AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La colère de Dieu.

Première épître aux Thessaloniciens (1.10 ~ Traduit du grec) :

« Dans l'attente que Son Fils vienne des cieux,

Jésus, qu’Il a ressuscité des morts et

qui nous arrache de la colère à venir. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

27 Octobre


La colère de Dieu est fréquemment évoquée et manifestée dans le Premier (Ancien) Testament.

Le Nouveau Testament insiste plus sur Son amour qui s'est concrétisé par le sacrifice de Jésus, Fils de Dieu, pour racheter nos péchés et résorber la colère.

Le temps de la grâce que nous connaissons depuis l'incarnation en Jésus Christ trouvera toutefois son terme.

Les croyants peuvent espérer échapper à cette colère, notamment à la lecture du verset ci-dessus.

Au travers des tourments qui attendent l'humanité, les saints, les élus devraient être "mis à part".

C'est aussi ce qui est écrit dans le livre de l'Apocalypse (9.4), notamment à propos de l'invasion des "scorpions-sauterelles" :

« Et il leur fut dit de ne pas nuire à l'herbe de la terre, à la verdure ou aux arbres mais seulement aux hommes qui ne portent pas le sceau de Dieu sur le front. »

Ainsi la colère demeure à l'encontre de ceux qui n'ont pas reconnu en Jésus le Sauveur qui nous délivre de la colère de Dieu.

L'aveuglement des hommes ne leur permet pas de discerner ce qui est "à venir".

« Hypocrites ! Vous savez discerner l’aspect de la terre et du ciel. Mais le temps présent, comment ne savez-vous pas le discerner ? » (Luc 12.56)

Examinons un autre verset qui traite de la colère de Dieu :

« Les nations se sont mises en colère et Ta colère est venue. Le moment est venu de juger les morts, de récompenser Tes serviteurs, les prophètes et les saints et ceux qui craignent Ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre. » (Apocalypse 11.18)

Celui-ci résume l'état du monde contemporain, dirigé par "ceux qui détruisent la terre".

Contre qui les "nations" se sont-elles irritées ?

A la fois contre elles-mêmes (« on se dressera nation contre nation » selon Marc 13.8) mais surtout contre Dieu.

Car le terme de "nation" désigne souvent dans la Bible les "païens", c'est-à-dire ceux qui se détournent de Dieu.

De tous temps, des peuples entiers ont suivi leurs dirigeants sur le large chemin « menant à la perdition » (Matthieu 7.13).

Mais la colère gronde, la Création est saturée de nos péchés, de pollution, de mensonges.

Il y a 2000 ans, plus encore aujourd'hui, la plupart se sont imaginés que l'humanité pouvait résoudre les désordres quelle a générés.

Beaucoup cherchent encore à nous faire croire que tout va s'arranger.

De tous temps il y eut des hypocrites, des marchands de sommeil ...

Le jugement dernier et la colère de Dieu

Retour en page d'accueil


La foi des Thessaloniciens

Première épître aux Thessaloniciens :

Traduit du grec : versets 1.1 à 1.10

1. Paul, Silvain et Timothée à l'Eglise des Thessaloniciens, en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus Christ, que la grâce et la paix soient avec vous.

2. Nous rendons continuellement grâce à Dieu pour vous tous en faisant sans cesse mention de vous dans nos prières.

3. Nous nous rappelons votre foi à l'ouvrage, votre amour en action, et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus Christ, devant Dieu notre Père.

4. Nous savons ainsi, frères bien-aimés de Dieu, que vous êtes élus.

5. Car notre Evangile ne vous a pas seulement été prêché en paroles, mais avec puissance et dans l’Esprit Saint, en totale plénitude. C'est ainsi que nous nous sommes montrés parmi vous, pour vous.

6. Et vous êtes devenus nos imitateurs et ceux du Seigneur, accueillant la parole en pleine détresse, dans la joie de l'Esprit Saint.

7. Vous êtes ainsi devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe.

8. Car la parole du Seigneur a non seulement retenti de chez vous en Macédoine et en Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est répandue en tout lieu, de telle sorte que nous n’avons pas besoin d’en parler.

9. En effet, on raconte à notre sujet quel accueil nous avons reçu et comment vous vous êtes tournés vers Dieu, loin des idoles, pour servir le Dieu vivant et véritable.

10. Ceci dans l'attente que Son Fils vienne des cieux, Jésus, qu’Il a ressuscité des morts et qui nous arrache de la colère à venir.

Première épître aux Thessaloniciens :
2.1 à 2.20 >>>