AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Hérode Antipas.

Evangile selon Luc (9.7 ~ Traduit du grec) :

« Hérode le tétrarque apprit tout ce qui était arrivé.

Il était perplexe car certains disaient

que Jean était ressuscité des morts. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

25 Avril


Hérode Antipas gouvernait la Galilée au service des autorités romaines.

Qualifié de "roi" en Marc 6.14, le terme de "tétrarque" est mieux approprié à ce roitelet dont le pouvoir était limité au quart d'une province romaine (tetra = quatre).

Son comportement à l'égard de Jean le baptiste, qu'il avait fait décapiter, est à l'image de toutes les dictatures qui ont pu fleurir en ce monde.

Il rappelle, entre autres, celui des autorités pétainistes pendant l'occupation nazie.

Face à la collaboration, certains étaient "perplexes", ne sachant que penser ... pendant que d'autres avaient choisi de ne plus penser en fermant les yeux sur les crimes commis par la milice ou la gestapo contre les juifs ou les résistants.

A Vichy, on prenait du bon temps entre "collaborateurs", exerçant un semblant de pouvoir sur moins de la moitié de l'Etat français.

Les roitelets de Vichy étaient les tétrarques des années sombres de l'occupation ...

« Les souverains de ce monde de ténèbres » ne sont-ils pas des marionnettes manipulées par « les esprits méchants dans les lieux célestes. » ? (Ephésiens 6.12)

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Qui est Jésus ?

Evangile selon Luc

Traduit du grec : versets 9.7 à 9.22

7. Hérode le tétrarque apprit tout ce qui était arrivé. Il était perplexe car certains disaient que Jean était ressuscité des morts.

8. Pour d’autres, Elie était apparu. Pour d’autres encore, un des anciens prophètes s'était relevé.

9. Hérode disait : J’ai fait décapiter Jean. Qui donc est celui-ci, dont j’entends dire de telles choses ? Et il désirait Le voir.

10. A leur retour, les apôtres Lui racontèrent tout ce qu'ils avaient fait. Alors Il les emmena et se retira à l'écart près d'une ville appelée Bethsaïda.

11. Les foules, qui L'avaient reconnu, Le suivirent. Il les accueillit puis leur parla du Royaume de Dieu et Il guérit ceux qui avaient besoin d'être soignés.

12. Le jour commençait à baisser. Les Douze s'approchèrent pour Lui dire : Renvoie la foule afin qu'ils aillent, dans les villages et hameaux alentour, pour se loger et trouver des provisions car nous sommes ici dans un lieu désert.

13. Il leur dit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Ils répondirent : Nous n'avons plus que cinq pains et deux poissons. A moins que nous allions acheter des vivres pour tout ce peuple.

14. Il y avait en effet environ cinq mille hommes. Alors Il dit à Ses disciples : Faites-les s'étendre en groupes d'une cinquantaine.

15. Ils agirent en conséquence et les firent tous s'installer.

16. Il prit alors les cinq pains et les deux poissons. Il leva les yeux vers le ciel, Il les bénit et les rompit, puis les donna aux disciples afin qu'ils les distribuent à la foule.

17. Ils mangèrent et furent tous rassasiés. Les morceaux qui leur restaient furent rassemblés : douze paniers !

18. Pendant qu'Il était entrain de prier à l'écart, les disciples Le rejoignirent et Il les interrogea en ces termes : Qui suis-je, selon les foules ?

19. Les uns répondirent : Jean le baptiste, d'autres : Elie, ou encore : Un prophète d'autrefois revenu à la vie.

20. Il leur dit alors : Et vous, qui dites-vous que je suis ? Pierre prit la parole et dit : Le Messie de Dieu.

21. Il les mit en garde en ordonnant que personne ne dise cela.

22. Il ajouta : Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les grands-prêtres et les scribes puis mis à mort afin de se relever au troisième jour.

Luc 9.23 à 9.45 >>>