AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Le pain de vie.

Evangile selon Jean (6.35 ~ Traduit du grec) :

« Jésus leur dit : Je suis le pain de vie.

Celui qui vient à moi n'aura jamais faim,

et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

7 Juin


Après avoir nourrit 5 000 hommes par la "multiplication des pains", Jésus est poursuivi par ceux-ci.

Il leur dit :

« Oui, à vrai dire, vous me cherchez non à cause des signes que vous avez vus, mais pour les pains que vous avez mangés et qui vous ont rassasiés. » (Jean 6.26)

A chaque fois qu'Il accomplit un signe (qualifié de "miracle" dans le langage courant), Jésus souhaite que la valeur spirituelle de celui-ci importe plus que les apparences matérielles "miraculeuses".

« Agissez non pour la nourriture périssable, mais pour la nourriture qui demeurera dans la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera. » (Jean 6.27)

Lorsqu'Il s'identifie à cette nourriture spirituelle et éternelle, au "pain de vie", Jésus donne à l'enseignement sur la multiplication des pains toute sa portée.

Ce qui s'est produit ce jour-là a une valeur universelle.

Le "pain de vie" est offert à tous ceux auxquels Dieu entend accorder Sa grâce :

« Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne rejetterai sûrement pas celui qui vient à moi. » (Jean 6.37)

Ce pain de vie est offert à chacun, symboliquement, lors du partage de la Cène.

Personne n'en est digne car :

« Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ! » (Romains 3.23)

Mais si le Père a décidé de nous offrir le pain de vie, par le sacrifice de Son Fils, ne le refusons pas.

Jésus ne repoussera pas celui ou celle, quels que soient ses péchés, qui vient à Lui conformément à la volonté du Père.

Le pain de vie

Retour en page d'accueil


Jésus, le pain de vie

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 6.22 à 6.40

22. Le lendemain, la foule qui se tenait là, de l'autre côté de la mer, vit qu'il n'y avait eu qu'une seule barque, et que Jésus n'avait pas embarqué avec Ses disciples dans celle-ci. Ses disciples étaient partis seuls.

23. D'autres barques arrivèrent de Tibériade, près du lieu où ils avaient mangé le pain, où le Seigneur avait rendu grâce.

24. Quand la foule s'aperçut que ni Jésus, ni Ses disciples, étaient là, les gens montèrent dans les barques et allèrent rechercher Jésus à Capharnaüm.

25. Ils le trouvèrent de l'autre côté de la mer et ils Lui dirent : Rabbi, quand es-tu venu ici ?

26. Jésus leur répondit : Oui, à vrai dire, vous me cherchez non à cause des signes que vous avez vus, mais pour les pains que vous avez mangés et qui vous ont rassasiés.

27. Agissez non pour la nourriture périssable, mais pour la nourriture qui demeurera dans la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera. Car c'est lui que le Père a marqué de son sceau.

28. Alors, ils Lui dirent : Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ?

29. Jésus leur répondit : L'œuvre de Dieu, c'est de croire en celui qu'il a envoyé.

30. Ils Lui dirent alors : Quel signe fais-tu donc pour que nous voyions et croyions en toi ? A quoi travailles-tu ?

31. Nos pères ont mangé la manne dans le désert ainsi qu'il est écrit : « Il leur a donné à manger le pain venu du ciel ».

32. Jésus leur dit : Oui, à vrai dire, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, car mon Père vous donne le véritable pain du ciel.

33. En effet, le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde.

34. Ils Lui dirent : Seigneur, donne-nous toujours de ce pain.

35. Jésus leur dit : Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

36. Comme je vous l’ai dit, vous m’avez vu et vous ne croyez pas.

37. Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne rejetterai sûrement pas celui qui vient à moi.

38. Car je suis descendu du ciel, non pour faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

39. Or la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est de ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.

40. C'est la volonté de mon Père : que quiconque voit le Fils, et croit en lui, ait la vie éternelle. Et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

Jean 6.41 à 6.71 >>>