AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Connaître Jésus ?

Evangile selon Matthieu (7.23 ~ Traduit du grec) :

« Alors je leur répondrai : Jamais je ne vous ai connus !

Ecartez-vous de moi, vous qui êtes injustes. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

17 Janvier


Au jour du Jugement, Jésus ne reconnaîtra pas ceux qui, bien qu'ils aient invoqué Son nom pendant leur vie, auront vécu en dehors de la vraie loi : celle de la foi !

Malgré leur apparente piété, ils se seront révélés injustes.

Cette parole ne s'adresse pas ici aux incroyants mais bien à ceux qui auront cru et reçu des dons puissants de l'Esprit Saint.

« Beaucoup me diront en ce jour : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? En ton nom, n’avons-nous pas jeté des démons au dehors ? Et en ton nom, n’avons-nous pas fait de nombreux miracles ? » (verset 22)

Il s'agit donc d'hommes et de femmes ayant connu le salut ... mais qui n'auront pas suivi Jésus tout en donnant au monde l'apparence de la foi.

« Ce n'est pas celui qui me dit : "Seigneur, Seigneur !" qui entrera dans le Royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » (verset 21)

La foi apparente en Dieu ne nous permettra pas d'être écoutés si nos œuvres nous condamnent.

« Comme le corps sans souffle est mort, de même aussi, la foi sans les œuvres est morte. » (Jacques 2.26)

Connaître Jésus, afin qu'Il nous reconnaisse lors du jugement, c'est être capable de Le discerner dans celui ou celle qui s'est présenté à nous au détour d'un chemin et que nous avons su aider.

Alors Jésus nous dira ...

« Venez, vous qui êtes bénis de mon Père.
Héritez du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire. J’étais étranger et vous m’avez recueilli.

J’étais nu et vous m’avez vêtu. J’étais malade et vous m’avez rendu visite. J’étais en prison et vous êtes venus vers moi. »

(Matthieu 25.34-36)

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


La fin du sermon sur la montagne

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 7.15 à 7.29

15. Gardez-vous des faux prophètes, lesquels viennent à vous en vêtements de brebis, mais ce sont des loups ravisseurs au dedans.

16. Vous les reconnaîtrez d'après leurs fruits. Recueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?

17. Ainsi, tout bon arbre fait de bons fruits, mais l'arbre pourri fait de mauvais fruits.

18. Un bon arbre ne peut faire de mauvais fruits, ni un arbre pourri faire de bons fruits.

19. Tout arbre ne produisant pas un bon fruit est retranché et jeté au feu.

20. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

21. Ce n'est pas celui qui me dit : "Seigneur, Seigneur !" qui entrera dans le Royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

22. Beaucoup me diront en ce jour : "Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? En ton nom, n’avons-nous pas jeté des démons au dehors? Et en ton nom, n’avons-nous pas fait de nombreux miracles ?"

23. Alors je leur répondrai : "Jamais je ne vous ai connus ! Ecartez-vous de moi, vous qui êtes injustes."

24. Quiconque entend mes paroles et les applique sera semblable à un homme avisé qui a construit sa maison sur le roc.

25. La pluie est tombée et les fleuves sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés sur cette maison, mais elle n'est pas tombée car elle avait été fondée sur le roc.

26. Mais quiconque entend mes paroles et ne les applique pas sera semblable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.

27. La pluie est tombée et les fleuves sont venus, les vents ont soufflé, ils ont heurté cette maison et elle est tombée : grande fut sa déchéance !

28. Quand Jésus eut fini de parler, les foules étaient stupéfaites par Son enseignement.

29. En effet, Il enseignait avec autorité, et non comme leurs scribes.

Matthieu 7.15 à 7.29 >>>