AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Marie de Béthanie.

Evangile selon Marc (14.3 ~ Traduit du grec) :

« Elle avait un vase d’albâtre qui contenait

un parfum de nard pur et de grande valeur. 

Après avoir brisé le vase d'albâtre,

elle versa le contenu sur Sa tête. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

1er avril


A Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme que l'on nomme Marie verse pour 300 deniers de parfum sur la tête de Jésus.

Quel gâchis !

« Certains partagèrent leur indignation : Pourquoi gaspiller ce parfum ? »

Mais Jésus n'est pas de cet avis.

« A vrai dire, là où l'Evangile sera proclamé, dans le monde entier, on racontera aussi en souvenir d'elle ce qu’elle a fait. » (Marc 14.9)


Dans la nuit du 14 mars 2008, j'ai rêvé que j'étais à Béthanie. Quelle idée !

Je voyais une silhouette humaine immense dressée dans les nuages, seul un de ses bras était distinctement dessiné de blanc ... puis j'entrais dans une boutique de souvenirs.

Au réveil, j'ai pris la Bible comme chaque matin et le plan de lecture de ce 14 Mars commençait en ... Marc 14 : "Marie de Béthanie".

J'ai réalisé que la "boutique de souvenirs" de Béthanie était une invitation à se souvenir du geste de Marie de Béthanie.

Ne devons-nous pas commémorer son offrande ?

Car, selon la volonté de Jésus, cela doit être raconté « là où l'Evangile sera proclamé, dans le mode entier ».

Cette page est donc dédiée à Marie de Béthanie.


Jésus aimait beaucoup Béthanie où il s'est souvent arrêté.

Jésus aimait les habitants de Béthanie : « Jésus aimait Marthe, ainsi que sa sœur et Lazare. » (Jean 11.5)

Jésus a choisi de quitter ce monde, lors de l'Ascension, à Béthanie :

« Il les conduisit ensuite dehors près de Béthanie et, après avoir levé Ses mains, Il les bénit. Pendant qu'Il les bénissait, Il les quitta et Il fut emporté au ciel. » (Luc 24.50-51)

La Bible annonce que Son retour se manifestera en premier dans les mêmes conditions :

« Ce Jésus, qui vous a été enlevé au ciel, reviendra de la même manière que vous l'avez observé s'en allant vers le ciel. » (Actes 1.11)

Mais cette silhouette vue en rêve au-dessus de Béthanie manifestait-elle Son ascension ou Son retour ?


Trois ans se sont écoulés. En 2011, mon attention est attirée par la lecture d'un passage de l'Evangile selon Jean qui suit l'onction de parfum par Marie de Béthanie.

Jésus cite le prophète Ésaïe :

« Seigneur, qui a cru à notre prédication ? Et à qui le bras du Seigneur fut-il révélé ? » (Jean 12.38)

Cette citation correspond au verset suivant : « Qui a reconnu le bras de l'Eternel ? » (Ésaïe 53.1)

... ce bras blanc, couleur symbolisant la pureté, qui se dessinait dans les nuages de Béthanie, est annoncé en ces termes par le prophète :

« L'Éternel découvre le bras de sa sainteté, aux yeux de toutes les nations ; et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu. » (Ésaïe 52.10)


Quatre ans s'écoulent de nouveau.

En 2015, je relis ce verset du prophète Zacharie (14.4) :

« En ce jour-là, Ses pieds se poseront sur le mont des Oliviers, qui est en face de Jérusalem, à l'orient. »

Béthanie est à 3 kilomètres à l'est de Jérusalem, sur les pentes du Mont des Oliviers.

Ainsi s'annonce le temps béni de Son retour !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


La dernière Pâque

Evangile selon Marc

Traduit du grec : versets 14.1 à 14.26

1. La Pâque, avec la fête des pains Azymes, était dans deux jours. Les grands-prêtres et les scribes cherchaient une ruse pour Le saisir et Le tuer.

2. En effet ils disaient : Pas pendant la fête, de peur qu'il n'y ait des troubles dans le peuple.

3. A Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, Il se tenait à table quand une femme entra. Elle avait un vase d’albâtre qui contenait un parfum de nard pur et de grande valeur. Après avoir brisé le vase d'albâtre, elle versa le contenu sur Sa tête.

4. Certains partagèrent leur indignation : Pourquoi gaspiller ce parfum ?

5. Car ce parfum aurait pu être vendu plus de trois cents deniers pour les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre elle.

6. Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard.

7. Car vous avez toujours des pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous le voulez. Mais moi, vous ne m’avez pas pour toujours.

8. Elle a fait ce qu’elle a pu. Elle a embaumé mon corps par anticipation pour la sépulture.

9. A vrai dire, là où l'Evangile sera proclamé, dans le monde entier, on racontera aussi en souvenir d'elle ce qu’elle a fait.

10. Judas Iscarioth, l'un des Douze, se rendit chez les grands-prêtes afin de Le livrer.

11. Ceux-ci se réjouirent en l'écoutant et lui promirent de lui donner de l'argent. Il chercha comment Le livrer au bon moment.

12. Le premier jour des pains Azymes, où l'on immolait la Pâque, Ses disciples Lui dirent : Où veux-tu que nous allions pour préparer la Pâque afin que tu la manges ?

13. Il envoya deux de Ses disciples et leur dit : Allez en ville, un homme portant une cruche d'eau viendra à votre rencontre, suivez-le.

14. Là où il entrera, dites au maître de maison : "Le Maître dit : Où est ma salle, celle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?"

15. Et il vous montrera une grande chambre, à l'étage, déjà approvisionnée et disponible. Préparez-la pour nous.

16. Les disciples sortirent et allèrent en ville. Ils trouvèrent ce qu'Il leur avait dit et préparèrent la Pâque.

17. Le soir venu, Il arriva avec les Douze.

18. Ils étaient installés à table en mangeant, quand Jésus dit : A vrai dire, l'un d'entre vous me livrera, un qui mange avec moi.

19. Ils en furent attristés et se mirent à Lui dire, l'un après l'autre : Ce n'est pas moi ?

20. Il leur dit : C'est un des Douze, qui plonge dans le même plat que moi.

21. En fait, le Fils de l'homme s'en va comme cela fut écrit à son sujet. Mais quel malheur pour l'homme par lequel le Fils de l'homme est livré. Il vaudrait mieux pour cet homme-là qu'il ne fut pas né.

22. Comme Il mangeait avec eux, Il prit du pain, le bénit, le rompit et leur donna en disant : Prenez, ceci est mon corps.

23. Il prit la coupe et, après avoir rendu grâces, Il leur donna et ils en burent tous.

24. Alors, Il leur dit : Ceci est mon sang, celui de l'alliance répandue pour une multitude.

25. A vrai dire, je ne boirai plus du produit de la vigne jusqu'à ce jour où je le boirai, nouveau, dans le Royaume de Dieu.

26. Après avoir chanté des psaumes, ils sortirent vers le mont des Oliviers.

Marc 14.27 à 14.42 >>>