AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Une pierre de scandale.

Epître aux Romains (9.33 ~ Traduit du grec) :

« Voici, je pose en Sion une pierre d'achoppement,

un rocher de scandale.

Et celui qui croit en lui ne sera pas confus. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

23 août


Paul cite un verset du Premier (Ancien) Testament qui s'est accompli par l'incarnation de Jésus, le Christ ou Messie.

Pour les Juifs qui ont refusé de croire, le triomphe de Jésus à la croix était inacceptable.

Il était scandaleux que l'on puisse prêcher la résurrection d'un homme crucifié comme le dernier des malfaiteurs.

La profession de foi des chrétiens était classée parmi les propositions impies, plus sévèrement jugée que celles des païens polythéistes car les chrétiens fondaient leur foi sur le Premier Testament et le Dieu d'Israël.

Ainsi, Jésus est devenu pour la plupart des Juifs cette pierre d'achoppement sur laquelle on trébuche faute d'avoir pu prendre appui dessus.

Car ce "rocher de scandale" peut être, pour celui qui accepte le sacrifice de Jésus, comme un diamant éternel ...

« L'Eternel est ma forteresse, mon rocher, mon libérateur. Il est mon Dieu, le roc solide où je me réfugie. Il est mon Sauveur tout-puissant, mon rempart et mon bouclier. Mon asile est en lui. Toi, mon Sauveur, tu me délivres des hommes violents.» (2 Samuel 22.2-3)

A une époque où je cherchais une voie spirituelle afin de répondre aux questions existentielles qui me préoccupaient, j'ai fait le rêve suivant :

... je quittais une embarcation blindée qui venait d'accoster sur un rocher au milieu de la mer puis s'éloignait avec les autres passagers, me laissant seul au milieu d'une mer agitée, à bonne distance d'une côte lointaine ...

Au réveil, j'ai connu un mélange d'inquiétude et de fascination.

Inquiet d'être seul après avoir quitté le "cercueil blindé" de ce monde à la dérive sur une mer agitée ?

Fasciné par cette nouvelle terre lointaine et infinie ... sur laquelle repose également ce rocher solidement ancré au fond des océans ?

Aujourd'hui je suis rassuré d'avoir pour assise le rocher de mon salut, car si les eaux qui m'entourent menaçent de me submerger, elles s'écrasent contre mon rocher.

« Vive l’Eternel, et béni soit mon rocher !

Que Dieu, le rocher de mon salut, soit exalté ... »

(2 Samuel 22.47)

Diamant ou scandale ?

Retour en page d'accueil


Une pierre de scandale

Epître aux Romains

Traduit du grec : versets 9.19 à 9.33

19. Tu me diras alors : "Pourquoi donc nous fait-Il encore des reproches ?" Mais qui pourrait résister à Sa volonté ?

20. Qui es-tu donc, homme, pour répliquer à Dieu ? Le vase de terre dira-t-il à celui qui l'a façonné : "Pourquoi m'as-tu fait ainsi ?"

21. Le potier n'a-t-il pas la maîtrise de son argile pour fabriquer, avec la même pâte, soit un vase de valeur, soit un vase ordinaire ?

22. De même Dieu a voulu montrer Sa colère et faire connaître Sa capacité à supporter avec beaucoup de patience des vases de colère prêts pour la perdition.

23. Et Il fait ainsi connaître la richesse de Sa gloire envers des vases de miséricorde préparés d'avance pour Sa gloire.

24. Ce sont ceux qu'Il a appelés comme nous, non seulement d'entre les Juifs, mais aussi d'entre les païens.

25. C'est ce qu'Il dit dans Osée : « J'apellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée.

26. Et dans le lieu où il leur avait été dit : "Vous n'êtes pas mon peuple", ils seront appelés fils du Dieu vivant. »

27. Esaïe s'est écrié au sujet d'Israël : « Même si le nombre des fils d'Israël était comme le sable de la mer, c'est le reste qui sera sauvé.

28. Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sa parole sur la terre. »

29. Et, comme Ésaïe l'a prédit : « Si le Seigneur des armées ne nous avait laissé une descendance, nous serions devenus comme Sodome, nous aurions été semblables à Gomorrhe. »

30. Que dirons-nous donc ? Des païens, sans rechercher la justice, ont obtenu la justice, du moins la justice qui vient de la foi.

31. Par contre Israël, qui cherchait une loi de justice, n'est pas parvenu à cette loi.

32. Pourquoi ? Parce qu'ils ne l'attendaient pas de la foi, mais comme provenant des œuvres. Ils ont buté contre la pierre d'achoppement.

33. C'est ce qui a été écrit : « Voici, je pose en Sion une pierre d'achoppement, un rocher de scandale. Et celui qui croit en lui ne sera pas confus. »

Epître aux Romains 10.1 à 10.21 >>>