.

13. Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.

14. Quand les païens, qui n’ont point la loi, exécutent naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont pas de loi, une loi pour eux-mêmes.

15. Ils montrent que l’œuvre de la loi est inscrite dans leurs cœurs. Leur conscience en témoigne et leurs raisonnements intérieurs se confrontent, les accusant ou les excusant tour à tour.

16. Ce sera révélé le jour où, selon mon Evangile, Dieu jugera par Jésus Christ les comportements secrets des hommes.

17. Toi qui portes le nom de Juif, tu t'en remets à la loi et tu te dis fier de ton Dieu.

18. Tu connais Sa volonté et, instruit par la loi, tu discernes l'essentiel.

19. Tu es persuadé être le guide des aveugles, une lumière pour ceux qui sont dans les ténèbres.

20. Educateur des ignorants, maître pour les enfants, tu possèdes dans la loi l'expression de la connaissance et de la vérité ...

21. Toi donc, qui enseignes les autres, pourquoi ne t'enseignes-tu toi-même ? Tu prêches de ne pas voler et tu voles !

22. Tu dis de ne pas commettre d'adultère et tu commets l'adultère ! Tout en ayant horreur des idoles, tu pilles les temples !

23. Toi qui te dis fier de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi !

24. C'est pourquoi il est écrit : « Le nom de Dieu est blasphémé à cause de vous parmi les païens. »

25. Certes la circoncision est utile si tu pratiques la loi. Mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient une incirconcision.

26. Et si l'incirconcis observe les prescriptions de la loi, son incirconcision ne lui sera-t-elle pas comptée comme circoncision ?

27. Et celui qui, tout en accomplissant la loi, est physiquement incirconcis, te jugera toi qui, malgré les Ecritures et la circoncision, transgresse la loi.

28. Car ce n'est pas ce qui se voit qui fait le Juif, ni la circoncision visible dans la chair.

29. Mais c'est à l'intérieur que se trouve le Juif, par la circoncision du cœur qui relève de l'Esprit et non de la lettre, qui reçoit la louange non des hommes mais de Dieu.

Epître aux Romains 3.1 à 3.31 >>>