AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Eau de vie.

Evangile selon Jean (7.38 ~ Traduit du grec) :

« Celui qui croit en moi, comme dit l'Ecriture :

Des fleuves d'eau vive couleront de son sein. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

10 Juin


Quelques mois après ma conversion, en préparant le baptême, j'étais assailli par le doute, remettant en question cette foi nouvelle et fragile qui m'avait pourtant conduit à changer de vie.

Pour aller plus loin sur le chemin de la foi, j'avais besoin d'un compagnon de route qui me guide.

Au matin du 19 octobre 2004, très affecté par ces attaques, je priais le Seigneur en ouvrant la Bible afin qu'il me rende espoir et foi en Sa parole.

C'est alors que je découvris Ezéchiel 47 ...

« Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison, à l'orient, car la face de la maison était à l'orient ; l'eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l'autel ...

Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n'auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. » (Ezéchiel 47.1 & 12)

Une note de concordance m'incita à lire également un passage de l'Apocalypse ...

« Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau.

Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. » (Apocalypse 22.1-2)

Le fleuve d'eau qui me traversa alors en profondeur m'a profondément soulagé et délivré de l'oppression.

Dans les mois qui ont suivi, j'ai vécu de nouveau cette expérience des dizaines de fois.

Lorsqu'un trouble survenait, je prenais refuge dans la Bible et découvrais ainsi des versets qui allaient devenir autant d'armes puissantes contre l'adversaire en de nombreuses circonstances.

« En effet, les armes de notre combat n'ont pas d'origine charnelle. Elles tiennent leur puissance de Dieu pour détruire des forteresses et renverser les raisonnements prétentieux. » (2 Corinthiens 10.4)

Puis cette eau a débordé, je ne pouvais contenir tout ce que j'avais accumulé. Il fallait donc entrer dans le monde afin de faire partager l'eau de la vie éternelle. Alors j'ai commencé à écrire en créant un site sur Internet, quelques pages, qui sont maintenant plus de 400.

« Allez donc faire des disciples de toutes nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28.19)

L'eau de vie doit "couler du sein" de celui qui croit en Jésus et qui l'a reçue en abondance ...

Retour en page d'accueil


Des fleuves d'eau vive

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 7.37 à 7.53

37. Lors du dernier jour, le principal de la fête, Jésus, en se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.

38. Celui qui croit en moi, comme dit l'Ecriture : « Des fleuves d’eau vive couleront de son sein ».

39. Il évoquait ainsi l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Lui, car l’Esprit n’était pas encore venu. Jésus n’avait pas encore été glorifié.

40. Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, dirent : Celui-ci est vraiment le prophète.

41. D’autres disaient : C’est le Christ. Et d'autres encore : Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?

42. L’Ecriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David, et de Bethléhem, village de David, que le Christ doit venir ?

43. Il y eut donc une division dans la foule à cause de Lui.

44. Certains d'entre eux voulaient Le saisir, mais personne ne posa les mains sur Lui.

45. Les gardes s'en retournèrent vers les grands-prêtres et les Pharisiens qui leur dirent : Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ?

46. Les gardes répondirent : Aucun homme n'a jamais parlé ainsi.

47. Les Pharisiens leur dirent alors : Auriez-vous aussi été séduits ?

48. Quelqu'un parmi les personnes ayant autorité ou les Pharisiens a-t-il cru en lui ?

49. Cette foule est ignorante de la Loi. Ces gens sont maudits.

50. Nicodème, l'un d'entre eux, qui s'était auparavant rendu près de Lui, leur dit :

51. Notre Loi condamnerait-elle un homme sans l'avoir d'abord directement entendu pour savoir ce qu'il a fait ?

52. Ils lui répondirent : N'es-tu pas aussi, toi, de Galilée ? Cherche bien et vois qu'aucun prophète n'est originaire de Galilée.

53. Puis chacun se rendit chez soi.

Eau de vie

Jean 9.1 à 9.41 >>>


La femme adultère

Versets 8.1 à 8.20
1. Jésus se rendit au mont des Oliviers.

2. Au lever du jour, Il se présenta de nouveau au temple et le peuple Le rejoignit. Il s'installa pour les enseigner.

3. Les scribes et les Pharisiens Lui amenèrent une femme surprise en adultère et la placèrent au milieu.

4. Ils Lui dirent : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.

5. Dans la Loi, Moïse nous a prescrit de lapider de telles femmes. Et toi, que dis-tu ?

6. Ils disaient cela pour Le mettre à l'épreuve afin de pouvoir L'accuser. Mais Jésus, baissé vers le sol, écrivait du doigt dans la terre.

7. Comme ils persistaient à L'interoger, Il se redressa et leur dit : Que celui d'entre vous, qui est dépourvu de péché, soit le premier à lui jeter une pierre.

8. Puis Il se baissa de nouveau pour écrire sur la terre.

9. Ceux qui L'avaient entendu sortirent l'un après l'autre, d'abord les plus âgés. Il se retrouva seul avec la femme au milieu.

10. Jésus se releva et lui dit : Femme, où sont-ils ? Personne ne t'a condamnée ?

11. Elle répondit : Personne, Seigneur. Jésus dit : Et moi je ne te condamne pas. Va, et désormais, ne pèche plus !

12. Puis à nouveau, Jésus leur parla : Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit, ne marchera assurément pas dans la ténèbre mais il aura la lumière de la vie.

13. Les Pharisiens Lui dirent alors : Toi, tu témoignes pour toi. Ton témoignage n'est pas vrai.

14. Jésus leur répondit : Même si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage est vrai parce que je sais d'où je suis venu et où je vais. Vous, par contre, vous ne savez ni d'où je viens, ni où je vais.

15. Vous jugez selon la chair. Moi, je ne juge personne.

16. Et quand je juge, mon jugement est le vrai parce que je ne suis pas seul : il y a moi, et le Père qui m'a envoyé.

17. Or, dans la Loi, la vôtre, il est écrit que le témoignage rendu par deux hommes est valable.

18. Moi, je me rends témoignage, et le Père qui m'a envoyé me rends aussi témoignage.

19. Ils Lui dirent alors : Où es ton père ? Jésus répondit : Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.

20. Il prononça ces paroles dans la salle des Trésors, quand Il enseignait dans le temple. Personne ne s'empara de Lui, parce que Son heure n'était pas encore venue.


"Je suis"

Versets 8.21 à 8.40
21. Il leur dit encore : Moi, je m'en vais et vous me chercherez. Mais vous mourrez dans votre péché. Là où je vais vous ne pouvez venir.

22. Les Juifs dirent alors : Est-ce qu'il va se tuer puisqu'il dit : Là où je vais vous ne pouvez venir ?

23. Il leur dit ensuite : Vous êtes de ceux d'en bas, moi, je suis de ceux d'en haut. Vous êtes de ce monde, moi, je ne suis pas de ce monde.

24. Aussi je vous dis que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que moi, "Je suis", vous mourrez dans vos péchés.

25. Ils Lui dirent : Toi, qui es-tu ? Jésus leur dit : Celui que je vous ai dit depuis le début.

26. J'aurais beaucoup à dire et à juger en ce qui vous concerne. Mais Celui qui m'a envoyé dit vrai, et moi, ce que j'ai entendu de Lui, je le dis au monde.

27. Ils ne comprirent pas qu'Il leur parlait du Père.

28. Aussi Jésus leur dit : Quand le Fils de l'homme sera élevé, alors vous reconnaîtrez que moi, "Je suis", et que je ne fais rien de moi-même. Car je dis ce que le Père m'a enseigné.

29. Or, celui qui m'a envoyé est avec moi. Il ne m'a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

30. Comme Il disait cela, plusieurs crurent en Lui.

31. Jésus s'adressa aux Juifs qui avaient cru en Lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples.

32. Ainsi vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres.

33. Ils Lui répondirent : Nous sommes les descendants d'Abraham et nous n'avons jamais été asservis à personne. Comment peux-tu dire que nous serons libérés ?

34. Jésus leur répondit : Oui, à vrai dire, celui qui pèche est esclave du péché.

35. L'esclave ne reste pas pour toujours dans la maison, le fils y demeure pour toujours.

36. Si le Fils vous libère, vous serez réellement libres.

37. Je sais que vous êtes les descendants d'Abraham, mais vous cherchez à me faire périr parce que ma parole ne vous pénètre pas.

38. Je parle de ce que j'ai vu auprès du Père, et vous faites ce que vous avez entendu de votre père.

39. Ils Lui dirent en réponse : Notre père, c'est Abraham ! Jésus leur dit : Si vous étiez les enfants d'Abraham, vous feriez les œuvres d'Abraham.

40. Mais vous cherchez à me faire périr, moi, un homme qui vous ai dit la vérité entendue auprès de Dieu. Abraham n'a pas fait cela.


La vraie nature du Christ

Versets 8.41 à 8.59
41. Car vous faites les œuvres de votre père. Ils Lui dirent alors : Nous ne sommes pas nés de la prostitution. Nous avons un seul père : Dieu !

42. Jésus leur dit : Si Dieu était votre père, vous m'aimeriez. Car moi je suis sorti et je viens de Dieu. Je ne suis pas venu de moi-même mais c'est Lui qui m'a envoyé.

43. Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole.

44. Vous avez le diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Celui-là était un assassin dès le commencement. Il ne s'est pas maintenu dans la vérité car il n'y a pas de vérité en lui. Quand il diffuse le mensonge, il puise dans son patrimoine, parce qu'il est menteur et père du mensonge.

45. Moi, par contre, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.

46. Qui de vous me convaincra de péché ? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ?

47. Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu. Mais vous ne m'écoutez pas parce que vous n'êtes pas de Dieu.

48. Les Juifs Lui répondirent : N'avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain et possédé d'un démon ?

49. Jésus répondit : Moi, je n'ai aucun démon, mais j'honore mon Père et vous, vous me déshonorez !

50. Moi, je ne cherche pas ma gloire. Lui, Il la cherche et juge pour moi.

51. Oui, à vrai dire, celui qui garde ma parole ne verra jamais la mort.

52. Les Juifs Lui dirent alors : Maintenant, nous savons que tu as un démon. Abraham est mort ainsi que les prophètes, et toi tu dis : "Celui qui garde ma parole ne goûtera jamais la mort".

53. Peux-tu être plus grand que notre père, Abraham, qui est mort ? Les prophètes ausi sont morts. Pour qui te prends-tu ?

54. Jésus répondit : Quand bien même je me glorifierais, ma gloire ne serait rien. C'est mon Père qui me glorifie, Lui dont vous dites qu'Il est notre Dieu.

55. Vous ne L'avez pas connu mais moi je Le connais. Si je disais que je ne Le connais pas, je serais comme vous, un menteur. Mais je Le connais et je garde Sa parole.

56. Abraham, votre père, a exulté à l'idée de voir ce jour, le mien. Il l'a vu et s'en réjouit.

57. Les Juifs Lui dirent alors : Tu n'as pas encore cinquante ans et tu as vu Abraham ?

58. Jésus leur dit : Oui, à vrai dire, avant qu'Abraham ne soit, moi "Je suis".

59. Ils ramassèrent alors des pierres pour Lui jeter. Jésus se cacha et sortit du temple.