AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La désertion.

Evangile selon Jean (6.66 ~ Traduit du grec) :

« Après cela, de nombreux disciples se retirèrent

et ne marchèrent plus à Ses côtés. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

8 Juin


Pourquoi sont-ils partis ?

Incompréhension des messages formulés par Jésus ?

Caractère excessif de Ses enseignements ?

« Plusieurs de Ses disciples, l’ayant entendu, dirent :

Cette parole est dure ! Qui peut l’écouter ? » (Jean 6.60)

Les uns sont en mesure de recevoir Sa Parole, de l'accepter et de s'y soumettre tandis que les autres s'enferment dans la critique et finissent par s'en aller.

Pourquoi ?

Jésus nous a fait connaître certaines étapes de la conversion :

- l'appel de Dieu ... « Personne ne peut venir à moi sans que le Père qui m'a envoyé ne l'attire. Et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6.44)

- la réception de l'appel ... « Quiconque ayant écouté et appris auprès du Père vient à moi. » (Jean 6.45)

- la direction impulsée par le Seigneur ... « C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi si cela ne lui a été donné par le Père. » (Jean 6.65)

Nous nous étonnons de voir des chrétiens apparemment convertis tout abandonner.

Pourquoi avaient-ils rejoint l'Eglise ?

Dieu les avaient-ils appelés, orientés ?

Etaient-ils simplement issus d'une famille où régnait une tradition chrétienne qui ne les a pas pour autant ouverts à la véritable foi ?

Celui qui a été appelé peut renoncer ...

« En effet, beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. » (Matthieu 22.14)

Celui qui a été appelé peut aussi trahir ...

« Jésus leur répondit : N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze ? Et l’un de vous est un diable !

Il parlait de Judas, fils de Simon l'Iscariote, car celui-ci devait Le livrer, lui, l’un des douze. » (Jean 6.70-71)

La désertion est un choix individuel.

Qu'arrive t-il à un déserteur ?

Il est jugé et condamné.

L'appel de Dieu et la grâce qui est offerte par Jésus Christ nous permettent d'échapper au jugement du monde qui doit intervenir à la fin des temps.

Le déserteur renonce au salut.

Il appartient de nouveau à ce monde et s'expose au jugement final.

La désertion

Retour en page d'accueil


Jésus, le pain de vie

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 6.41 à 6.71

41. Alors les Juifs murmurèrent à Son sujet parce qu'Il avait dit : Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel.

42. Ils disaient aussi : N'est-ce pas Jésus, le fils de Joseph ? Nous en connaissons le père et la mère. Comment peut-il dire maintenant : "Je suis descendu du ciel" ?

43. Jésus leur dit en réponse : Ne murmurez pas entre vous.

44. Personne ne peut venir à moi sans que le Père qui m'a envoyé ne l'attire. Et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

45. Il est écrit dans les Prophètes : « Ils seront tous enseignés par Dieu ». Quiconque ayant écouté et appris auprès du Père vient à moi.

46. Personne n'a vu le Père, sinon celui qui est auprès de Dieu. Lui a vu le Père.

47. Oui, à vrai dire, celui qui croit a la vie éternelle.

48. Moi, je suis le pain de vie.

49. Vos pères ont mangé la manne dans le désert et ils sont morts.

50. Il est ici, le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure pas.

51. Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour que le monde vive.

52. Les Juifs discutèrent avec virulence entre eux en disant : Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger ?

53. Aussi, Jésus leur dit : Oui, à vrai dire, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme et ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous.

54. Celui qui consomme ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

55. Car ma chair est une vraie nourriture et mon sang une vraie boisson.

56. Celui qui consomme ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.

57. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et puisque je vis par le Père, celui qui me consomme vivra aussi par moi.

58. Il est ici, le pain descendu du ciel, non comme celui que les pères ont mangé et eux sont morts. Celui qui consomme ce pain vivra pour l'éternité.

59. Il dit cela dans une synagogue où Il enseignait à Capharnaüm.

60. Plusieurs de Ses disciples, l’ayant entendu, dirent : Cette parole est dure ! Qui peut l’écouter ?

61. Jésus savait en Lui-même que Ses disciples murmuraient à ce sujet. Il leur dit : Cela vous scandalise ?

62. Et si vous voyiez le Fils de l’homme monter où il était auparavant ?

63. C’est l’Esprit qui vivifie, la chair ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie.

64. Mais certains parmi vous ne croient pas. Jésus savait dès le début qui étaient les incrédules, et qui était celui qui devrait Le livrer.

65. Et Il dit : C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi si cela ne lui a été donné par le Père.

66. Après cela, de nombreux disciples se retirèrent et ne marchèrent plus à Ses côtés.

67. Jésus dit alors aux douze : Et vous, vous ne voulez pas aussi vous retirer ?

68. Simon Pierre Lui répondit : Seigneur, avec qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.

69. Et nous, nous avons cru, et nous avons connu que tu es le Saint de Dieu.

70. Jésus leur répondit : N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze ? Et l’un de vous est un diable !

71. Il parlait de Judas, fils de Simon l'Iscariote, car celui-ci devait Le livrer, lui, l’un des douze.

Jean 7.1 à 7.36 >>>