AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Les signes des temps ...

Evangile selon Matthieu (16.3 ~ Traduit du grec) :

« D'une part, vous savez discerner la face du ciel, et,

d'autre part, vous ne pouvez discerner les signes des temps. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

6 Février


Les prévisions météorologiques ont bien évolué depuis 2000 ans ... quoique, malgré les technologies actuelles et les sommes investies, les résultats ne sont guère fiables au-delà de quelques jours, parfois quelques heures ...

Par contre, la climatologie devrait permettre de se projeter sur plusieurs dizaines d'années et d'anticiper les catastrophes à venir du fait de notre comportement insensé.

Mais qu'allons-nous faire ?

Que peut-on faire ?

Probablement rien ... ou pas grand-chose.

Les programmes de lutte contre l'effet de serre arrivent trop tard pour endiguer un processus irréversible et qui nous échappe.

Les conférences qui se succèdent (Kyoto en 1997, Bali en 2007, Copenhague en 2009, Durban en 2011, d'autres plus récentes ...) révèlent notre impuissance.

La machine s'est emballée ... on ne voulait pas l'arrêter ... maintenant on ne peut plus.

Les pays émergents (Inde, Chine ...) entrent dans l'arène des plus grands pollueurs historiques (Amérique du Nord, Europe ...) qui voudraient leur donner des conseils de bonne conduite alors qu'ils furent les premiers à détruire l'environnement terrestre au 20ème siècle par leurs comportements insensés au nom de la sacro-sainte croissance économique.

Les Pharisiens des temps modernes continuent de diffuser leur levain, s'efforçant de nous faire croire qu'ils parviendront à enrayer ce processus irréversible.

Discerner les signes des temps, c'est croire en ce qui s'annonce non pas dans le ciel ... mais derrière celui-ci, c'est-à-dire dans le Royaume des cieux.

Pas besoin pour cela de regarder pour voir, d'observer, analyser, étudier ...

« C'est par la foi que nous comprenons que l'univers a été organisé par la parole de Dieu, de sorte que ce que l'on peut voir ne provient pas de ce qui est visible. » (Hébreux 11.3)

C'est par la foi que nous croyons que les prophéties du Premier (ou Ancien) Testament, comme du Nouveau Testament, annonçant des temps difficiles se réaliseront.

C'est par la foi que nous croyons que ce monde court à sa perte.

C'est par la foi que nous savons que ce monde va être renouvelé par la parole de Dieu conformément à ses promesses :

« Alors je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre.

Car le premier ciel et la première terre avaient disparu

et il n'y avait plus de mer. » (Apocalypse 21.1)

Apocalypse : un nouveau ciel et une nouvelle terre ...

Retour en page d'accueil


Jésus et Pierre

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 16.1 à 16.28

1. Les Pharisiens et les Sadducéens Lui demandèrent de leur montrer un signe du ciel pour Le mettre à l'épreuve.

2. Il leur répondit : Le soir venu, vous dites : "Beau temps !" Car le ciel est rougeoyant.

3. Et au matin : "Orage aujourd’hui !" Car le ciel est rouge sombre. D'une part, vous savez discerner la face du ciel, et, d'autre part, vous ne pouvez discerner les signes des temps.

4. Cette génération mauvaise et adultère recherche un signe ; il ne lui sera donné d’autre signe que celui de Jonas. Puis Il les laissa là et s’en alla.

5. Les disciples, en passant vers l'autre rive, avaient oublié de prendre des pains.

6. Jésus leur dit : Attention ! Gardez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens.

7. Ceux-ci réfléchissaient et se disaient : Nous n’avons pas pris de pains.

8. Jésus, qui les connaissait, dit : Incrédules, à quoi songez-vous ? Aux pains que vous n'avez pas ?

9. N'avez-vous pas encore compris ? Ne vous rappelez-vous plus des cinq pains, des cinq mille hommes, et du nombre de paniers que vous avez remportés ?

10. Ni des sept pains, des quatre mille hommes, et du nombre de corbeilles que vous avez remportées ?

11. Comment ne comprenez-vous pas que je ne vous parle pas au sujet de pains ? Gardez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens !

12. Alors ils comprirent qu'Il ne disait pas de se garder du levain du pain mais de l’enseignement des Pharisiens et Sadducéens.

13. Quand Il se rendit dans la contrée de Césarée de Philippe, Jésus interrogea Ses disciples : Qui est, selon les hommes, le Fils de l'homme ?

14. Ceux-ci dirent : Pour les uns, Jean le baptiste, pour d'autres Elie, pour d'autres encore Jérémie ou l'un des prophètes.

15. Il leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ?

16. Simon Pierre répondit : Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

17. Jésus lui répondit : Tu es bienheureux, Simon fils de Jonas, car ce n'est ni la chair ni le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père céleste.

18. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église, et les portes de l'enfer seront sans force contre elle.

19. Je te donnerai les clés du Royaume des cieux. Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

20. Alors Il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu'Il était le Christ.

21. Dès lors, Jésus commença à enseigner à Ses disciples qu'Il devait aller à Jérusalem, souffrir beaucoup du fait des anciens, des grands-prêtres et des scribes, être tué puis relevé le troisième jour.

22. Le prenant à part, Pierre commença à le rabrouer en Lui disant : Dieu te garde, Seigneur, cela ne t'arrivera sûrement pas !

23. Celui-ci se retourna et dit à Pierre : Va-t'en hors de ma vue, Satan ! Tu me scandalises, car tu ne vois pas les choses de Dieu mais les choses des hommes.

24. Alors Jésus dit à Ses disciples : Si quelqu'un veut me suivre, qu'il se renie lui-même, qu'il porte sa croix et qu'il me suive.

25. Quiconque veut sauver son âme, la perdra. Mais celui qui perdra son âme à cause de moi, la retrouvera.

26. Quel profit un homme aurait-il à gagner le monde entier s'il ruine son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de son âme?

27. Le Fils de l'homme doit en effet venir, dans la gloire de Son Père avec ses anges, pour rendre à chacun selon ses actes.

28. A vrai dire : Quelques-uns se tenant ici ne goûteront pas la mort avant d'avoir vu le Fils de l'homme venir dans Son Royaume.

Matthieu 17.1 à 17.27 >>>