AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Mis à l'épreuve.

Evangile selon Luc (22.36 ~ Traduit du grec) :

« Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne,

de même pour le sac, et que celui qui n’a pas d’épée

vende son manteau et s'en achète une. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

23 Mai


Jésus sait qu'Il va devoir quitter les disciples, qu'Il sera traité comme un malfaiteur.

Eux, seront mis à l'épreuve par l'adversaire.

Jésus prévient Pierre en ces termes : « Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment. » (verset 31)

Pour mener ce combat, il va falloir disposer aussi de moyens matériels : bourse, sac, épée ...

Mais l'arme principale du croyant, c'est la foi :

« En effet, les armes de notre combat n'ont pas d'origine charnelle. Elles tiennent leur puissance de Dieu pour détruire des forteresses et renverser les raisonnements prétentieux. » (2 Corinthiens 10.4)

Et la foi donnera une puissance surnaturelle aux moyens mis en œuvre au nom du Seigneur car ...

« Par la foi, les remparts de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours. » (Hebreux 11.30)

Est-ce à dire qu'il faudrait en toutes situations refuser de se battre face à un adversaire armé ?

Chacun demeure libre de son appréciation à ce sujet sachant que la violence entraîne la violence.

Si l'usage de la force devient incontournable, il ne faut pas pour autant en faire une règle, et se précipiter sans discernement :

« N'imite pas le cheval ou la mule stupides dont mors et bride doivent freiner la fougue. » (Psaume 32.9)

Lorsque surgirent les hommes venus arrêter Jésus, Pierre a sorti son épée et blessé un homme à l'oreille.

Mais Jésus est intervenu :

« Et ayant touché son oreille, Il le guérit. » (verset 51)

Mis à l'épreuve, Pierre a réagi comme un homme.

Jésus lui a montré que la foi offre d'autres perspectives ...

Mise à l'épreuve

Retour en page d'accueil


Le reniement de Pierre

Evangile selon Luc

Traduit du grec : versets 22.31 à 22.71

31. Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment.

32. Moi, j’ai prié pour toi afin que ta foi ne s'estompe pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères.

33. Il Lui répondit : Seigneur, je suis prêt à aller avec toi jusqu'en prison, même à la mort.

34. Alors Il dit : Je te le dis, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd’hui avant que tu aies nié me connaître par trois fois.

35. Puis Il leur dit : Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni sac, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? Ils répondirent : De rien.

36. Alors il leur dit : Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, de même pour le sac, et que celui qui n’a pas d’épée vende son manteau et s'en achète une.

37. Car, je vous le dis, il faut que ceci, qui a été écrit, s’accomplisse en moi : « Il a été compté dans le nombre des malfaiteurs. » En ce qui me concerne, c'est sur le point d’arriver.

38. Ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit : C'est assez.

39. Une fois sorti, Il se rendit comme d'habitude au mont des Oliviers. Les disciples Le suivirent aussi.

40. Arrivé sur place, Il leur dit : Priez pour ne pas tomber dans l'épreuve.

41. Il s'éloigna d'eux, environ à un jet de pierre, et Il s'inclina à genoux pour prier.

42. Il dit : Père, si tu le veux, éloigne cette coupe loin de moi ... cependant qu'il n'en soit pas selon ma volonté, mais que la tienne s'accomplisse.

43. Un ange du ciel Lui apparut alors pour Le fortifier.

44. Plus que jamais proche de l'agonie, Il priait et la sueur s'écoula de Lui comme des caillots de sang qui tombaient à terre.

45. Il se releva de la prière et, revenu près des disciples, Il les trouva épuisés de tristesse.

46. Il leur dit : Quoi ! Vous dormez ? Levez-vous et priez, afin de ne pas tomber dans l'épreuve.

47. Comme Il parlait encore, une troupe arriva et le nommé Judas, un des Douze, marchait devant. Il s'approcha de Jésus pour L'embrasser.

48. Jésus lui dit alors : Judas, tu livres le Fils de l'homme par un baiser ?

49. Ceux qui L'entouraient, voyant ce qui allait se passer, dirent : Seigneur, et si nous frappions de l'épée ?

50. L'un d'eux frappa le serviteur du grand-prêtre et lui arracha l'oreille droite.

51. En réponse, Jésus dit : Laissez, c'est assez ! Et ayant touché son oreille, Il le guérit.

52. Jésus dit alors à l'intention des grands-prêtres, chefs des gardes et anciens venus à Son encontre : Vous êtes sortis avec des épées et des gourdins comme pour un bandit ?

53. J'étais chaque jour au milieu de vous dans le temple et vous n'avez pas porté la main sur moi. Mais cette heure est la vôtre et au pouvoir des ténèbres.

54. Ils se saisirent de Lui, Le conduisirent et Le firent entrer dans la maison du grand-prêtre. Pierre suivait de loin.

55. Ils avaient allumé un feu au milieu de la cour et étaient assis ensemble. Pierre s'assit au milieu d'eux.

56. En le voyant assis près de la lumière, une petite servante le dévisagea et dit : Celui-là aussi était avec lui.

57. Il nia en disant : Femme, je ne le connais pas.

58. Puis, peu après, un autre déclara en le voyant : Toi aussi tu es des leurs. Mais Pierre dit : Homme, je n'en suis pas.

59. Une heure environ s'écoula quand quelqu'un insista en disant : A vrai dire, celui-là était aussi avec lui car c'est un Galiléen.

60. Pierre répondit : Homme, je ne sais pas ce que tu veux dire. Et, comme il parlait encore, un coq chanta aussitôt.

61. Le Seigneur se retourna et posa le regard sur Pierre. Alors Pierre se souvint de la parole du Seigneur qui lui avait dit : Le coq ne chantera pas aujourd’hui avant que tu m'aies renié par trois fois.

62. Il sortit au dehors pour pleurer amèrement.

63. Les hommes qui Le gardaient se moquaient de Lui en Le frappant.

64. Ils Lui voilèrent la face et L'interpellaient en disant : Prophétise, qui est celui qui t'a frappé ?

65. Entre autres, beaucoup blasphémaient, parlant à Son encontre.

66. Quand le jour se leva, le conseil des anciens du peuple se réunit, ainsi que les grands-prêtres et les scribes, et on L'amena devant leur Sanhédrin.

67. Ils dirent : Si tu es le Messie, dis-le nous. Alors Il leur répondit : Si je vous le disais, vous ne le croiriez pas.

68. Et si je vous interrogeais, vous ne répondriez certainement pas.

69. Désormais, le Fils de l'Homme siégera à droite du Dieu puissant.

70. Tous dirent alors : Toi, tu es donc le Fils de Dieu ? Il leur déclara : C'est vous qui dites que je le suis.

71. Ils répondirent : Qu'avons-nous encore besoin de témoignage ? Puisque nous l'avons nous-mêmes entendu de sa bouche.

Luc 23.1 à 23.25 >>>