AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La mort de Jean le baptiste.

Evangile selon Matthieu (14.13 ~ Traduit du grec) :

« Quand Il apprit cela, Jésus se retira de là dans une barque,

vers un lieu désert, à l'écart. Les foules l'apprirent

et Le suivirent à pied depuis leurs villes. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

1er Février


Ayant appris le meurtre de Jean le baptiste, Jésus ressent le besoin de se recueillir en s'isolant.

Quels sont les sentiments de Jésus en cet instant ?

Tristesse ? Affliction face à la dureté du cœur humain ?

Passé le moment du deuil, Jésus a peut-être aussi prié pour les coupables.

Un homme, Hérode, poussé par sa convoitise, a fait emprisonner puis décapiter Jean parce que celui-ci dénonçait l'immoralité de son comportement.

Les conditions de cette exécution relatées dans la Bible témoignent d'un monde où règnent la cruauté et la mort.

Jésus a peut-être prié pour ces pécheurs afin que ceux-ci se repentent puis est retourné accomplir Sa mission dans ce monde, au contact de ceux qui souffrent.

Peu de choses ont changé depuis.

Il existe encore des hommes et des femmes prêts à tuer pour assouvir leurs ambitions, satisfaire leurs convoitises.

On décapite encore de nos jours avec toujours autant de cruauté.

Il y a encore et toujours des millions de malades, de miséreux qui demeurent dans l'attente d'un minimum de compassion face à notre indifférence.

Ce qui règne sur cette terre n'a rien à voir avec le plan de Dieu pour l'humanité.

Le temps de Son existence terrestre, Jésus nous a montré quel type d'homme ou de femme correspond à la volonté du Seigneur :

un Etre vivant, c'est-à-dire compatissant !

La compassion ...

Retour en page d'accueil


Meurtre de Jean le Baptiste

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 14.1 à 14.14

1. En ce temps-là, Hérode le tétrarque entendit parler de Jésus.

2. Il dit à ses serviteurs : C’est Jean le baptiste qui s'est réveillé des morts, et c’est pourquoi il accomplit des miracles.

3. En effet Hérode, s'étant saisi de Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodiade, la femme de Philippe, son frère.

4. Car Jean lui disait : Il ne t’est pas permis d'avoir cette femme.

5. Il voulait le tuer, mais il craignait la foule, parce qu’on le tenait pour un prophète.

6. Lors de l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu de tous et plut à Hérode.

7. Aussi il l'assura dans un serment de lui donner ce qu’elle demanderait.

8. Poussée par sa mère, elle déclara : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le baptiste.

9. Le roi, attristé, à cause de ses serments et des convives, ordonna qu’on la lui donne.

10. Et il envoya décapiter Jean dans la prison.

11. Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille qui la porta à sa mère.

12. Les disciples de Jean vinrent enlever le cadavre et l’ensevelirent. Puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

13. Quand Il apprit cela, Jésus se retira de là dans une barque, vers un lieu désert, à l'écart. Les foules l'apprirent et Le suivirent à pied depuis leurs villes.

14. Il sortit et vit une foule nombreuse. Emu de compassion, Il guérit ceux qui étaient infirmes.

Matthieu 14.15 à 14.36 >>>