AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Au commencement ...

Evangile selon Jean (1.1 ~ Traduit du grec) :

« Au commencement était la Parole,

et la Parole était auprès de Dieu,

et Dieu était la Parole. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

28 Mai


Le premier verset de l'Evangile selon Jean est parfois confondu avec le premier verset du Premier (ou Ancien) Testament :

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. » (Genèse 1.1)

En hébreu, "au commencement" se dit "bereschit", mot commençant par la seconde lettre de l'alphabet hébreu : le "Beth" dont la valeur numérique était 2.

Avant le "Beth", il y a "Aleph", première lettre de l'alphabet hebraïque qui équivaut numériquement au chiffre 1.

Les rabbins s'interrogèrent : pourquoi la Torah ne commence t-elle pas par la première lettre de l'alphabet qui est celle de l'Unité ?

L'Evangile selon Jean répond à cette interrogation : il place Dieu et Sa Parole avant le premier acte créateur de Dieu.

L'Unique est préexistant à la création qui se manifeste par la dualité (les cieux et la terre).

Par cette simple affirmation, "au commencement était la Parole", Jean nous transmet la révélation de l'antériorité de la Parole (le logos) sur Sa manifestation phénoménologique (l'acte créateur).

Mais il souligne aussi que la parole, en grec le "logos", s'est incarnée :

« La Parole est devenue chair ... » (Jean 1.14)

L'incarnation de Dieu en la personne de Jésus Christ est rejetée par les non chrétiens. Dieu et Jésus, Père et Fils, forment les deux premières personnes de la Trinité.

L'Esprit Saint constitue la troisième personne qui va permettre, à ceux qui le reçoivent, d'être "engendrés de Dieu" (Jean 1.13).

Que Jésus existe à la fois aux côtés de Dieu (la Parole était auprès de Dieu) et en Dieu (Dieu était la Parole) n'est concevable que par la foi.

Jean résume cette réalité comme suit :

« Moi et le Père nous sommes un. » (Jean 10.30)

Au commencement : la création de l'univers ...

Retour en page d'accueil


Prologue

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 1.1 à 1.14

1. Au commencement était la Parole, et la Parole était auprès de Dieu, et Dieu était la Parole.

2. Elle était au commencement auprès de Dieu.

3. Tout fut fait par Elle, et rien ne fut fait sans Elle.

4. En Elle était la vie, et la vie était la Lumière des hommes.

5. La Lumière brille dans la ténèbre, et la ténèbre ne L’a pas saisie.

6. Il vint un homme, envoyé de Dieu, son nom était Jean.

7. Il vint pour témoigner, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.

8. Il n’était pas la Lumière, mais il vint pour rendre témoignage de la Lumière.

9. C'est la vraie Lumière, qui, en venant dans le monde, illumine tout être humain.

10. Elle était dans le monde, et le monde fut fait par Elle, et le monde ne L’a pas reconnue.

11. Elle est venue dans Son propre bien, et les siens ne L’ont pas accueillie.

12. Mais à tous ceux qui L’ont reçue, Elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en Son nom.

13. Ce n'est ni par le sang, ni par la volonté de la chair, ni par la volonté de l’homme, mais de Dieu qu'ils sont engendrés.

14. La Parole est devenue chair, et Elle a habité parmi nous. Nous avons contemplé Sa gloire, une gloire comme celle d'un Fils unique auprès du Père, pleine de grâce et de vérité.

Jean 1.15 à 1.51 >>>