AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La colombe et l'Esprit Saint.

Evangile selon Luc (3.22 ~ Traduit du grec) :

« L'Esprit Saint descendit sur Lui

sous l'aspect corporel d'une colombe, et une voix vint du ciel :

Tu es mon fils bien-aimé en qui je me complais. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

13 Avril


C'est une colombe que Noé envoya de l'arche.

Quand elle revint : « ... une feuille d'olivier arrachée était dans son bec. » (Genèse 8.11)

Sept jours plus tard, il lâcha de nouveau la colombe et « elle ne revint plus à lui. » (Genèse 8.12)

L'olivier et la colombe sont devenus des symboles de paix et d'espérance.

Pour Noé, le déluge avait pris fin et la terre émergeait de nouveau. La paix avec Dieu allait être restaurée.

La sortie des eaux du baptême, tout comme la sortie des eaux du déluge, symbolise la nouvelle naissance de l'humanité.

Avec Jésus, au baptême d'eau vient s'ajouter celui de l'Esprit symbolisé par la colombe qui se posa sur Lui.

Dieu place en l'homme né de nouveau une espérance nouvelle.

L'apôtre Jean en rend compte en ces termes :

« Oui, à vrai dire, nul s'il n'est engendré d’eau et d’Esprit ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. » (Jean 3.5)

Mais cet homme "né de nouveau", que va t-il faire ?

Continuer comme avant ou changer de comportement par le repentir ?

Jean le baptiste disait : « Produisez donc des fruits dignes de la conversion ... » (Luc 3.8)

Le repentir doit se traduire à la fois par un changement d'état d'esprit ... et de comportement.

C'est cela la conversion.

Une conversion qui ne se traduit pas concrètement par "des fruits" est comme un arbre mort.

Or : « Tout arbre ne faisant pas de bon fruit est coupé et jeté dans le feu. » (Luc 3.9)

Au jour du baptême de Jésus, l'Esprit Saint s'est incarné dans une colombe.

Il se peut qu'une colombe soit aussi passée au jour de votre baptême ... ou ultérieurement.

Il se peut aussi que l'Esprit Saint se soit révélé par tout autre phénomène.

Quoi qu'il en soit, il ne suffit pas d'avoir reçu un ou plusieurs dons de l'Esprit.

Ce qui compte, c'est l'usage que l'on en fait concrètement dans la vie de tous les jours.

Car le fruit de l'Esprit, « c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. » (Galates 5.22-23)

Jean le baptiste en a donné des exemples concrets (versets 11 à 14) :

- « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n'en a pas. »

- « Que celui qui a de la nourriture fasse de même. »

Et Jésus a confirmé cet enseignement (Matthieu 25.34-36) :

« Venez, vous qui êtes bénis de mon Père. Héritez du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

En effet, j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire. J’étais étranger et vous m’avez recueilli.

J’étais nu et vous m’avez vêtu. J’étais malade et vous m’avez rendu visite. J’étais en prison et vous êtes venus vers moi. »

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Jean-Baptiste et Jésus

Evangile selon Luc

Traduit du grec : versets 3.1 à 3.38

1. La quinzième année du gouvernement de Tibère César, Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de Galilée, son frère Philippe était tétrarque de la région d'Iturée et de Trachonitide, Lysanias était tétrarque de l'Abilène.

2. Au temps du sacerdoce de Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie.

3. Il parcourut toute la région autour du Jourdain. Il appelait au baptême de conversion pour la rémission des péchés.

4. C'est ce qui est écrit dans le livre des paroles d'Esaïe, le prophète : « Une voix proclame dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez ses sentiers droits.

5. Tout ravin sera comblé et toute montagne ou colline sera abaissée. Les passages tortueux seront redressés et les voies rocailleuses aplanies.

6. Ainsi, toute chair verra le salut de Dieu. »

7. Il disait aux foules qui venaient se faire baptiser par lui : Engeances de vipères, qui vous a suggéré de fuir loin de la colère qui s'approche ?

8. Produisez donc des fruits dignes de la conversion et ne commencez pas à vous dire : "Nous avons Abraham pour père". Car je vous dis que Dieu peut, de ces pierres, susciter des enfants à Abraham.

9. Déjà la hache est posée à la racine des arbres : donc tout arbre ne faisant pas de bon fruit est coupé et jeté dans le feu.

10. Les foules lui posaient cette question : Que devons-nous donc faire ?

11. Il leur répondait en disant : Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n'en a pas, et que celui qui a de la nourriture fasse de même.

12. Des collecteurs d'impôts vinrent aussi pour être baptisés et lui dirent : Maître, que devons-nous faire ?

13. Il leur dit : Ne prenez rien de plus que ce qui vous a été ordonné.

14. Des soldats l'interrogèrent aussi : Et nous, que devons-nous faire ? Il leur dit : N'obtenez rien par la force ou de fausses accusations et contentez-vous de votre solde.

15. Le peuple était dans l'attente et se demandait en son fort intérieur si Jean, par hasard, ne serait pas le Messie.

16. Jean leur répondit : Pour ma part, je vous baptise d’eau. Mais celui qui vient est plus fort que moi. Je ne suis pas capable de délier la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu.

17. La pelle à vanner dans sa main, il nettoiera son aire et rassemblera son blé dans le grenier, mais la bale il la consumera au feu qui ne s'éteint pas.

18. Par tous ces moyens, et bien d'autres exhortations, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

19. Il réprimanda Hérode le tétrarque au sujet d'Hérodiade, la femme de son frère, et de tous les méfaits commis par Hérode.

20. Celui-ci en ajouta encore un, en emprisonnant Jean.

21. Or, après avoir baptisé tout le peuple et baptisé Jésus, alors qu'Il priait, le ciel s'ouvrit.

22. L'Esprit Saint descendit sur Lui sous l'aspect corporel d'une colombe, et une voix vint du ciel : Tu es mon fils bien-aimé en qui je me complais.

23. Jésus avait environ trente ans au commencement. Il était fils, croyait-on, de Joseph, fils d'Héli.

24. Fils de Matthat, par Lévi, par Melchi, par Iannaï, par Joseph.

25. Fils de Mattathias, par Amos, par Nahoum, par Hesli, par Naggaï.

26. Fils de Maath, par Mattathias, par Semein, par Iosech, par Ioda.

27. Fils de Ioanan, par Résa, par Zorobabel, par Salathiel, par Néri.

28. Fils de Melchi, par Addi, par Kosam, par Elmadam, par Er.

29. Fils de Jésus, par Eliezer, par Iorim, par Matthat, par Lévi.

30. Fils de Siméon, par Juda, par Joseph, par Ionam, par Eliakim.

31. Fils de Méléa, par Menna, par Mattatha, par Nathan, par David.

32. Fils de Jessé, par Iobed, par Booz, par Sala, par Naasson.

33. Fils d'Aminadab, par Admin, par Arni, par Esrom, par Phares, par Juda.

34. Fils de Jacob, par Isaac, par Abraham, par Thara, par Nachor.

35. Fils de Serouch, par Ragau, par Phalek, par Eber, par Sala.

36. Fils de Kaïnam, par Arphaxad, par Sem, par Noé, par Lamech.

37. Fils de Mathusalem, par Henoch, par Iaret, par Maleleèl, par Kaïnam.

38. Fils d'Enos, par Seth, par Adam, par Dieu.

Luc 4.1 à 4.15 >>>