AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La femme inconnue ...

Evangile selon Marc (7.28 ~ Traduit du grec) :

« Seigneur, mais les petits chiens,

sous la table, mangent les miettes des enfants »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

19 Mars


Une femme de rien, une païenne, qui se jette aux pieds de Jésus pour qu'il guérisse sa fille ...

Jésus lui a d'abord répondu :

« Laisse d’abord les enfants se rassasier. Car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »

Le qualificatif de "chien" était courant chez les juifs à l'égard des païens, reflet d'un certain mépris que Jésus va dépasser.

En effet, jusque là, Il considère que Son ministère se limite au peuple d'Israël.

Il est précisé en Matthieu 15.24 :

« Je n’ai été envoyé que pour les brebis perdues de la maison d’Israël. »

Mais Il va se raviser devant l'humilité et la foi de cette païenne :

« Alors Jésus lui répondit : Femme, ta foi est grande ; qu’il en soit pour toi comme tu le veux.

Et Il guérit sa fille à l’heure même. » (Matthieu 15.28)

Désormais, Jésus va se tourner vers les païens.

Les Evangiles selon Marc et Matthieu concordent en présentant cet épisode comme un tournant dans le ministère du Messie.

Sauveur des juifs dans un premier temps, Il devient Sauveur du monde après avoir croisé une femme inconnue dont tout le monde a oublié le nom mais qui a su ramasser les miettes de la Grâce divine là où elles tombent.

Elle n'aura ni statue, ni fête dans le calendrier.

Cette femme était simplement « grecque, d'origine syro-phénicienne. »

... mais nous lui devons bien cet hommage !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Jésus répond à la foi d'une païenne

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 7.24 à 7.37

24. Il se leva et s'éloigna de là vers le territoire de Tyr. Il entra dans une maison. Il voulait que personne ne le sache mais Il ne put passer inaperçu.

25. Aussitôt, une femme, dont la fillette était possédée d’un esprit impur, ayant entendu parler de Lui, arriva et tomba à ses pieds.

26. Cette femme était grecque, d'origine syro-phénicienne. Elle Lui demanda d'expulser le démon hors de sa fille.

27. Il lui dit : Laisse d’abord les enfants se rassasier. Car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens.

28. Elle Lui répondit : Seigneur, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants.

29. Alors Il lui dit : A cause de cette parole, va, le démon est sorti de ta fille.

30. Et, de retour dans sa maison, elle trouva l’enfant couchée sur le lit. Le démon était sorti.

31. Il quitta de nouveau le territoire de Tyr, passa par Sidon vers la mer de Galilée en traversant le territoire de la Décapole.

32. On Lui présenta un sourd qui parlait à peine. On Le supplia de lui imposer la main.

33. Il le prit à part, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles. Il cracha et lui toucha la langue.

34. Il leva les yeux vers le ciel, soupira, et Lui dit : Ephphatha, ce qui signifie : Ouvre-toi.

35. Aussitôt ses oreilles s'ouvrirent et sa langue fut déliée. Il parlait correctement.

36. Il leur recommanda de n'en parler à personne. Cependant, plus Il le leur recommandait et plus ils le faisaient savoir.

37. Ils étaient fortement impressionnés et disaient : Tout ce qu'il fait est bien. Il fait entendre les sourds et parler les muets.

Marc 8.1 à 8.21 >>>