AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La chute.

Evangile selon Jean (16.1 ~ Traduit du grec) :

« Je vous ai dit cela, pour vous éviter de tomber. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

23 Juin


Les mises en garde de Jésus envers les disciples sont de nature à en faire reculer plus d'un :

« Vous serez haïs ... ils vous persécuteront aussi ... »

« ... et même l'heure vient, où quiconque vous tuera, croira rendre un culte à Dieu. » (verset 2)

Comment ne pas renoncer dans ces conditions ?

Si Jésus les a prévenus, et s'Il nous prévient toujours, notamment par la lecture de la Bible, c'est pour mieux nous armer, nous protéger contre notre environnement ... et contre nous-mêmes !

Les "occasions de chutes" sont multiples, mais la "Chute" peut être mortelle.

"Fais attention !"

J'entends encore mon père répéter maintes fois cette mise en garde lorsque je voulais me prendre pour un grand.

Mon premier souvenir d'enfance est un rêve à l'âge de 4 ou 5 ans.

Nous habitions un vieil immeuble au quatrième étage. Il y avait une trappe au-dessus du dernier palier pour accéder aux combles et je me hissais vers celle-ci au risque de tomber ... et c'était la chute fatale dans la cage d'escalier.

Ce cauchemar illustre le thème de la chute consécutive à la désobéissance, cette volonté humaine de transgresser l'interdit, de découvrir ce qui est dangereux, l'homme se croyant invincible ...

Nous vivons et revivons ce drame humain et ses conséquences depuis des milliers d'années car nous portons tous l'héritage d'Adam : l'insoumission.

L'homme n'a pas voulu écouter la mise en garde de son Père éternel :

« Tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » (Genèse 2.17)

N'accusons pas Adam, soyons honnêtes, nous aussi aurions probablement cherché à connaître ce dont le Créateur voulait nous préserver.

La déchéance de l'humanité en fut la conséquence.

« Et l'Éternel Dieu le chassa du jardin d'Éden ... » (Genèse 3.23)

Chassé du jardin d'Eden ...

Retour en page d'accueil


Jésus avertit les siens
de la persécution

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 16.1 à 16.33

1. Je vous ai dit cela, pour vous éviter de tomber.

2. Ils vous excluront des synagogues, et même l’heure vient où, quiconque vous tuera, croira rendre un culte à Dieu.

3. Et ils le feront parce qu’ils n’ont connu ni le Père, ni moi.

4. Je vous ai dit tout cela afin que, lorsque viendra leur heure, vous vous rappeliez de ce que je vous ai dit. Je ne vous ai pas dit cela au début, parce que j’étais avec vous.

5. Maintenant, je retourne vers Celui qui m'a envoyé et aucun d'entre vous ne me demande : "Où vas-tu ?"

6. Parce que je vous ai dit cela, votre cœur se remplit de tristesse.

7. Mais moi, je vous dis la vérité : il est préférable pour vous que je parte. Car si je ne pars pas, le Défenseur ne viendra pas à vous. Mais si je pars, je vous L'enverrai.

8. Par sa venue, Il convaincra le monde au sujet du péché, de la justice et du jugement.

9. Concernant le péché, d'une part, parce qu'ils ne croient pas en moi.

10. Concernant la justice, d'autre part, parce que je vais au Père et vous ne me verrez plus.

11. Enfin, concernant le jugement, parce que le prince de ce monde a été jugé.

12. J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pourriez les supporter maintenant.

13. Quand viendra l'Esprit de vérité, Il vous guidera dans toute la vérité. Car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il parlera de tout de qu'Il entendra et vous annoncera ce qui doit advenir.

14. Il me glorifiera, parce qu'Il recevra ce qui vient de moi et vous l'annoncera.

15. Tout ce qui est au Père est aussi mien, c'est pourquoi j'ai dit qu'Il prend de moi pour vous l'annoncer.

16. Encore un peu, et vous ne me verrez plus, puis, peu de temps après, vous me verrez.

17. Alors, certains de Ses disciples se dirent entre eux : Que nous dit-il : "Encore un peu, et vous ne me verrez plus, puis, peu de temps après, vous me verrez" ? Et : "Je vais au Père"?

18. Ils ajoutaient : Que signifie "encore un peu" ? Nous ne comprenons pas ce qu'il dit.

19. Sachant qu'ils voulaient L'interroger, Jésus leur dit : Vous cherchez à comprendre entre vous le sens de mes propos : "Encore un peu, et vous ne me verrez plus, puis, peu de temps après, vous me verrez" ?

20. Oui, à vrai dire, vous pleurerez et vous lamenterez, vous, mais le monde se réjouira. Vous serez affligés, mais votre tristesse se transformera en joie.

21. La femme qui enfante est affligée parce que son heure est venue. Mais quand l'enfant est né, elle ne se souvient plus de sa détresse du fait de sa joie, parce qu'elle a mis un homme au monde.

22. Aussi, à présent, vous êtes tristes. Mais je vous verrai à nouveau, et votre cœur s'en réjouira. Et personne ne vous ôtera votre joie.

23. En ce jour-là, vous ne m'interrogerez plus sur rien. Oui, à vrai dire, ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous le donnera.

24. Jusqu'à présent, vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit totale.

25. Je vous ai dit cela en paraboles. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles mais où je vous annoncerai ouvertement ce qui se rapporte au Père.

26. En ce jour-là, vous demanderez en mon nom et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous.

27. Car le Père Lui-même vous aime parce que vous m'avez aimé et avez cru que je suis sorti de Dieu.

28. Je suis sorti du Père pour venir dans le monde. Maintenant je quitte le monde et retourne au Père.

29. Ses disciples dirent : Voici, maintenant tu parles clairement sans dire de paraboles.

30. Maintenant nous savons que tu sais tout et tu n'as plus besoin que quelqu'un t'interroge. Aussi, nous croyons que tu es sorti de Dieu.

31. Jésus leur répondit : Vous croyez maintenant ?

32. Voici venir l'heure, et elle est venue, où vous serez dispersés chacun de son côté et vous me laisserez seul. Mais je ne suis pas seul, parce que le Père est avec moi.

33. Je vous ai dit cela afin d'avoir la paix en moi. Vous serez affligés dans ce monde, mais soyez sans crainte, j'ai vaincu le monde !

Jean 17.1 à 17.26 >>>