AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Esprit sectaire.

Evangile selon Marc (9.40 ~ Traduit du grec) :

« Celui qui n'est pas contre nous, est pour nous. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

23 Mars


Les apôtres ont voulu empêcher un inconnu de guérir au Nom de Jésus.

« Ne l’en empêchez pas. En effet, il n’est personne qui fasse un miracle en mon nom et puisse, peu après, mal parler de moi. » (Marc 9.39)

Personne n'a le monopole de la foi !

Considérer nos frères et sœurs en Christ avec méfiance parce qu'ils sont d'une autre église ou dénomination relève d'un état d'esprit sectaire.

Ceci n'écarte pas l'éventualité que tel ou tel individu, bien qu'il proclame le Nom de Jésus, soit toutefois un adversaire, un faux-prophète, y compris sous notre propre toit ... comme le fut Judas Iscariote.

Paul dit à leur sujet :

« Ces individus sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs camouflés en apôtres du Christ.

Et ce n’est pas étonnant puisque Satan lui-même se camoufle en ange de lumière.

Il est aisé à ses serviteurs de se camoufler en serviteurs de la justice. Leur fin sera conforme à leurs œuvres. » (2 Corinthiens 11.13-15)

Comment les discerner ? Comment les neutraliser sans risquer de porter préjudice à un vrai disciple maladroit que l'on n'aurait pas bien compris ?

Jésus nous montre la piste à suivre.

« Celui qui n'est pas avec moi est contre moi et celui qui ne rassemble pas avec moi dissémine. » (Matthieu 12.30 & Luc 11.23)

Les semeurs de divisions n'agissent pas selon la volonté de l'Esprit.

Au lieu de rassembler, ils dispersent, et c'est ainsi qu'ils révèlent leur véritable nature.

« Les œuvres de la chair sont bien connues. Ce sont sont la fornication, l’impureté, la débauche, l’idolâtrie, la sorcellerie, les rivalités, la discorde, la jalousie, la colère, les disputes, les divisions, les factions ... » (Galates 5.19-20)

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Condamnation de l'esprit sectaire

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 9.30 à 9.50

30. Sortis de là, ils passèrent par la Galilée et Il ne voulait pas qu'on le sache.

31. Car Il enseignait Ses disciples en leur disant : Le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes qui le tueront. Une fois tué, il se relèvera trois jours après.

32. Ils ne comprenaient pas cette parole et craignaient de L'interroger.

33. Ils se rendirent à Capharnaüm. A la maison, Il les interrogea : De quoi discutiez-vous en chemin ?

34. Ils se taisaient car les uns comme les autres se demandaient en chemin : Qui est le plus grand ?

35. Il s'assit, appela les douze et leur dit : Celui qui veut être le premier, sera le dernier de tous, et leur serviteur.

36. Il prit un petit enfant et le plaça au milieu d'eux. Il le prit dansSes bras et leur dit :

37. Celui qui accueille en mon nom un de ces petits enfants, m'accueille. Et celui qui m'accueille, ce n'est pas moi qu'il accueille, mais Celui qui m'a envoyé.

38. Jean lui annonça : Maître, nous avons vu quelqu'un expulser des démons en ton nom. Nous l’en avons empêché parce qu’il ne nous suivait pas.

39. Mais Jésus dit : Ne l’en empêchez pas. En effet, il n’est personne qui fasse un miracle en mon nom et puisse, peu après, mal parler de moi.

40. Celui qui n’est pas contre nous, est pour nous.

41. Et quiconque vous donnera à boire une coupe d’eau, du fait que vous apparteniez au Christ, à vrai dire, il n'aura pas perdu sa récompense.

42. Celui qui sera une cause de scandale pour un seul de ces petits qui croit en moi, il serait préférable pour lui qu'on lui mette une grosse meule autour du cou pour le jeter dans la mer.

43-44. Si ta main est une cause de scandale, coupe-la ! Il vaut mieux pour toi entrer manchot dans la vie, plutôt que de s'en aller avec les deux mains dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint pas.

45-46. Si ton pied est une cause de scandale, coupe-le ! Il vaut mieux pour toi entrer estropié dans la vie, plutôt que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne.

47. Et si ton œil est une cause de scandale, arrache-le ! Il vaut mieux pour toi entrer borgne dans le Royaume de Dieu plutôt qu'être jeté avec les deux yeux dans la géhenne.

48. Là, le ver n'en finit pas et le feu ne s'éteint pas.

49. Car chacun sera salé au feu.

50. Le sel est une bonne chose. Si le sel n'a plus de goût, comment le lui rendrez-vous ? Ayez du sel en vous-mêmes et soyez en paix les uns avec les autres.

Marc 10.1 à 10.27 >>>