AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Les premiers seront les derniers

Evangile selon Matthieu (20.16 ~ Traduit du grec) :

« Ainsi les derniers seront premiers,

et les premiers seront derniers. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

11 Février


La parabole de Jésus sur les ouvriers place tout le monde sur le même plan : ceux qui ont reçu le salut dès leur jeunesse, qui ont consacré toute leur vie au Seigneur, obtiennent le même salut, la même rétribution que les "ouvriers de la dernière heure".

En effet, dans cette parabole, tout le monde reçoit le même salaire :

« Le soir venu, le seigneur de la vigne dit à son intendant : "Appelle les ouvriers, et remets-leur le salaire, en commençant par les derniers jusqu'aux premiers."

Ceux de la onzième heure qui se présentèrent reçurent chacun un denier.

En arrivant, les premiers pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun un denier. » (versets 8 & 10)

Les premiers concernés par cette parabole furent les juifs placés ainsi à égalité avec tous les peuples qui allaient se convertir ultérieurement au christianisme.

Mais l'application de cette parabole concerne aussi la vie de l'Eglise.

Un seul denier = un seul salut ... que vous ayez rejoint Jésus à 16 ans ou une heure avant de mourir.

N'est-ce pas le cas de cet homme qui était crucifié aux côtés de Jésus et qui s'est repenti juste avant sa mort ?

Or Jésus lui dit :

« A vrai dire, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » (Luc 23.43)

Injuste penseront certains ? Choquant ?

Ne risque t-on pas, en lisant ceci, de se prélasser au soleil toute sa vie et de se préoccuper de son âme seulement dans ses vieux jours ?

C'est un pari risqué ... car le Seigneur connaissant ce calcul pourrait fort bien oublier de nous "embaucher" à la dernière heure ou tout simplement écourter notre vie !

Jésus a dit : « Moi, je connais ceux que j'ai choisis. » (Jean 13.18)

Dans cette parabole, le Seigneur veut aussi mettre en évidence la jalousie de ceux qui auraient travaillé toute leur vie pour l'œuvre de Dieu et qui seraient tentés de formuler des exigences ou de se glorifier.

« Ces derniers n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous qui avons supporté le poids du jour et de la chaleur. » (verset 12)

Mais de quoi devraient-ils se vanter ?

« En effet, qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te faire valoir comme si tu ne l’avais pas reçu ? » (1 Corinthiens 4.7)

Que ce soit au début ou à la fin de notre vie, le Seigneur n'était nullement tenu de nous appeler.

Rendons Lui grâce pour tout ce qu'Il nous a donné au lieu de nous émouvoir de ce qu'Il donne aux autres !

Les premiers seront les derniers ...

Retour en page d'accueil


Parabole des ouvriers

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 20.1 à 20.16

1. Car le Royaume des cieux est semblable à un homme, maître de maison, qui sortit dès le matin pour embaucher des ouvriers pour sa vigne.

2. Il se mit d'accord avec les ouvriers pour un denier par jour. Il les envoya dans sa vigne.

3. En sortant vers la troisième heure, il en vit d’autres qui étaient inactifs sur la place.

4. Et il leur dit : Allez aussi dans ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.

5. Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième et la neuvième heure, et il fit de même.

6. En sortant vers la onzième heure, il en trouva d’autres sur la place, et il leur dit : "Pourquoi êtes-vous restés toute la journée inactifs ?"

7. Ils lui répondirent : "Parce que personne ne nous a embauchés." Il leur dit : "Allez vous aussi dans ma vigne !"

8. Le soir venu, le seigneur de la vigne dit à son intendant : "Appelle les ouvriers, et remets-leur le salaire, en commençant par les derniers jusqu'aux premiers."

9. Ceux de la onzième heure qui se présentèrent reçurent chacun un denier.

10. En arrivant, les premiers pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun un denier.

11. Quand ils le prirent, ils murmurèrent contre le maître de la maison.

12. Ils disaient : "Ces derniers n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous qui avons supporté le poids du jour et de la chaleur."

13. Il répondit à l’un d’eux : "Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’étais-tu pas d'accord avec moi pour un denier ?

14. Emporte ton bien et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi.

15. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens ? Ou ton œil est-il mauvais parce que je suis bon ?"

16. Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers.

Matthieu 20.17 à 20.28 >>>