AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Antichrists.

Première épître de Jean (2.18 ~ Traduit du grec) :

« Vous avez appris qu’un antéchrist vient,

or il y a déjà de nombreux antichrists qui sont venus. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

12 Décembre


L'antéchrist est aussi appelé antichrist, d'autres traductions l'appellent "adversaire".

Les premiers adversaires du Christ sont issus du peuple juif qui a refusé de reconnaître le Messie, le Christ, en la personne de Jésus.

« Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres. Car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais il fallait que cela soit manifeste : tous ne sont pas des nôtres ! » (1 Jean 2.19)

Puis l'Eglise a été confrontée à toutes sortes de persécutions venant du monde païen mais l'apôtre Jean insiste au sujet de ceux qui, en général, croient en Dieu mais ne croient pas en Jésus.

Ils se manifestent par une négation de Jésus en tant que Fils de Dieu.

« Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père, celui qui confesse le Fils a aussi le Père. » (1 Jean 2.23)

Nier Jésus comme égal du Père se retrouve dans l'Islam, chez les Témoins de Jéhovah ... autant d'antichrists qui ont permis à l'Adversaire de détourner bien des âmes de la véritable foi.

Ainsi, depuis des siècles, l'Adversaire est à l'œuvre, s'efforçant par tous moyens de freiner la progression de l'Evangile de Jésus Christ.

De nos jours, la plus flagrante manifestation de l'antéchrist est l'athéisme, négation de toute forme de divinité.

En semant la division et la confusion dans les esprits, il est parvenu à détourner des hommes et des femmes vers d'autres voies.

Jésus répondit un jour à Thomas qui doutait : « Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père autrement que par moi. » (Jean 14.6)

Thomas était surnommé "Didyme", c'est-à-dire le jumeau, ou le double.

Thomas symbolise cette double personnalité qui nous écartèle, qui nous appelle à Christ, d'un côté, et à l'antichrist, de l'autre.

Dans notre nature pécheresse, nous pouvons vivre fréquemment cette remise en cause : croire ou ne pas croire en Jésus Christ notre Sauveur.

Remplaçons cette formule par une autre bien connue :

"Etre ou ne pas être ?".

Etre en Jésus pour une existence éternelle ... ou ne pas être en Lui, ce qui équivaut à une mort éternelle.

N'est-ce pas ce qui attend l'antéchrist ?

« Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. » (Apocalypse 20.10)

Qui est l'antéchrist ?

Retour en page d'accueil


Les antéchrists

Première épître de Jean

Traduit du grec : versets 2.12 à 2.29

12. Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de Son nom.

13. Je vous écris, pères, parce que vous L'avez connu dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le mauvais.

14. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. Je vous ai écrit, pères, parce que vous l'avez connu dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce vous êtes forts et la parole de Dieu demeure en vous : vous avez vaincu le mauvais !

15. N'aimez pas le monde, ni les choses du monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui.

16. Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, la satisfaction à vivre dans l'insolence, ne vient pas du Père mais du monde.

17. Or, le monde passe, ainsi que sa convoitise, mais celui qui accomplit la volonté de Dieu demeure pour l'éternité.

18. Petits enfants, c’est la dernière heure. Vous avez appris qu’un antéchrist vient, or il y a déjà de nombreux antichrists qui sont venus. A ceci nous reconnaissons que c’est la dernière heure.

19. Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres. Car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais il fallait que cela soit manifeste : tous ne sont pas des nôtres !

20. Quant à vous, vous avez reçu une onction venant du Saint, c'est pourquoi, tous, vous savez.

21. Je ne vous ai pas écrit que vous ignoriez la vérité, mais comme vous le savez aucun mensonge ne vient de la vérité.

22. Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Voici l’antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

23. Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père, celui qui confesse le Fils a aussi le Père.

24. Pour vous, que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père.

25. Et la promesse qu’Il nous a faite, c’est la vie éternelle.

26. Je vous ai écrit ceci au sujet de ceux qui vous égarent.

27. Pour vous, l’onction que vous avez reçue de Lui demeure en vous. Vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne puisque Son onction vous enseigne sur tout. Elle est véridique et ne ment pas. Puisqu'elle vous a enseignés, vous demeurez en Lui.

28. Maintenant, petits enfants, demeurez en Lui. Ainsi, nous serons pleins d'assurance lors de Sa venue, nous ne serons pas remplis de honte loin de Lui lors de Son avènement.

29. Puisque vous savez qu'Il est juste, reconnaissez aussi que quiconque pratique la justice est né de Lui.

Première Epître de Jean : 3.1 à 3.24 >>>