AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La source de vie.

Evangile selon Jean (4.14 ~ Traduit du grec) :

« Celui qui boit de l’eau que je lui donnerai n'aura

plus jamais soif. Car l’eau que je lui donnerai deviendra

en lui une source d’eau d'où jaillira la vie éternelle. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

2 Juin


La femme Samaritaine s'était étonnée que Jésus, un homme juif, lui adresse la parole pour lui demander de l'eau ...

« Car les Juifs n’ont pas de relations avec les Samaritains. » (verset 9)

Mais lorsque Jésus lui offre d'accéder à cette "source de vie", son enthousiasme déborde :

« La femme lui dit :

Seigneur, donne-moi cette eau afin que je n’aie plus soif, et ne vienne plus ici pour puiser. » (verset 15)

Toutefois, elle n'a pas compris le sens symbolique de l'eau de la vie offerte par Jésus.

Le fait de nous abreuver spirituellement à la source de vie qui coule des enseignements de Jésus ne nous délivre pas pour autant de nos besoins quotidiens.

Certains se sont risqués à des expériences hasardeuses, s'imaginant que l'ascétisme pouvait être une solution.

Mais Jésus n'a jamais rien préconisé de tel.

Un corps de chair a besoin d'eau et de nourriture terrestres tout comme le corps spirituel a besoin d'une eau et d'une nourriture célestes.

Cette eau virtuelle est offerte par Jésus à la femme Samaritaine comme à l'ensemble de l'humanité.

« Et l'Esprit et l'épouse disent : "Viens".

Et que celui qui entend dise : "Viens".

Et que celui qui a soif vienne.

Que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement. »

(Apocalypse 22.17)

Cette eau, c'est celle de l'Esprit de Dieu qui nous permet de renaître d'eau et d'Esprit.

« Oui, à vrai dire,

nul s'il n'est engendré d’eau et d’Esprit

ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. »

(Jean 3.5)

La source de vie

Retour en page d'accueil


Jésus et la femme Samaritaine

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 4.1 à 4.30

1. Alors, Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu dire qu'Il faisait plus de disciples et en baptisait plus que Jean.

2. Cependant, Jésus Lui-même ne baptisait pas, mais c'était Ses disciples.

3. Il quitta la Judée et se rendit de nouveau en Galilée.

4. Il Lui fallait traverser la Samarie.

5. Il arriva ainsi dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du terrain que Jacob donna à son fils Joseph.

6. Là se trouvait le puits de Jacob. Fatigué d'avoir marché, Jésus s'assit près du puits, vers la sixième heure.

7. Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire.

8. Car Ses disciples étaient allés en ville pour acheter de la nourriture.

9. La femme, une Samaritaine, Lui dit : Comment toi, qui est Juif, me demandes-tu à boire, à moi, une femme Samaritaine ? Car les Juifs n’ont pas de relations avec les Samaritains. 

10. Jésus lui répondit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : "Donne-moi à boire", c'est toi qui lui aurais demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive.

11. La femme Lui dit : Seigneur, tu n’as pas de seau et le puits est profond. D’où aurais-tu donc cette eau vive ?

12. Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous donna ce puits, en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ?

13. Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif.

14. Mais celui qui boit de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Car l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau d'où jaillira la vie éternelle.

15. La femme Lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau afin que je n’aie plus soif, et ne vienne plus ici pour puiser.

16. Il lui dit : Va, appelle ton mari et reviens.

17. La femme Lui répondit : Je n'ai pas de mari. Jésus lui dit : Tu dis bien : "Je n'ai pas de mari."

18. Car tu as eu cinq maris et celui que tu as en ce moment n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.

19. La femme Lui dit : Seigneur, je vois que tu es un prophète.

20. Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous dites que le lieu où il faut adorer se trouve à Jérusalem.

21. Jésus lui dit : Crois-moi, femme, l'heure vient où vous n'adorerez le Père ni sur cette montagne, ni à Jérusalem.

22. Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas. Nous, nous adorons ce que nous connaissons parce que le salut vient des Juifs.

23. Mais l'heure vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. Car c'est ceux qui l'adorent ainsi que le Père recherche.

24. Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité.

25. La femme Lui dit : Je sais que le Messie vient, on l'appelle Christ. Quand il viendra, il nous annoncera tout.

26. Jésus lui dit : Moi qui te parle, je le suis.

27. Alors Ses disciples arrivèrent et s'étonnèrent qu'Il parle avec cette femme. Mais personne ne dit : Que cherches-tu ? ou De quoi parles-tu avec elle ?

28. Alors la femme laissa sa cruche et s'en alla en ville dire aux gens :

29. Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. C'est peut-être lui le Christ ?

30. Ils sortirent de la ville et allèrent vers Lui.

Jean 4.31 à 4.54 >>>