AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Malédictions ?

Evangile selon Luc (6.24 ~ Traduit du grec) :

« Mais vous êtes malheureux, les riches,

car vous avez votre consolation. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

18 Avril


Dans le "sermon sur la montagne" selon Matthieu (5.3-12), neuf bénédictions sont prononcées.

Avec Luc, nous retrouvons la moitié d'entre elles.

Mais aux quatre bénédictions retenues par Luc (Heureux ...) s'ajoutent autant de "Malheureux".

Il faut noter que l'expression grecque souvent traduite par "malheur à vous" ou "malheureux êtes-vous" est en fait une interjection qui équivaut à "Hélas !".

Ceci relève plus d'une lamentation que d'une condamnation ou malédiction.

Cet équilibre dans le témoignage de Luc reflète l'état du monde, l'injustice qui existait il y a 2 000 ans dans la société antique ... et qui s'est accrue de nos jours.

Que pense Jésus de l'attitude actuelle des "pays riches" face au "reste du monde" ?

Ne devrions-nous pas plutôt parler des "restes du monde" ... ?

Car à ce "reste", nous laissons les "restes", les miettes de notre développement économique fondé depuis des siècles sur l'exploitation de ces peuples et territoires.

Ils ont même ramassé les miettes de notre foi pour les faire pousser dans des circonstances difficiles, voire périlleuses.

Des millions de chrétiens sont persécutés en Asie ou en Afrique tout en persévérant dans la foi !

Le confort matériel croissant s'accompagne bien souvent d'une décroissance spirituelle.

Il y a 2 000 ans, Jésus s'est adressé dans un premier temps au peuple d'Israël.

Confronté au manque de foi, Il s'est ensuite tourné vers les païens, après avoir rencontré une femme prête à ramasser les "miettes" du pain de vie que les enfants d'Israël dédaignaient.

C'est la femme cananéenne ...

« Seigneur, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants. » (Marc 7.28)

C'est ce même pain de vie que les occidentaux méprisent de nos jours, négligeant d'écouter la Parole de Dieu.

Ils n'écoutent que les voix d'une société de surconsommation, se moquant de ceux qui persistent à vouloir proclamer l'Evangile.

Aussi ...

« Heureux êtes-vous chaque fois que l’on vous insulte et persécute, que l’on dit toute méchanceté à votre encontre en mentant à cause de moi. » (Matthieu 5.11)

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Le sermon sur la montagne

Evangile selon Luc

Traduit du grec : versets 6.1 à 6.26

1. Un jour de sabbat, Il traversa des champs à moissonner. Ses disciples arrachèrent des épis et les frottèrent dans leurs mains pour en manger.

2. Quelques Pharisiens dirent : Pourquoi faites-vous ce qui n'est pas autorisé lors des sabbats ?

3. Jésus leur dit en réponse : N'avez-vous pas lu ce que fit David lorsqu'il eut faim ainsi que ceux qui étaient avec lui ?

4. Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l'offrande, il en mangea et en donna à ceux qui étaient avec lui. Or n'est-il pas interdit d'en manger, sauf pour les prêtres ?

5. Puis Il leur dit : Le Fils de l'homme est Maître du sabbat !

6. Un autre jour de sabbat, Il entra dans la synagogue pour enseigner. Il y avait là un homme avec la main droite paralysée.

7. Les scribes et les Pharisiens épiaient si, pendant le sabbat, Il allait guérir, afin de pouvoir L'accuser.

8. Comme Il connaissait leurs pensées les plus intimes, Il dit à l'homme qui avait la main paralysée : Lève-toi et tiens-toi debout au milieu. Il se leva et se tint debout.

9. Jésus leur dit alors : Je vous demande s'il est permis de faire du bien ou du mal pendant le sabbat, de sauver une vie ou de la perdre ?

10. Puis Il les regarda tous à la ronde et Il lui dit : Etends ta main. L'homme le fit et sa main fut guérie.

11. Ils écumaient de rage et se demandaient entre eux ce qu'ils pourraient faire à Jésus.

12. En ces jours-là, Il partit dans la montagne pour prier. Il passa la nuit à prier Dieu.

13. Quand vint le jour, Il appela Ses disciples et en choisit douze qu'Il nomma apôtres :

14. Simon, qu'Il appela aussi Pierre et André son frère ; Jacques, Jean, Philippe et Barthélémy.

15. Matthieu, Thomas et Jacques, fils d'Alphée, et Simon qu'on appelait le zélote.

16. Judas, fils de Jacques, et Judas Iscarioth qui devint traître.

17. Puis Il descendit avec eux et s'arrêta sur un endroit plat parmi une foule importante de disciples et une multitude de peuples venus de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon.

18. Ils venaient pour L'écouter et être guéris de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris.

19. Tout le monde cherchait à Le toucher parce que la puissance qui émanait de Lui les guérissait tous.

20. Alors, levant les yeux vers Ses disciples, Il dit : Heureux les pauvres, car le Royaume de Dieu est à vous.

21. Heureux ceux qui ont faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux ceux qui pleurent maintenant, car vous rirez.

22. Heureux êtes-vous lorsque les hommes vous haïssent, quand ils vous excluent, vous outragent et écartent votre nom comme infâme à cause du Fils de l’homme.

23. Réjouissez-vous en ce jour-là et sautez de joie car votre récompense est grande dans le ciel. En effet, c'est de la même manière que vos pères traitaient les prophètes.

24. Mais vous êtes malheureux, les riches, car vous avez votre consolation.

25. Malheureux, vous qui êtes rassasiés maintenant, car vous aurez faim. Malheureux, vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez.

26. Malheureux, quand tous les hommes disent du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient vos pères à l’égard des faux prophètes.

Luc 6.27 à 6.49 >>>