AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Notre Père ...

Evangile selon Matthieu (18.22 ~ Traduit du grec) :

« Je ne te dis pas jusqu’à sept fois,

mais jusqu’à sept fois soixante-dix fois. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

9 Février


... telle est la réponse de Jésus à cette question de Pierre :

« Seigneur, combien de fois devrai-je pardonner à mon frère qui aura péché envers moi ? Jusqu’à sept fois ? »

En réponse, certaines traductions s'en tiennent à soixante-dix-sept fois.

Mais qu'il s'agisse de pardonner 77 ou 490 fois ~ et peut-être plus ~ la même offense, en sommes-nous capables ?

Des milliards de chrétiens ont récité ce verset du "Notre Père" :

« Et remets nos dettes comme nous avons remis à nos débiteurs. » (Matthieu 6.12)

Sommes-nous tous conscients que nous sommes pardonnés DANS LA MEME MESURE que celle qui sert à évaluer notre capacité de pardonner aux autres ?

« Car le jugement est sans pitié pour celui qui n'exerce pas la pitié. » (Jacques 2.13)

Est-il possible que la grâce qui nous est accordée ne soit confirmée que sous condition ?

Paul nous a livré son analyse :

« Car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables. » (Romains 11.29)

Le peuple élu, Israël a bien été appelé par Dieu. Il a reçu le don de la Torah et Dieu ne regrette ni Son don, ni Son appel qui se manifesteront, à terme, par le rétablissement d'Israël.

Il en est de même pour la grâce, « c'est en espérance que nous sommes sauvés. » (Romains 8.24)

Le salut est donc accompli au terme de notre vie, si notre foi est conforme à l'espérance que Dieu a pu placer en nous.

Dans la parabole du serviteur (versets 23 à 35), Dieu est ce maître qui, après avoir grâcié son serviteur de toutes ses dettes, est contraint d'annuler sa remise de dettes car le serviteur grâcié ne pardonne rien à son prochain.

Aussi, je dois m'interroger : ai-je encore en moi des "zones de non pardon" ?

Des ressentiments, des malaises à l'égard de quelqu'un ?

Oui ? Des dizaines ?

J'ai essayé de pardonner ceci ou cela des dizaines de fois ... pourtant cela revient.

Ne dois-je pas aller jusqu'à "soixante-dix fois sept fois" ... et même au-delà ?

Ne dois-je pas persévérer tant que je ne suis pas libéré de ce qui me pèse ... et me condamne ?

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Le pardon des offenses

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 18.15 à 18.35

15. Si ton frère pèche envers toi, va vers lui seul à seul, réprimande-le. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.

16. Mais s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes afin que par la bouche de deux ou trois témoins toute affaire soit établie.

17. S'il refuse de les entendre, dis-le à l'Assemblée. S'il refuse d'entendre aussi l'Assemblée, qu'il soit pour toi comme un étranger ou un collecteur d'impôts.

18. Ma foi, je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

19. Je vous le répète : si deux d'entre vous se sont accordés sur la terre au sujet de quoi que ce soit, ce qu'ils demanderont leur sera accordé par mon Père céleste.

20. En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis là au milieu d'eux !

21. Alors Pierre s’approcha de Lui et dit : Seigneur, combien de fois devrai-je pardonner à mon frère qui aura péché envers moi ? Jusqu’à sept fois ?

22. Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à sept fois soixante-dix fois.

23. C’est pourquoi le Royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.

24. Pour commencer, on lui en amena un qui était débiteur de mille talents.

25. Comme il n’avait pas de quoi les restituer, son seigneur ordonna qu’il soit vendu avec sa femme, ses enfants, et tout ce qu’il avait pour être remboursé.

26. Le serviteur, tombant à terre, se prosterna devant lui et dit : "Sois magnanime envers moi, et je te restituerai tout."

27. Emu de compassion, le seigneur délivra le serviteur en lui remettant sa créance.

28. En sortant, ce serviteur rencontra un autre serviteur qui lui devait cent deniers. Il le saisit à la gorge en disant : "Restitue ce que tu me dois !"

29. Ce serviteur, tombant à terre, le supplia en disant : "Sois magnanime envers moi, et je les restituerai."

30. Mais l’autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu’à ce qu’il ait remboursé sa dette.

31. Les autres serviteurs, voyant ce qui était arrivé, furent très attristés et allèrent expliquer à leur seigneur tout ce qui était arrivé.

32. Alors le seigneur fit appeler son serviteur et lui dit : "Mauvais serviteur, je t’avais remis toute ta dette parce que tu me suppliais.

33. Ne devais-tu pas aussi avoir pitié de l'autre serviteur, comme j’ai moi-même eu pitié de toi ?"

34. Et son seigneur, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il ait remboursé toute sa dette.

35. Ainsi, c’est ce que mon Père céleste vous fera si chacun de vous ne pardonne à son frère, de tout son cœur.

Matthieu 19.1 à 19.30 >>>