AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Ce que Dieu aime ...

Evangile selon Matthieu (9.13 ~ Traduit du grec) :

« Je veux la miséricorde et non le sacrifice. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

22 Janvier


Le prophète Ésaïe, quand il évoquait les pratiques rituelles liées au jeûne, proclamait la Parole de Dieu en ces termes :

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir :

Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude,
Renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug ;
Partage ton pain avec celui qui a faim,
Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ;
Si tu vois un homme nu, couvre-le,
Et ne te détourne pas de ton semblable. »
(Ésaïe 58:6-7)

A son tour, Jésus exprime ce qu'il ressent à l'égard d'une autre pratique rituelle : le sacrifice.

Il rappelle cette parole de Dieu transmise par le prophète Osée (6.6) :

« Car j'aime la miséricorde et non les sacrifices. »

Dieu prend plaisir à la compassion et à la miséricorde, non aux faux jeûnes et aux sacrifices.

Une fois de plus, Jésus professe que ce qui prime, c'est ce qui vient du cœur.

Le vrai sacrifice n'est pas celui des autres.

Ce n'est pas en tuant des animaux que l'on peut s'offrir soi-même à Dieu mais en devenant par nos changements de mentalité et de comportement un "sacrifice vivant".

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte conforme à la Parole. » (Romains 12.1)

Tout comme les compassions de Dieu le conduisent à pardonner nos péchés, notre compassion doit nous conduire à exprimer notre miséricorde autour de nous.

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Ministère de Jésus en Galilée

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 9.1 à 9.17

1. Il monta dans une barque, passa de l'autre côté et Il se rendit dans Sa propre ville.

2. On porta alors près de Lui un paralytique couché sur un lit. En voyant leur foi, Jésus dit au paralytique : Aie courage, mon enfant, tes péchés te sont remis.

3. Alors certains scribes se dirent en eux-mêmes : Celui-ci blasphème.

4. Voyant leurs préoccupations, Jésus dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ?

5. Qu'est-il plus facile de dire : Tes péchés te sont remis, ou bien de dire : Lève-toi et marche ?

6. Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur terre de remettre les péchés - Il dit alors au paralytique : En te levant prends ta civière et va dans ta maison.

7. Il se leva et s'éloigna vers sa maison.

8. Voyant cela, les foules furent effrayées et glorifièrent Dieu d'avoir donné un tel pouvoir aux hommes.

9. Quand Il s'éloigna de là, Jésus vit un homme qui s'appelait Matthieu assis au péage. Il lui dit : Suis-moi. Il se leva et Le suivit.

10. Jésus était attablé dans la maison. De nombreux collecteurs d'impôts et des pécheurs arrivèrent pour se mettre à table avec Jésus et Ses disciples.

11. A cette vue, les Pharisiens dirent à Ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec ces publicains et ces pécheurs ?

12. Quand Il les entendit, Il leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se sentent forts qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal.

13. Allez apprendre ce que signifie : « Je veux la miséricorde et non le sacrifice ». En effet, je ne suis pas venu appeler des justes mais les pécheurs.

14. Alors les disciples de Jean s'approchèrent en disant : Pourquoi nous, ainsi que les Pharisiens, nous jeûnons, et tes disciples ne jeûnent pas ?

15. Jésus leur dit : Les fils de la noce peuvent-ils être affligés tant que l'époux est avec eux ? Viendront des jours où l'époux leur sera enlevé, alors ils jeûneront.

16. Personne n'applique un morceau de tissu neuf sur un vieux vêtement ; car la pièce ajoutée au vêtement s'arrache et la déchirure devient pire.

17. De même, on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; car à coup sûr les outres se déchirent, le vin se répand et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et les deux se conservent.

Matthieu 9.18 à 9.38 >>>