AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Le Royaume de Dieu

Evangile selon Marc (4.31 ~ Traduit du grec) :

« C'est comme une graine de moutarde qui, semée en terre,

est la plus petite de toutes les semences sur la terre. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

13 Mars


Le Royaume de Dieu ?

« C'est comme une graine de moutarde ... » (Marc 4.31)

Nous avons tous été, un jour, aussi petits qu'un "grain de sénevé", qu'une graine de moutarde.

Dans cette parabole c'est le Royaume de Dieu qui est comparé à cette petite graine.

Mais nous pouvons croire que, créés à l'image de Dieu, nous avons en nous, dès la conception, une particule de Son Esprit.

Ce patrimoine génétique nous permet de l'appeler "Père".

Nous avons tous, potentiellement, la faculté de croître pour devenir un arbre du Royaume de Dieu.

Toutefois, de mauvaises graines cohabitent aussi en nous et autour de nous.

Elles pourront donner de mauvaises herbes et de mauvais fruits.

« Les œuvres de la chair sont bien connues. Ce sont sont la fornication, l’impureté, la débauche, l’idolâtrie, la sorcellerie, les rivalités, la discorde, la jalousie, la colère, les disputes, les divisions, les factions, l’envie, les beuveries, les orgies et autres choses semblables.

A ce sujet, je vous préviens, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront pas du Royaume de Dieu. » (Galates 5.19-21)

Il faudra donc faire le tri, identifier la graine de l'arbre de vie, celle qui permet d'hériter du Royaume.

Mais pour la trouver, il faut écarter une multitude de mauvaises graines.

Jésus veut nous aider à les éliminer !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Le grain de sénevé

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 4.30 à 4.41

30. Il dit encore : A quoi allons-nous comparer le Royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenter ?

31. C'est comme une graine de moutarde qui, semée en terre, est la plus petite de toutes les semences sur la terre.

32. Mais, une fois semé, il monte et devient plus grand que tous les légumes. Il fait de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent nicher sous son ombre.

33. Par de nombreuses paraboles de ce genre, Il leur annonçait la parole, selon ce qu’ils pouvaient entendre.

34. Il ne leur parlait pas sans parabole. A l'écart avec Ses disciples, Il expliquait toutes choses.

35. Ce même jour, le soir venu, Il leur dit : Passons sur la rive opposée.

36. Laissant la foule, ils L'emmenèrent afin qu'Il s'embarque, avec d'autres barques qui Le suivaient.

37. Survint un grand vent tourbillonnant. Les vagues se jetaient sur la barque et elle se remplissait déjà.

38. Lui était à la poupe sur le coussin, endormi. Ils Le réveillèrent et Lui dirent : Maître, tu ne te soucies pas que nous sommes perdus ?

39. Et s'étant réveillé, Il menaça le vent et dit à la mer : Tais-toi, silence ! Le vent s'apaisa et il y eut un grand calme.

40. Il leur dit : Pourquoi vous effrayer ? Manquez-vous encore de foi ?

41. Ils furent envahis d'une grande crainte et se disaient entre eux : Qui donc est-il, lui à qui même le vent et la mer obéissent ?

Marc 5.1 à 5.20 >>>