AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La fin d'un monde ...

Evangile selon Matthieu (13.39 ~ Traduit du grec) :

« La moisson, c'est la fin des temps ... »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

31 Janvier


Au temps venu, « Le Fils de l’homme enverra ses anges, ils expulseront de son Royaume toutes sources de scandales et ceux qui commettent l’iniquité.

Et ils les jetteront dans la fournaise. Là sera le pleur et le grincement de dents. » (versets 41-42)

Cette perspective, reprise notamment dans le Livre de l'Apocalypse, illustre le thème du "jugement dernier" qui doit arriver à la fin des temps, ou fin du monde.

L'expression grecque utilisée dans la Bible a une dimension temporelle, plutôt que spatiale, puisqu'il s'agit, en grec, de la "fin d'une ère".

Si l'on retient la dimension spatiale, l'expression "fin du monde" est alors appropriée.

L'enfer est ainsi présenté dans l'Evangile selon Matthieu comme un terme incontournable pour ceux dont la vie ne les aura pas rendus dignes du "Royaume des cieux".

Qui en sera digne ? Dieu seul le sait.

C'est pourquoi le Seigneur laisse pousser la bonne semence et la mauvaise herbe jusqu'au bout, permettant ainsi à chacun de grandir, d'évoluer, de se repentir ... et de révéler sa vraie nature :

celle d'un être créé à l'image de Dieu

afin de vivre à ses côtés pour l'éternité !

Interrogé un jour sur le jugement de Dieu, un pasteur me répondit en s'en remettant en toute confiance à la sagesse divine :

"Celui que Dieu ne prendra pas à Ses côtés, c'est qu'Il ne pourra pas faire autrement !"

Si nous voulons que la fin du monde ne soit pas pour nous synonyme de cauchemar, nous pouvons dès à présent nous tourner vers le Seigneur avec humilité :

Seigneur, je ne suis pas digne de Ton Royaume.

Si Tu m'acceptes, malgré mes défauts, je sais que Tu attends de moi un changement profond, une conversion véritable.

Aide-moi à pousser, à grandir selon Ta volonté ... Amen.

La fin du monde ...

Retour en page d'accueil


Les paraboles de Jésus

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 13.31 à 13.58

31. Il leur proposa une autre parabole et dit : Le Royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu'un homme prend pour le semer dans son champ.

32. Celle qui est la plus petite de toutes les semences, est la plus grande des plantes potagères en grandissant. Elle devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent faire leurs nids dans ses branches.

33. Il leur dit une autre parabole : Le Royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris pour le cacher dans trois mesures de farine jusqu'à ce que le tout ait levé.

34. Jésus disait tout cela aux foules en paraboles, et Il ne leur disait rien sans paraboles.

35. Ainsi s'accomplit ce que le prophète avait dit : « J'ouvrirai ma bouche par des paraboles, je proférerai des choses cachées depuis la fondation du monde. »

36. Alors laissant les foules, Il retourna vers la maison. Ses disciples s’approchèrent de Lui et dirent : Explique-nous la parabole des ivraies dans le champ.

37. Il répondit : Le semeur de bonne semence, c’est le Fils de l’homme.

38. Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du Royaume ; les ivraies, sont les fils du malin.

39. L’ennemi qui les a semées, c’est le diable. La moisson, c’est la fin des temps ; les moissonneurs, ce sont des anges.

40. Comme on recueille les ivraies pour les brûler dans le feu, ainsi en sera-t-il à la fin des temps.

41. Le Fils de l’homme enverra ses anges, ils expulseront de son Royaume toutes sources de scandales et ceux qui commettent l’iniquité.

42. Et ils les jetteront dans la fournaise. Là sera le pleur et le grincement de dents.

43. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Entende celui qui a des oreilles !

44. Le Royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ. Un homme l'ayant trouvé, il le cache, et dans sa joie, il s'en va et vend tout ce qu'il a pour acheter ce champ.

45. Ou encore : le Royaume des cieux est semblable à un marchand qui cherche de belles perles.

46. Ayant trouvé une seule pierre précieuse, il s'éloigna pour vendre tout ce qu'il avait et l'acheta.

47. Ou encore : le Royaume de cieux est semblable à un filet jeté dans la mer qui ramène toutes espèces de poissons.

48. Quand il est rempli, on le remonte sur le rivage et, une fois assis, on ramasse les beaux dans des paniers et on rejette les avariés.

49. Ainsi en sera-t-il à la fin des temps, les anges sortiront et sépareront les méchants des justes.

50. Ils les jetteront dans la fournaise : là sera le pleur et le grincement de dents.

51. Avez-vous compris tout cela ? Ils répondirent : Oui.

52. Il leur dit alors : Ainsi tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est semblable à cet homme, maître de maison, qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.

53. Quand Jésus eut fini les paraboles, Il s'éloigna de là.

54. Il se rendit dans Sa patrie et Il les enseigna dans leur synagogue. Ils étaient stupéfaits au point de dire : D'où lui viennent une telle sagesse et ces miracles ?

55. N'est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne se nomme-t-elle pas Marie et ses frères Jacques et Joseph, Simon et Judas ?

56. Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? D'où lui vient donc tout cela ?

57. Il les scandalisait. Jésus leur dit : Un prophète n'est pas déprécié, si ce n'est dans sa patrie et dans sa maison.

58. Et Il ne fit guère de miracles ici à cause de leur manque de foi.

Matthieu 14.1 à 14.14 >>>