AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Miracles et guérison.

Evangile selon Matthieu (11.20 ~ Traduit du grec) :

« Alors Il commença à faire des reproches aux villes

dans lesquelles étaient survenus Ses nombreux miracles,

parce qu’elles ne s’étaient pas converties. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

27 Janvier


Jésus a fait beaucoup de miracles ... mais nombreux sont ceux qui n'ont pas compris que toutes ces guérisons physiques étaient une invitation à la guérison spirituelle : la conversion.

Des hommes, des femmes, des villes entières, auxquels la Parole de Dieu fut adressée, et attestée par ces miracles, ont continué à vivre comme avant.

Refusant de se repentir, ils n'ont pu changer de vie.

Le terme grec traduit par le mot "repentir", ou "convertir", est "metenoesan", c'est-à-dire changer de mentalité ou d'état d'esprit.

Les miracles ne changent rien pour celui qui refuse de voir ... de croire et d'engager, en conséquence, une réforme en profondeur de son comportement.

En Ésaïe 53.1, nous pouvons lire :

« Qui a cru à ce qui nous était annoncé ?

Qui a reconnu le bras de l'Éternel ? »

Sept siècles avant l'incarnation de Jésus Christ, le prophète Ésaïe dressait déjà le constat, parlant au passé de ce qui se produirait bien après lui et qui est devenu ... notre passé ... ou notre présent ?

Est-ce à dire que tout est écrit à l'avance ?

Oui, dans les grandes lignes.

Le schéma directeur dans lequel nous naissons, vivons et mourons est tracé.

Mais à l'intérieur de ce plan d'ensemble, les uns choisissent un jour une voie, celle du repentir ... et les autres s'enferment dans leur aveuglement ...

Pour les premiers, c'est la conversion : une nouvelle vie commence !

Pour les seconds, ils seront jugés lors de la résurrection.

Alors ... « Les morts furent jugés, selon ce qui était écrit dans les livres, en fonction de leurs œuvres. » (Apocalypse 20.12)

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Les révélations de Jésus

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 11.1 à 11.30

1. Quand Jésus eut terminé Ses instructions à Ses douze disciples, Il s'éloigna de là pour enseigner et prêcher dans leurs villes.

2. Jean, ayant appris en prison les œuvres du Christ, envoya ses disciples.

3. Ils Lui demandèrent : Toi, es-tu Celui qui doit venir ou bien devons-nous attendre un autre ?

4. Et Jésus leur répondit : Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez.

5. Les aveugles voient de nouveau et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds-muets entendent, les morts se relèvent et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.

6. Bienheureux celui pour lequel je ne suis pas une cause de scandale.

7. Ceux-ci partis, Jésus commença à dire aux foules au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir dans le désert ? Un roseau agité par le vent ?

8. Mais qu'êtes-vous donc sortis voir ? Un homme vêtu d'habits raffinés ? Mais ceux qui portent des habits raffinés sont dans les maisons de rois.

9. Alors, qu'êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu'un prophète !

10. C'est celui au sujet duquel il a été écrit : « Voici, J'envoie Mon messager avant Toi, il préparera Ton chemin devant Toi. »

11. Ma foi, je vous le dis, il ne s'en est pas levé de plus grand que Jean le Baptiste parmi ceux qui sont nés de femmes. Mais le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui.

12. Depuis l'époque de Jean le Baptiste jusqu'à maintenant, le Royaume des cieux est agressé et les violents s'en emparent.

13. En effet, tous les prophètes et la Loi jusqu'à Jean ont prophétisé.

14. Et si vous voulez bien l'admettre, il est cet Elie qui devait venir.

15. Que celui qui a des oreilles, entende !

16. A qui comparerai-je cette génération ? Elle est semblable à des enfants assis sur les places de marchés s'adressant aux autres.

17. Ils disent : "Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé, nous vous avons chanté des complaintes et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine."

18. En effet, Jean est venu sans manger ni boire, et ils disent : "Celui-ci a un démon !"

19. Voici le Fils de l'homme, qui mange et qui boit, et ils disent : "Cet homme, glouton et ivrogne, est un ami des collecteurs d'impôts et des pécheurs." Mais la Sagesse fut justifiée par ses propres œuvres.

20. Alors Il commença à faire des reproches aux villes dans lesquelles étaient survenus Ses nombreux miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties.

21. Malheureuse es-tu, Chorazin ! Malheureuse es-tu, Bethsaïda ! Car si les miracles accomplis chez vous s'étaient produits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties sous le sac et la cendre.

22. Aussi, je vous le dis : le jour du jugement sera plus tolérable pour Tyr et Sidon que pour vous.

23. Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Jusqu'en Hadès, tu descendras ! Car, si les miracles accomplis chez toi s'étaient produits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.

24. Aussi, je vous le dis : le jour du jugement sera plus tolérable pour le pays de Sodome que pour toi.

25. En ce temps-là, prenant la parole, Jésus dit : Je Te célèbre, Père, Seigneur du ciel et de la terre, car tu as caché cela aux sages et aux intelligents pour le révéler aux petits-enfants.

26. Oui, Père, car ainsi fut Ton bon plaisir.

27. Tout m'a été donné par mon Père, personne ne connaît le Fils sinon le Père, et nul ne connaît le Père sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

28. Venez à moi vous tous qui peinez d'avoir été chargés. Moi, je vous donnerai le repos !

29. Portez mon joug sur vous et écoutez-moi. Car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos en vos âmes.

30. En effet, mon joug est aisé à porter et mon fardeau est léger.

Matthieu 12.1 à 12.32 >>>