AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


L'enlèvement de l'Eglise.

Première épître aux Thessaloniciens (4.17 ~ Traduit du grec) :

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés,

nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées,

à la rencontre du Seigneur dans les airs. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

30 Octobre


L'enlèvement de l'Eglise est présenté par Paul aux chrétiens de Thessalonique non comme une vision mais comme une promesse du Seigneur :

« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur. » (verset 15)

La Bible atteste de plusieurs enlèvements préalables :

- « Par la foi, Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît pas la mort » (Hébreux 11.5)

- « Élie monta au ciel dans un tourbillon » (2 Rois 2.11)

- « Ce Jésus, qui vous a été enlevé au ciel, reviendra de la même manière que vous l'avez observé s'en allant vers le ciel. » (Actes 1.11)

Est-ce donc ce qui attend les disciples du Christ, ceux qui seront alors en vie, « restés jusqu'à l’avènement du Seigneur » ? (verset 15)

Paul offre cette espérance à cette communauté fidèle, enrichissant ainsi sa foi par une révélation sublime.

Les siècles se sont écoulés et les chrétiens n'ont pas été enlevés ... puisque l'avènement du Seigneur n'est pas encore venu.

Pourtant, nombreux sont ceux qui, de nos jours, espèrent connaître l'enlèvement du peuple de Dieu de leur vivant.

La question de l'enlèvement n'est pas clairement développée par ailleurs, ce qui conduit à des divergences d'interprétations.

Par contre, Paul fait état d'un premier "réveil" des morts ... ce qui suppose qu'il y en ait un second ultérieurement.

« Car le Seigneur Lui-même, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ se relèveront d'abord. » (verset 16)

C'est la première résurrection, réservée à ceux qui sont "morts en Christ", qui est confirmée par l'apôtre Jean :

« Et je vis des trônes. Ceux qui reçurent le pouvoir de juger y siégèrent : les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et de la parole de Dieu, de ceux qui ne s'étaient pas prosternés devant la bête ou son image et n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main.

Ils revinrent à la vie pour régner mille ans avec le Christ. Les autres morts ne revinrent pas à la vie avant le terme des mille ans. »

« C’est la première résurrection. » (Apocalypse 20.4-5)

L'enlèvement de l'Eglise.


L'enlèvement de l'Eglise

Première épître aux Thessaloniciens

Traduit du grec : versets 4.1 à 4.18

1. Enfin, frères, comme vous avez appris de nous comment il faut se conduire pour plaire à Dieu, nous vous demandons et nous vous exhortons dans le Seigneur Jésus à persévérer pour accomplir de nouveaux progrès.

2. Car vous savez quelles sont les prescriptions que nous vous avons transmises de la part du Seigneur Jésus.

3. La volonté de Dieu, c'est votre sanctification en vous abstenant de la débauche.

4. Que chacun sache maîtriser son corps dans la sainteté et l'honneur.

5. Ne succombez pas au désir passionnel comme le font « les païens qui ne connaissent pas Dieu. »

6. Ne causer aucun tort en affaire, et ne pas abuser de son frère, parce que le Seigneur tire vengeance de tout ceci ! Nous vous l'avons déjà dit et attesté.

7. Car Dieu ne nous a pas appelés pour l'impureté mais pour la sanctification.

8. Aussi, celui qui refuse cela ne rejette pas un homme mais Dieu, Lui qui vous donne Son Esprit Saint.

9. En ce qui concerne l'amour fraternel, ce n'est pas nécessaire de vous écrire, car vous avez vous-mêmes appris de Dieu à vous aimer les uns les autres.

10. Et vous le pratiquez pour tous les frères, dans toute la Macédoine. Nous vous exhortons, frères, à persévérer dans cette voie.

11. Mettez un point d'honneur à vivre en paix, à vous occuper de vos affaires, et à travailler de vos propres mains, comme nous vous l'avons prescrit.

12. Ainsi vous aurez une conduite honorable au regard du monde et vous n'aurez besoin de personne.

13. Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet des défunts, afin que vous ne soyez pas affligés comme les autres qui n’ont pas d’espérance.

14. Car, si nous croyons que Jésus est mort et s'est relevé, nous croyons aussi que Dieu ramènera avec Lui ceux qui sont morts en Jésus.

15. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après une parole du Seigneur : nous les vivants, restés jusqu'à l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.

16. Car le Seigneur Lui-même, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ se relèveront d'abord.

17. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

18. Ainsi, réconfortez-vous les uns les autres par ces paroles.

Première épître aux Thessaloniciens :
5.1 à 5.28 >>>


ENSUITE, nous les vivants ...

L'enlèvement de l'Eglise n'aura lieu, selon Paul, que postérieurement à la première résurrection, commence alors le règne du Messie :

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20.6)

En ce cas, les chrétiens devront-ils subir tout ou partie des épreuves annoncées dans le livre de l'Apocalypse, et par ailleurs dans la Bible, préalablement au retour du Seigneur ?

Seront-ils confrontés aux ultimes tribulations ou mis à l'écart par le Seigneur ?

Les interprétations divergent à ce sujet ... mais la place des chrétiens n'est-elle pas au sein de ce monde pour témoigner y compris pendant les pires épreuves ?

Aussi, il faut bien envisager que les chrétiens puissent traverser des temps difficiles. N'est-ce-pas déjà le cas des nombreux chrétiens actuellement persécutés dans plusieurs dizaines de pays ?

« En effet il y aura alors une grande détresse, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu'à présent. Assurément, cela ne se reproduira pas.

Et si ces jours-là n'étaient abrégés, aucune chair ne serait épargnée. Mais à cause des élus, ces jours seront abrégés. » (Matthieu 24.21-22)

Ainsi, la présence des chrétiens (les "élus") sur terre justifie une réduction des temps de souffrance. Nous sommes néanmoins invités par Jésus à persévérer dans la foi JUSQU'AU BOUT :

« Celui qui restera ferme jusqu’à la fin, lui sera sauvé. » (Matthieu 24.13)

Cette parole du Seigneur atteste, entre autres, que les chrétiens connaîtront les temps de tribulation tout comme Noé, dans son arche, échappa certes aux eaux du déluge, mais n'en demeura pas moins sur terre au milieu de la tourmente :

« En effet, l’avènement du Fils de l’homme rappellera les temps de Noé.

Car aux jours qui précédèrent le déluge, on se régalait et on buvait, on se mariait et on donnait en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. » (Matthieu 24.37-38)

Noé et sa famille ont persévéré jusqu'à la fin !

Cette approche n'a rien de réjouissant. Il est certes plus confortable de s'imaginer que le Seigneur enlève les chrétiens avant la grande tribulation, surtout dans nos sociétés occidentales où la plupart des chrétiens vivent tranquillement pendant que leurs frères et sœurs connaissent de multiples persécutions en Asie ou en Afrique.

Ce dogme de l'enlèvement permettant d'échapper à la tribulation finale ne trouve pas sa source dans la Bible ... mais dans une vision datant de 1830 qui aurait servi de support à la thèse de l'enlèvement de l'Eglise avant la tribulation.

En mars 1830, à Port Glasgow, une jeune fille âgée de 15 ans, Margaret Mac Donald, fait état de ses visions.

Elle déclara avoir vu les saints quittant la terre lors de la venue du Seigneur AVANT la tribulation.

Cette approche fut ensuite relayée par différents prédicateurs, conduisant à l'élaboration d'une thèse de l'enlèvement préalable à la grande tribulation.

On peut toutefois s'interroger : pourquoi les chrétiens seraient-ils enlevés APRES la grande tribulation puisque le Seigneur viendra instaurer Son Royaume sur terre ?

« Alors le signe du Fils de l'homme se manifestera dans le ciel et toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine. Elles verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel en puissance et pleine gloire. » (Matthieu 24.30)

Est-il envisageable que Jésus revienne partout à la fois afin que toutes les tribus (ou nations) Le voient apparaître en même temps ?

Où n'est-il pas plutôt probable qu'Il revienne en un seul lieu et que ceci soit visible par tous, grâce aux moyens modernes de télécommunication qui n'existaient pas aux temps où cette prophétie fut écrite ?

En ce cas, en quel lieu Jésus doit-il paraître ?

« Ce Jésus, qui vous a été enlevé au ciel, reviendra de la même manière que vous l'avez observé s'en allant vers le ciel. Alors ils retournèrent à Jérusalem, quittant le mont appelé "des Oliviers", proche de Jérusalem à un chemin de sabbat. » (Actes 1.11-12)

Le "chemin de sabbat" est ainsi nommé parce qu'il représentait la plus longue distance, de l'ordre du kilomètre, que l'Israélite avait le droit de parcourir un jour de sabbat. Ceci correspond à la distance entre Jérusalem et le Mont des Oliviers, à l'est de la ville.

Il est écrit par ailleurs que Jésus a quitté la terre du côté de Béthanie, sur les pentes sud-est du Mont des Oliviers.

« Il les conduisit ensuite dehors près de Béthanie et, après avoir levé Ses mains, Il les bénit. Pendant qu'Il les bénissait, Il les quitta et Il fut emporté au ciel. » (Luc 24.50-51)

La Bible atteste ainsi de la localisation de l'enlèvement du Seigneur ... et de Son retour.

N'est-ce-pas à ce moment que les disciples du Christ seront enlevés sur la terre entière, APRES la tribulation, pour honorer comme il se doit le Roi des rois ?

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

Le règne millénaire du Christ arrive à grands pas. Mais pour y parvenir, il faudra traverser bien des épreuves ...

« Entrez par la porte étroite, car large est la porte et spacieux le chemin menant vers la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par là. Mais combien est étroite la porte et resserré le chemin menant à la vie, et peu nombreux ceux qui le trouvent. » (Matthieu 7.13-14)

Retour en page d'accueil