AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Adultère et remariage.

Evangile selon Marc (10.11-12 ~ Traduit du grec) :

« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre,

commet un adultère à son égard. Et celle qui renvoie son mari

pour en épouser un autre commet un adultère. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

24 Mars


Jésus considère hommes et femmes sur un même plan.

Qu'une femme puisse rejeter son mari pour se remarier était à l'époque sévèrement condamné ... mais permis aux hommes par la loi de Moïse.

Aussi, ceux qui l'interrogent, n'envisagent que l'hypothèse de la répudiation à l'initiative de l'homme.

Jésus est équitable ... mais exigeant autant pour l'homme que pour la femme.

Dans le monde moderne, les lois sur le divorce permettent aux uns comme aux autres de défaire ce que le Maire a joint.

Mais qu'en est-il de l'union devant Dieu ?

« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. »

(Marc 10.9)

A la femme adultère, Jésus a dit :

« Et moi je ne te condamne pas. Va, et désormais, ne pèche plus ! » (Jean 8.11)

A celui ou celle qui a divorcé et qui s'est remarié, Jésus peut accorder le même pardon ... espérant que l'enchaînement des adultères va prendre fin !

Quoi qu'il en soit, même si Jésus nous pardonne en tant que chrétiens, nous ne pouvons servir de modèle sans une conduite irréprochable aux yeux du monde.

C'est pourquoi l'apôtre Paul préconisait dans le choix des conducteurs spirituels :

« Mais il faut que l'épiscope soit irréprochable, mari d'une seule femme ... » (1 Timothée 3.2)

« Les diacres doivent être maris d’une seule femme ... » (1 Timothée 3.12)

On peut toutefois s'interroger sur le sens de ces paroles.

Paul évoquait-il les cas de divorces suivis de remariages ou la situation de chrétiens qui auraient pratiqué la polygamie ?

Auquel cas, si la polygamie ne peut de toutes évidences être tolérée dans le monde chrétien, il n'en serait pas de même des personnes remariées dès lors qu'elles ne sont pas responsables de la répudiation.

Le mariage et la vie de couple doivent être une illustration du principe de fidélité auquel Dieu est tant attaché.

Il n'aime ni le mensonge, ni la trahison.

Car si nous ne sommes pas capables d'être fidèles sur terre, qu'en sera t-il au ciel ?

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Le divorce

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 10.1 à 10.27

1. En partant de là, Il se rendit dans les terres de Judée au-delà du Jourdain. La foule se rassembla de nouveau près de Lui et, selon Son habitude, Il se mit de nouveau à enseigner.

2. Les Pharisiens s'approchèrent et, pour L’éprouver, ils Lui demandèrent s’il est permis à un homme de renvoyer sa femme.

3. Il leur répondit : Que vous a ordonné Moïse ?

4. Ils dirent : Moïse a permis d’écrire une lettre de divorce et de la renvoyer.

5. Mais Jésus leur dit : A cause de la dureté de votre cœur, Moïse vous a écrit ce commandement.

6. Mais au commencement de la création, Dieu « les fit mâle et femelle.

7. C'est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme.

8. Et les deux formeront une seule chair ». Ainsi ils ne sont plus deux, mais en une seule chair.

9. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas.

10. A la maison, de nouveau les disciples L’interrogèrent à ce sujet.

11. Il leur dit : Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à son égard.

12. Et celle qui renvoie son mari pour en épouser un autre commet un adultère.

13. Des gens Lui amenèrent des enfants pour qu'Il les touche. Les disciples les rabrouèrent.

14. Jésus les vit, Il s'indigna et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, ne les empêchez pas. Car le Royaume de Dieu est à ceux qui sont comme eux.

15. A vrai dire, celui qui n'accueillera pas le Royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera certes pas.

16. Puis, Il les serra dans Ses bras et Il les bénit en leur imposant les mains.

17. Alors qu'Il s'en allait quelqu'un accouru sur le chemin, s'agenouilla devant Lui, et L'interrogea : Bon maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?

18. Jésus lui dit : Pourquoi m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon sinon un seul : Dieu !

19. Tu connais les commandements : Ne tue pas, ne sois pas adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignages, ne fais pas de tort à autrui, honore ton père et ta mère.

20. Il lui déclara : Maître, j'ai observé tout cela dès ma jeunesse.

21. Jésus le fixa du regard avec amour et Lui dit : Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres. Tu auras un trésor dans le ciel. Ensuite, viens et suis-moi.

22. Sur ces paroles, celui-ci s'assombrit. Il s'éloigna attristé car il avait de grands biens.

23. Jésus regarda alentour et dit à Ses disciples : Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le Royaume de Dieu !

24. Les disciples furent troublés par ces paroles. Jésus reprit la parole et leur dit : Mes enfants, qu'il est difficile d'entrer dans le Royaume de Dieu !

25. Il est plus facile à un chameau de passer à travers le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu.

26. Très impressionnés, ils se disaient entre eux : Qui peut donc être sauvé ?

27. Jésus fixa Son regard sur eux et dit : C'est impossible aux hommes, mais pas pour Dieu. Tout est possible à Dieu !

Marc 10.28 à 10.53 >>>