AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La multiplication des pains.

Evangile selon Marc (8.21 ~ Traduit du grec) :

« Alors Il leur dit :

Ne comprenez-vous pas encore ? »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

20 Mars


Les Evangiles relatent deux épisodes de multiplication des pains.

Les disciples avaient du mal à en saisir la signification symbolique.

Le premier épisode concerne 5 000 hommes en territoire israëlite avec une conclusion similaire en Matthieu 14.20, Marc 6.42-43, Luc 9.17 et Jean 6.13 :

« Ils mangèrent tous et furent rassasiés. Ils emportèrent les morceaux, remplissant douze corbeilles, et des poissons. »

Le second épisode parle de 4 000 hommes en territoire païen et nous lisons en Matthieu 15.37 et en Marc 8.8 :

« Ils mangèrent et furent rassasiés, et ils emportèrent les morceaux en surplus : sept paniers. »

Entre ces deux épisodes, dans le territoire païen de Tyr et de Sidon, Jésus guérit la fille d'une femme cananéenne après lui avoir répondu dans un premier temps :

« Je n'ai été envoyé que pour les brebis perdues de la maison d'Israël. » (Matthieu 15.24)

La réponse de cette femme est similaire en Matthieu 15.27 et Marc 7.28 :

« Seigneur, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants. »

La foi de cette femme annonce l'ouverture de la porte de la rédemption aux païens !

Les douze corbeilles du pain de vie qui restaient après la première multiplication sont destinées aux douze tribus d'Israël.

Les sept corbeilles après la seconde multiplication symbolisent peut-être sept grandes nations païennes de cette époque.

Mais le chiffre "sept" est aussi le symbole d'une Création qui fut achevée au septième jour.

« Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'Il avait faite : et Il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'Il avait faite. » (Genèse 2.2)

Les sept corbeilles sont destinées au salut de toute la Création.

Chaque jour de la semaine, il nous est ainsi offert de partager le pain de la vie en Jésus Christ.

Dieu peut se reposer ... Son Fils est à l'œuvre !

Jésus et la multiplication des pains ...

Retour en page d'accueil


La multiplication des pains

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 8.1 à 8.21

1. Un de ces jours, comme il y avait de nouveau une grande foule qui n'avait pas de quoi manger, Il appela les disciples pour leur dire :

2. Je suis profondément ému pour cette foule qui est restée près de moi depuis trois jours et qui n'a pas de quoi manger.

3. Si je les renvoie chez eux à jeun, ils défailliront en chemin, et certains d'entre eux sont venus de loin.

4. Ses disciples Lui répondirent : Qui pourrait les rassasier de pains ici, dans un désert ?

5. Il les interrogea : Combien avez-vous de pains ? Ils dirent : Sept.

6. Il recommanda à la foule de s'allonger sur le sol. Il prit les sept pains, Il rendit grâces puis Il les rompit et les donna à Ses disciples pour qu'ils les offrent. Et ils les offrirent à la foule.

7. Ils avaient quelques petits poissons. Après les avoir bénis, Il dit de les offrir aussi.

8. Ils mangèrent et furent rassasiés, et ils emportèrent les morceaux en surplus : sept paniers.

9. Ils étaient environ quatre mille, puis Il les renvoya.

10. Il monta aussitôt dans la barque avec Ses disciples. Il se rendit dans la contrée de Dalmanoutha.

11. Les Pharisiens sortirent et se mirent à discuter avec Lui. Pour Le mettre à l'épreuve, ils demandaient un signe venant du ciel.

12. Il soupira profondément et dit : Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Vraiment, je vous demande s'il sera donné un signe à cette génération ?

13. Puis Il les laissa et s'embarqua de nouveau pour s'éloigner vers la rive opposée.

14. Ils oublièrent de prendre des pains. Dans la barque, ils n'avaient qu'un seul pain.

15. Il leur fit cette recommandation : Soyez vigilants, gardez-vous du levain des Pharisiens et du levain d'Hérode.

16. Eux s'entretenaient du fait qu'ils n'avaient pas de pains.

17. Sachant cela, Il leur dit : Pourquoi ne pensez-vous qu'aux pains que vous n'avez pas ? Vous ne comprenez-donc pas et ne saisissez pas ? Votre cœur s'est-il endurci ?

18. « Vous avez des yeux, ne voyez-vous pas ? Vous avez des oreilles, n'entendez-vous pas ? » Et vous ne vous souvenez pas ?

19. Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés ? Ils Lui dirent : Douze.

20. Lorsque j’en ai rompu sept pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles de morceaux en surplus avez-vous emportées ? Ils dirent : Sept.

21. Alors Il leur dit : Ne comprenez-vous pas encore ?

Marc 8.22 à 8.38 >>>