AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Le plus grand.

Evangile selon Matthieu (18.3 ~ Traduit du grec) :

« A vrai dire, si vous ne vous convertissez

pour devenir comme des petits enfants,

vous n’entrerez sûrement pas dans le Royaume des cieux. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

8 Février


Satan travaillait les disciples au cœur sur le terrain de l'ambition.

« Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ? » (verset 1)

Même parmi ceux qui allaient devenir les premiers des apôtres de Dieu, l'ambition se profilait : qui succèdera au Maître puisque celui-ci évoquait son départ ?

Une autre fois, qui sera à sa droite ? (Marc 10.37)

L'enseignement de Jésus à ce sujet est clair, plusieurs fois rappelé : le plus grand est le plus humble des serviteurs !

Le plus faible en apparence peut être le plus fort en vérité :

« Car quand je suis faible, alors je suis fort ! » (2 Corinthiens 12.10)

L'image du petit enfant, sur le plan spirituel, n'est pas celle d'un individu immature.

Au contraire, la maturité consécutive à la conversion doit conduire l'homme ou la femme nés de nouveau à une plus grande maturité qui se manifeste par l'humilité.

Comme Moïse qui « ... était un homme très humble, plus que tout autre homme sur la terre. » (Nombres 12.3)

Le plus grand ne cherche ni les honneurs, ni les richesses ... mais la Sagesse.

« Car la sagesse vaut mieux que les perles,

Elle a plus de valeur que tous les objets de prix. » (Proverbes 8.11)

Et si les perles attirent votre regard, soyez comme un enfant qui donne autant de valeur à celles qui valent une fortune ... qu'à des jouets en plastique !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


La foi simple d'un enfant

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 18.1 à 18.14

1. A ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus en disant : Qui donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ?

2. Il appela un petit enfant près de Lui et l'installa au milieu d’eux.

3. Il dit : A vrai dire, si vous ne vous convertissez pour devenir comme des petits enfants, vous n’entrerez sûrement pas dans le Royaume des cieux.

4. Car celui qui se rendra humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le Royaume des cieux.

5. Et quiconque accueille en mon nom un seul petit enfant comme celui-ci, m'accueille.

6. Mais pour celui qui scandalise un seul de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui qu’on suspende à son cou une grosse meule et qu’il soit submergé par le flot de la mer.

7. Quel malheur pour ce monde à cause des scandales. Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales, mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive.

8. Si ta main ou ton pied te fait trébucher, coupe-le et jette-le loin de toi. Il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux que d'être jeté dans le feu éternel en ayant deux mains ou deux pieds.

9. Et si ton œil te fait trébucher, arrache-le et jette-le loin de toi. Il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie que d'être jeté dans la géhenne de feu en ayant deux yeux.

10. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits. En effet, je vous dis que leurs anges dans les cieux sont en présence de mon Père céleste en permanence.

11. [passage n'apparaissant pas dans les manuscrits les plus anciens]

12. A votre avis, si un homme a cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans les montagnes pour aller chercher celle qui est égarée ?

13. Et s'il parvient à la retrouver, ma foi, je vous le dis, il se réjouit plus pour elle que pour les quatre-vingt-dix-neuf non égarées.

14. Ainsi, la volonté de votre Père céleste est-elle de ne perdre aucun de ces petits.

Matthieu 18.15 à 18.35 >>>