AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Ministre ou serviteur ?

Evangile selon Matthieu (20.21 ~ Traduit du grec) :

« Promets que mes deux fils seront assis, dans ton Royaume,

l'un à ta droite et l'autre à ta gauche. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

12 Février


Il est légitime qu'une mère souhaite voir ses enfants parvenir à des postes bien placés.

Mais à quel prix ?

Est-ce en "jouant des coudes", en éliminant la concurrence, en se livrant à toutes sortes de manœuvres plus ou moins occultes ?

Dans notre monde, oui, les exemples sont courants et les plus hauts dignitaires du pouvoir nous montrent la marche à suivre ... ou plutôt à ne pas suivre !

Chaque année, chaque mois, pour ne pas dire chaque jour révèle, son lot de corruptions.

Des "ministres" de toutes nations, gouvernements, autorités locales ou internationales, démontrent à quel point ils savent se servir ... au lieu de servir.

Un tel comportement conduit les citoyens à développer un sentiment de dégoût et de méfiance envers les tenants du pouvoir économique ou politique.

Beaucoup se réfugient dans l'abstention lors des élections convaincus que les uns ne valent pas mieux que les autres ... et peut-être qu'eux-mêmes ?

Car il est toujours facile de voir les défauts des autres, de les accuser de tout ce qui ne va pas, sans être soi-même capable de se remettre en cause.

Qu'il n'en soit pas ainsi parmi les disciples de Jésus !

Car dans le Royaume de Dieu ... « quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur. » (verset 26)

Alors, serviteur ou ministre ?

Le mot "ministre" vient du mot latin "minister" signifiant "serviteur".

Vu sous cet angle, n'hésitons pas à vouloir devenir des ministres au service du Seigneur et de notre prochain !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Serviteur et esclave.

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 20.17 à 20.28

17. En montant vers Jérusalem, Jésus prit auprès de Lui les douze disciples à l'écart et Il leur dit en chemin :

18. Voici, nous montons vers Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux grands-prêtres et aux scribes, et ils le condamneront à mort.

19. Ils le livreront aux païens pour l'humilier, le flageller, le crucifier, et le troisième jour il se relèvera.

20. Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils. Elle se prosterna pour Lui demander quelque chose.

21. Il lui dit : Que veux-tu ? Elle Lui dit : Promets que mes deux fils seront assis, dans ton Royaume, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche.

22. Il lui répondit : Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire ? Ils Lui dirent : Nous le pouvons !

23. Il leur dit : Certes, vous boirez de ma coupe ; mais quant à être assis à ma droite et à ma gauche, il ne m'appartient pas d'en décider. Ce sera donné à ceux pour qui mon Père l’a préparé.

24. Quand ils entendirent cela, les dix s'indignèrent contre les deux frères.

25. Jésus les appela et dit : Vous savez que les chefs des nations font peser leur domination, et que les grands exercent leur autorité sur elles.

26. Il n’en sera pas ainsi parmi vous, car quiconque veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.

27. Et celui qui veut être le premier parmi vous sera votre esclave.

28. De même le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.

Matthieu 20.29 à 20.34 >>>