AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Mon royaume n'est pas de ce monde.

Evangile selon Jean (18.36 ~ Traduit du grec) :

« Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs

auraient combattu afin que je ne sois pas livré aux Juifs.

Pour l'instant, mon royaume n’est pas ici. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

26 Juin


On ne combat pas pour le royaume de Dieu comme on combat pour le pouvoir des hommes.

Combien cet enseignement a échappé à tous ceux qui ont voulu imposer le christianisme par la force, qui ont créé ou se sont appuyés sur des religions d'Etat ou des états religieux.

La foi ne s'impose pas aux hommes car elle vient de Dieu :

« Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi. Et ceci ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. » (Ephésiens 2.8)

La foi est le fruit d'un combat spirituel pendant le temps du Salut qui nous est offert par Jésus Christ.

Ce temps n'est pas infini. C'est pourquoi Jésus précise :

« Pour l'instant, mon royaume n’est pas ici. »

"Pour l'instant" ou "maintenant" suppose qu'il viendra un temps où Jésus reviendra pour instaurer Son royaume sur ce monde.

Et la lecture du livre de l'Apocalypse nous révèle que se dérouleront alors des combats au terme desquels ...

« Et je vis des trônes. Ceux qui reçurent le pouvoir de juger y siégèrent : les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et de la parole de Dieu, de ceux qui ne s'étaient pas prosternés devant la bête ou son image et n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie pour régner mille ans avec le Christ. » (Apocalypse 20.4)

Qui est cette bête devant laquelle tant d'hommes se sont prosternés ? Une réalité bien en chair ou une allégorie du pouvoir ?

Et même s'il s'agit d'une allégorie, la bête n'en demeure pas moins une puissance diabolique qui vise à asservir l'humanité.

Son royaume ? C'est notre monde.

Ses serviteurs ? Des dirigeants corrompus.

Et bon nombre d'entre eux se sont souvent revêtus de l'apparence de la foi dans des partis politiques qui se prétendent "chrétiens".

Mais ceux-ci comme les autres se livrent à toutes sortent de compromissions pour gérer ce monde dans leur propre intérêt.

Prenons exemple sur Jésus, et proclamons avec Lui face aux politiciens de tous bords, aux "Pilates" des temps modernes :

"Notre royaume n'est pas de ce monde !"

Image du monde

Retour en page d'accueil


Jésus devant Pilate

Evangile selon Jean

Traduit du grec : versets 18.28 à 18.40

28. Ils emmenèrent Jésus de chez Caïphe au prétoire. C’était le matin, et eux n’entrèrent pas dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.

29. Pilate sortit donc pour venir vers eux, et il dit : Quelle accusation portez-vous contre cet homme ?

30. Ils lui répondirent : Si ce n’était pas un malfaiteur, nous ne te l’aurions pas livré.

31. Pilate leur dit alors : Prenez-le vous-mêmes, et jugez-le selon votre loi. Les Juifs lui dirent : Il ne nous est permis de mettre personne à mort.

32. Ainsi s’accomplissait la parole qu'Il avait dite lorsqu’Il fit connaître de quelle mort Il devait mourir.

33. Pilate rentra dans le prétoire. Il appela Jésus et Lui dit : Es-tu le roi des Juifs ?

34. Jésus répondit : Dis-tu cela de toi-même, ou d’autres te l’ont-ils dit de moi ?

35. Pilate répondit : Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les grands-prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu fait ?

36. Jésus répondit : Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu afin que je ne sois pas livré aux Juifs. Pour l'instant, mon royaume n’est pas ici.

37. Pilate Lui dit alors : C'est donc que tu es roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Moi, j'ai été conçu pour cela et je suis venu dans le monde pour cela, afin de rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.

38. Pilate Lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour dire aux Juifs : Je ne trouve aucune faute en lui.

39. Il est d'usage chez vous que je vous relâche quelqu'un lors de la Pâque. Voulez-vous donc que je vous relâche le roi des Juifs ?

40. Ils hurlèrent alors en disant : Non, pas lui, mais Barabbas ! Barabbas était un brigand.

Jean 19.1 à 19.22 >>>