AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Comment voir Dieu ?

Evangile selon Jean (1.18 ~ Traduit du grec) :

« Personne n’a jamais vu Dieu. 

Le Fils unique, qui est Dieu dans le sein

du Père, est celui qui l’a dévoilé. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

29 Mai


"Voir" Dieu était et demeure inconcevable sur le fondement de la révélation biblique car Il est infini !

Dieu s'est montré aux hommes par Jésus, Son Fils unique.

Jésus ne permet pas de "voir" Dieu mais seulement de commencer à Le "connaître", à Le dévoiler.

Cette connaissance est hautement plus intime et profonde que ne serait une simple approche visuelle.

Parmi les prophètes auxquels Dieu s'est révélé, Moïse notamment ne voyait pas Dieu mais une manifestation ou "représentation" de l'Eternel :

« L'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. » (Exode 3.2)

Cette présence de Dieu n'est pas physique.

Dieu est "dans" le buisson mais celui-ci demeure intact.

Lorsque le croyant "brûle" de la présence de Dieu, il ne se consume pas pour autant.

Moïse bénéficiait ainsi de cette communication directe :

« Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l'Éternel. » (Nombres 12.8)

Dieu n'est pas visible !

« Dieu est Esprit ... » (Jean 4.24)

De ce fait, Il ne saurait être réduit à une image quelconque :

« Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux ... » (Exode 20.4)

Suivant cette logique, il n'y a aucune description de Jésus dans le Nouveau Testament afin de dissuader quiconque d'en faire par la suite une reproduction.

Par anticipation de ce principe, l'annonce du Messie visait à écarter l'idolâtrie par l'image :

« Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire. » (Ésaïe 53.2)

Et pourtant ... combien se sont égarés sur cette voie ...

Combien se prosternent encore devant des images, statues et autres représentations qui faussent la conception de la foi pour figer le regard sur des objets morts.

Or, Jésus est vivant !

"Personne n'a jamais vu Dieu ..." et il est bien possible que personne ne puisse jamais le "voir" même dans la vie éternelle.

Car ce qui nous est promis est beaucoup plus beau, beaucoup plus grand.

Nous ne sommes pas appelés à le voir, mais à le connaître !

« Car à présent, nous voyons comme dans un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. A présent, je connais en partie, mais alors je connaîtrai en vérité comme j’ai été connu. » (1 Corinthiens 13.12)

Jésus Christ seul intercesseur

Retour en page d'accueil


Témoignage de Jean le baptiste

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 1.15 à 1.51

15. Jean Lui a rendu témoignage quand il s’est écrié : C’est de lui dont j’ai dit : "Celui qui vient après moi, était avant moi, car il était le premier."

16. Car c'est de Sa plénitude que nous avons tous reçu, et grâce sur grâce.

17. Si la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

18. Personne n’a jamais vu Dieu. Le Fils unique, qui est Dieu dans le sein du Père, est Celui qui L’a dévoilé.

19. Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs de Jérusalem envoyèrent des prêtres et des lévites, pour l'interroger : Toi, qui es-tu ?

20. Il déclara, sans restriction, il affirma : Moi, je ne suis pas le Christ.

21. Puis ils lui demandèrent : Alors ? Es-tu Elie ? Et il dit : Je ne le suis pas. - Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non !

22. Ils lui dirent alors : Qui es-tu ? Afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ?

23. Il déclara : Moi, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : « Rendez droit le chemin du Seigneur », comme a dit Esaïe, le prophète.

24. Les envoyés étaient des Pharisiens.

25. Ils l'interrogèrent encore en disant : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète ?

26. Jean leur répondit : Moi, je baptise dans l'eau. Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas.

27. C'est lui qui vient après moi. Je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale.

28. Cela se passait à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.

29. Le lendemain, il vit Jésus qui venait vers lui et dit : Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

30. C'est de lui que j'ai dit : "Celui qui vient après moi, était avant moi, car il était le premier."

31. Et moi, je ne le connaissais pas. Mais je suis venu baptiser dans l'eau afin qu'il soit révélé à Israël.

32. Puis Jean témoigna en disant : J'ai contemplé l'Esprit qui descendait du ciel comme une colombe pour demeurer sur lui.

33. Je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit : "Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer sur lui, c'est lui qui baptisera dans l'Esprit Saint."

34. C'est ainsi que j'ai vu, et témoigné, que c'est lui le Fils de Dieu.

35. Le lendemain, Jean et deux de ses disciples se tenaient au même endroit.

36. Alors, en regardant Jésus qui marchait, il dit : Voici l'agneau de Dieu !

37. Les deux disciples, en l'entendant parler, suivirent Jésus.

38. Jésus se retourna et regarda ceux qui Le suivaient. Il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils Lui dirent : Rabbi, ce qui se traduit par Maître, où demeures-tu ?

39. Il leur dit : Venez et vous verrez. Ils le suivirent et ils virent où Il demeure. Ils demeurèrent depuis ce jour auprès de Lui. C'était environ la dixième heure.

40. André, le frère de Simon-Pierre, était un des deux à Le suivre après avoir écouté Jean.

41. Il alla trouver d'abord son propre frère, Simon, et lui dit : Nous avons trouvé le Messie, ce qui se traduit par Christ.

42. Il le conduisit vers Jésus. Jésus le regarda et dit : Toi, tu es Simon le fils de Jean. Tu seras appelé Céphas. Ceci se traduit par Pierre.

43. Le lendemain, comme Il voulait partir en Galilée, Il trouva Philippe. Jésus lui dit : Suis-moi !

44. Philippe était de Bethsaïda, la ville d'André et de Pierre.

45. Philippe alla trouver Nathanaël et lui dit : Nous avons trouvé celui dont Moïse parle dans la Loi, ainsi que les prophètes. C'est Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth.

46. Alors Nathanaël lui dit : Peut-il sortir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui répondit : Viens et vois.

47. Jésus vit Nathanaël venir à Lui et dit à son sujet : Voici vraiment un Israélite chez lequel il n'y a aucune tromperie.

48. Nathanaël Lui dit : Comment me connais-tu ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe t'appelle, je t'ai vu sous le figuier.

49. Nathanaël Lui répondit : Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu, c'est toi le roi d'Israël.

50. Jésus lui dit alors : Parce que je t'ai dit que je t'ai vu sous le figuier, tu crois ? Tu verras de plus grandes choses !

51. Et Il lui dit : Oui, à vrai dire, vous verrez le ciel s'ouvrir et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme.

Jean 2.1 à 2.25 >>>