AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Les sectes.

Troisième épître de Jean (verset 9 ~ Traduit du grec) :

« J’ai écrit quelques mots à l’Eglise,

mais Diotrèphe, qui aime à tout diriger, ne nous reçoit pas. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

16 Décembre


La diffusion de l'enseignement de Jésus s'est rapidement accompagnée de dérives en tous genres.

L'une d'elle, et non des moindres, consiste à voir une Eglise se fermer au monde, sous l'emprise d'un "gourou".

Diotrèphe semble être de ceux-ci et Jean envisage d'intervenir à l'encontre de cette attitude.

« Aussi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet. Il se répand contre nous en méchants propos et, non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise. » (verset 10)

Soucieux de l'influence qu'il exerce sur une communauté de croyants, celui qui est animé d'un esprit sectaire entend maintenir son emprise en refusant les contacts extérieurs susceptibles de mettre en péril son autorité.

Le meilleur moyen de ne pas être contesté n'est-il pas de se couper du monde ?

Toutefois, cette attitude a des limites car le "gourou" a besoin d'une clientèle.

Aussi certaines sectes n'hésitent pas à recruter en allant de portes en portes pour diffuser des enseignements qui dérivent de l'enseignement de Jésus.

Jean nous conseille au sujet de ces faux apôtres :

« Si quelqu'un se présente à vous sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas chez vous et ne le saluez même pas. » (2 Jean 10)

Cette mise en garde doit nous permettre de mieux apprécier nos interlocuteurs.

Sont-ils animés par l'Esprit de l'Evangile ou par une démarche de recrutement sectaire ?

Une Eglise qui ouvre ses portes ouvre son cœur.

Elle peut ainsi bénéficer des apports de l'extérieur, positifs ou négatifs.

Le négatif peut mettre en péril le fonctionnement de l'Eglise car nul n'est à l'abri des agissements de l'Adversaire.

Mais en se repliant sur soi, on ne peut que dépérir.

L'esprit sectaire n'a pas sa place dans l'Eglise de Dieu.

Mais si celle-ci fonctionne en harmonie, investie par l'Esprit Saint, sans querelles, divisions ou ambitions personnelles, son organe dirigeant et collectif saura prendre les mesures adaptées à une éventuelle tentative de déstabilisation.

Au regard des conditions requises pour être à l'abri des dérives sectaires, il est clair qu'une grande vigilance est nécessaire au sein de chaque communauté pour ne pas se laisser piéger par l'Adversaire.


L'Eglise face à l'Adversaire

Troisième épître de Jean

Traduit du grec : versets 1 à 15

1. L'ancien à Gaïus, le bien-aimé, que j'aime en toute vérité.

2. Cher ami, je te souhaite de prospérer en tous domaines et de te porter bien. Que ton âme soit aussi dans la prospérité.

3. Car j'ai éprouvé une grande joie à l'arrivée des frères qui ont rendu témoignage en vérité à ton sujet, notamment comment tu marches dans la vérité.

4. Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.

5. Cher ami, tu marches selon la foi par tes actes en faveur des frères, même s'ils sont étrangers.

6. Ils ont rendu témoignage de ton amour devant l'Eglise. Tu feras bien de pourvoir à leurs besoins en vue de leur voyage d'une manière digne de Dieu.

7. En effet, ils se sont mis en route pour le Nom, sans rien recevoir des païens.

8. Nous nous devons donc de les accueillir correctement, afin de collaborer à la la diffusion de la vérité.

9. J’ai écrit quelques mots à l’Eglise, mais Diotrèphe, qui aime à tout diriger, ne nous reçoit pas.

10. Aussi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet. Il se répand contre nous en méchants propos et, non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise.

11 Cher ami, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu, celui qui fait le mal n’a pas connu Dieu.

12. Pour Démétrius, tout le monde lui rend un bon témoignage, même la vérité ! Alors nous aussi, rendons-lui témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai.

13. J’ai beaucoup de choses à t’écrire, mais je ne veux pas le faire avec l’encre et la plume.

14. J’espère donc te voir bientôt, et nous parlerons de vive voix.

15. Que la paix soit avec toi ! Les amis te saluent. Salue les amis, chacun en particulier.

L'esprit sectaire ressemble au séjour des morts.

Retour en page d'accueil

Epître de Jude

Traduit du grec : versets 1 à 25

1. Jude, serviteur de Jésus Christ, frère de Jacques, à ceux qui sont aimés en Dieu le Père, appelés et gardés pour Jésus Christ.

2. Que la miséricorde, la paix et l'amour vous soient accordés en abondance.

3. Biens-aimés, j'avais hâte de vous écrire au sujet du salut qui nous est commun, quand il m'a fallu vous écrire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

4. Car certains individus se sont infiltrés, dont le jugement est annoncé d'avance depuis longtemps, des impies qui transforment la grâce de notre Dieu en débauche et renient notre seul Maître et Seigneur : Jésus Christ.

5. Je veux vous rappeler, bien que vous sachiez tout cela, que le Seigneur après avoir sauvé définitivement Son peuple du pays d'Egypte, a fait périr ensuite ceux qui demeuraient incrédules.

6. Les anges qui ne sont pas restés fidèles à leur poste en quittant leur propre demeure, Il les tient en réserve, enchaînés en permanence dans la ténèbre, pour le grand jour du jugement.

7. Aussi, Sodome et Gomorrhe, et les villes alentour qui s'étaient livrées à la prostitution de la même façon et se laissaient aller à des relations contre nature, gisent comme exemple en subissant le châtiment du feu éternel.

8. Assurément, ces gens-là souillent aussi la chair dans leurs égarements, méprisent la Souveraineté et insultent les gloires.

9. L'archange Michaël, même quand il disputait au diable le corps de Moïse, n'osa pas porter de jugement insultant mais il lui dit : "Que le Seigneur te réprime !"

10. Mais eux, ils insultent tout ce qu'ils ne connaissent pas, et ce qu'ils connaissent, instinctivement comme des animaux dépourvus de raison, les conduit à leur perte.

11. Malheureusement pour eux, ils se sont engagés sur les traces de Caïn et se sont abandonnés, pour un salaire, aux égarements de Balaam pour périr comme dans la révolte de Coré.

12. Ce sont eux qui souillent vos repas fraternels, faisant bombance sans mesure, soucieux de se gaver. Ils sont comme des nuages sans eau emportés par les vents, des arbres arrivés sans fruits à la fin de l'automne, doublement morts, déracinés.

13. Ces flots sauvages d'une mer crachant l'écume de leur honte sont des astres errants auxquels la ténèbre obscure est réservée pour l'éternité.

14. Hénoch, le septième après Adam, a prophétisé en disant à leur sujet : « Voici venir le Seigneur avec dix mille de Ses saints.

15. Il va juger toutes créatures et confondre les individus de tous leurs actes d'impiété dont ils se sont rendus coupables, et de toutes paroles offensantes que les pécheurs impies ont prononcées contre Lui. »

16. Ces gens qui ronchonnent, mécontents de leur sort, marchent au gré de leurs propres convoitises. Il sort de leur bouche des énormités et ils flattent les gens par intérêt.

17. Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des paroles prononcées autrefois par les apôtres de notre Seigneur Jésus Christ.

18. Ils vous disaient : « Au terme du temps, il y aura des moqueurs qui marcheront au gré de leurs propres convoitises, des impies. »

19. Ce sont des contradicteurs mûs par l'instinct qui ne possèdent pas l'Esprit.

20. Vous, biens-aimés, poursuivez votre propre édification sur votre foi très sainte, priez dans l'Esprit Saint !

21. Persévérez dans l'amour de Dieu, dans l'attente de la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle.

22. Ceux qui hésitent, prenez les en pitié !

23. Sauvez-les en les arrachant du feu. Quant aux autres, prenez-les en pitié mais avec crainte, car vous devez haïr jusqu'à leur tunique souillée par la chair.

24. A Celui qui peut vous préserver de tout faux pas et vous présenter irréprochables devant Sa gloire dans l'allégresse,

25. Au Dieu unique, notre Sauveur par Jésus Christ, notre Seigneur, que soit la gloire, la majesté, la force et l'autorité depuis toujours jusqu'à présent, et pour l'éternité. Amen.

Livre de l'Apocalypse : 1.1 à 1.20 >>>