AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Gethsémané

Evangile selon Matthieu (26.36 ~ Traduit du grec) :

« Alors Jésus se rendit avec eux dans un domaine

nommé Gethsémané, et Il dit aux disciples :

Asseyez-vous là pendant que je m’éloignerai pour prier. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

28 Février


"Gethsémané" ou "Gethsémani" est une oliveraie.

Ce mot signifie "pressoir à huile".

Ce jardin est proche du mont des Oliviers où Jésus allait souvent.

C'est là que Jésus a quitté les disciples lors de l'Ascension :

« Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder vers le ciel ? Ce Jésus, qui vous a été enlevé au ciel, reviendra de la même manière que vous l'avez observé s'en allant vers le ciel.

Alors ils retournèrent à Jérusalem, quittant le mont appelé "des Oliviers", proche de Jérusalem à un chemin de sabbat. » (Actes 1.11-12)

Le retour en ce même lieu est une prophétie du Premier (Ancien) Testament :

« L'Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient ... » (Zacharie 14.3-4)

Nous pouvons même voir dans un célèbre évènement biblique, au temps de Noé, une préfiguration symbolique de cet aller et retour de l'Esprit de Dieu au Mont des Oliviers ...

« Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l'arche. La colombe revint à lui sur le soir ; et voici, une feuille d'olivier arrachée était dans son bec. » (Genèse 8:10-11)

L'olivier est devenu un symbole de paix et de réconciliation entre Dieu et les hommes au temps de Noé.

Avec Jésus, nous retrouvons ce symbole avec le mont des Oliviers.

Il n'est certes pas difficile de trouver des oliviers en pays méditerranéen, notamment en Palestine.

Il est plus difficile d'y trouver la paix ...

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Jésus dans le jardin de Gethsémané

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 26.36 à 26.75

36. Alors Jésus se rendit avec eux dans un domaine nommé Gethsémané, et Il dit aux disciples : Asseyez-vous là pendant que je m’éloignerai pour prier.

37. Il prit avec Lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et Il commença à éprouver de la tristesse et à s'angoisser.

38. Il leur dit alors : Mon âme est tellement triste, à en mourir. Restez ici et veillez avec moi.

39. Puis, s'avançant un peu, Il se laissa tomber face à terre, et pria : Mon Père, si c'est possible, que cette coupe s’éloigne de moi. Pourtant, non comme je le veux, mais ce que tu veux.

40. Il vint vers les disciples qu'Il trouva endormis, et Il dit à Pierre : Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller une seule heure avec moi ?

41. Veillez et priez, pour ne pas tomber dans la tentation. L’esprit est plein d'ardeur, mais la chair est faible.

42. De nouveau, pour la seconde fois, Il s’éloigna pour prier : Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe passe sans que je la boive, que ta volonté s'accomplisse.

43. Il revint et les trouva encore endormis, car leurs yeux s'étaient appesantis.

44. Il les quitta, s’éloigna de nouveau et pria pour la troisième fois, en répétant les mêmes paroles.

45. Puis Il alla vers les disciples et leur dit : Dormez pour le temps qui reste, reposez-vous. Voici, l’heure est proche où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.

46. Réveillez-vous, allons. Voici, celui qui me livre s’approche !

47. Comme Il parlait encore, Judas, un des douze, arriva et avec lui beaucoup de gens munis de glaives et de bâtons, envoyés par les grands-prêtres et les anciens du peuple.

48. Celui qui Le livrait leur avait donné un signe en disant : Celui que j'embrasserai, c'est lui, saisissez-le.

49. Et s'approchant aussitôt de Jésus, il dit : Salut, Maître ! Et Il lui donna un baiser.

50. Jésus lui dit : Mon ami, c'est pour ça que tu es présent ! Alors, ils s'approchèrent, mirent la main sur Jésus et s'emparèrent de Lui.

51. Un de ceux qui était avec Jésus, portant la main sur son glaive, dégaina, frappa le serviteur du grand-prêtre et lui ôta l'oreille.

52. Alors Jésus lui dit : Remets ton glaive à sa place, car tous ceux qui prennent un glaive périront par le glaive.

53. Ne penses-tu pas que je puisse prier à l'instant mon Père qui placerait aussitôt près de moi plus de douze légions d'anges ?

54. Comment donc s’accompliraient les Ecritures selon lesquelles ceci doit arriver ?

55. A cet instant, Jésus dit aux foules : Vous êtes sortis avec des glaives et des bâtons pour me capturer comme un brigand. Chaque jour, j’étais assis, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi.

56. Tout ceci s'est produit afin que les Ecritures des prophètes soient accomplies. Alors, tous les disciples Le laissèrent et s'enfuirent.

57. Ceux qui avaient saisi Jésus l’emmenèrent chez le grand-prêtre Caïphe, où les scribes et les anciens se rassemblèrent.

58. Pierre Le suivit de loin jusqu’à la cour du grand-prêtre. Il entra à l'intérieur et il s’assit avec les serviteurs pour voir comment cela finirait.

59. Les grands-prêtres et tout le Sanhédrin cherchaient un faux témoignage contre Jésus afin de le mettre à mort.

60. Et ils n’en trouvaient pas parmi les nombreux faux témoins qui s'étaient approchés. Enfin, il en vint deux.

61. Ils dirent : Celui-ci a déclaré : "Je peux détruire le sanctuaire de Dieu et le reconstruire en trois jours."

62. Le grand-prêtre se leva et Lui dit : Ne réponds-tu rien à ce que ces hommes attestent contre toi ?

63. Jésus se taisait. Le grand-prêtre Lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu.

64. Jésus lui dit : Toi, tu le dis. Cependant, je vous dis que vous verrez désormais le Fils de l’homme siégeant à la droite du Tout-Puissant et venir sur les nuées du ciel.

65. Alors le grand-prêtre déchira ses vêtements en disant : Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, maintenant, vous venez d’entendre le blasphème.

66. Qu'en pensez-vous ? Ils répondirent : Il mérite la mort.

67. Alors, ils Lui crachèrent au visage, Le gifflèrent et Lui donnèrent des coups.

68. Ils disaient : Prophétise pour nous, Christ, dis-nous qui t’a frappé ?

69. Pierre était assis dehors dans la cour. Une servante s’approcha de lui et dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen.

70. Il le nia devant tous en disant : Je ne sais pas de quoi tu parles.

71. Comme il s'en allait vers le portail, une autre le vit et dit à l'entourage : Celui-ci était avec Jésus le Nazôréen.

72. Il nia de nouveau : Je jure que je ne connais pas cet homme.

73. Peu après, ceux qui étaient là, s'approchèrent et dirent à Pierre : Toi aussi, tu es vraiment des leurs, car ton accent te révèle.

74. Alors il commença à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme ! Et aussitôt un coq chanta.

75. Et Pierre se souvint de la parole de Jésus qui avait dit : Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Il sortit dehors et pleura amèrement.

Matthieu 26.36 à 26.75 >>>