AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


La peur du lendemain.

Evangile selon Matthieu (6.27 ~ Traduit du grec) :

« Qui de vous en s'inquiétant

peut ajouter une seule coudée à son temps de vie ? »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

15 Janvier



Dans les pays riches, où règnent la surconsommation et les abus en tous genres, sans pour autant éliminer la peur du lendemain, les paroles de sagesse de Jésus devraient toucher les cœurs.

Mais qu'il est difficile de s'y conformer ...

Trop souvent, entre l'avoir et l'Etre, on choisi le premier pour mieux paraître.

Il faut faire semblant d'être ... au lieu d'exister vraiment.

La soif de l'illusion, l'ambition, et tant d'autres comportements futiles, loin de rallonger la vie terrestre d'une longueur, d'une "coudée", vont au contraire la réduire par les soucis que l'on se crée.

Que vont devenir les éventuels placements financiers avec la crise ?

Puis-je espérer un avancement dans ma carrière ?

Aurai-je suffisamment cotisé pour avoir une retraite confortable ?

« Insensé, cette nuit même ton âme sera redemandée. Ce que tu as préparé, à qui ira-t-il ? Ainsi, celui qui amasse pour lui-même ne s'enrichit pas auprès de Dieu. » (Luc 12.20-21)

A quoi bon accumuler les biens matériels ?

« Car nous n’avons rien apporté dans le monde, et nous n’en pouvons rien emporter. Si nous avons la nourriture et le vêtement, nous nous en contenterons. » (1 Timothée 6.7-8)

C'est pourquoi Jésus nous invite, dans la prière du "Notre Père", à ne pas se soucier du lendemain en limitant nos requêtes au jour présent :

« Donne-nous aujourd'hui le pain de ce jour. » (Matthieu 6.11)

Peur du lendemain ?

Retour en page d'accueil


Les soucis et les inquiétudes

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 6.25 à 6.34

25. C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangez, ni pour votre corps, de quoi vous vêtir. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

26. Fixez le regard sur les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'assemblent pas non plus dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas davantage qu’eux ?

27. Qui de vous en s'inquiétant peut ajouter une seule coudée à son temps de vie ?

28. Et pourquoi vous souciez-vous du vêtement ? Instruisez-vous de la croissance des lis des champs : ils ne peinent ni ne filent.

29. Je vous le dis : même Salomon, dans toute sa gloire, ne fut revêtu comme aucun d'entre eux !

30. Si Dieu habille ainsi aujourd'hui l’herbe des champs, qui demain sera jetée au four, ne le fera-t-il pas à plus forte raison pour vous, qui avez un tant soit peu de foi ?

31. Ne vous inquiétez donc pas en disant : Qu'allons-nous manger ? Ou qu'allons-nous boire ? Ou comment nous vêtir ?

32. Tout cela, en effet, les païens le recherchent. Votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela.

33. Cherchez d'abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

34. Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain, en effet le lendemain s'inquiètera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Matthieu 7.1 à 7.14 >>>