AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Se repentir ou changer ?

Evangile selon Matthieu (3.2 ~ Traduit du grec) :

« Convertissez-vous ;

car le Royaume des cieux s'est approché. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

4 Janvier


Le verbe grec employé dans ce verset μετανοειν ~ metanoein peut se traduire par se repentir ou se convertir.

Se repentir, c’est faire une démarche personnelle.

Celle-ci se traduit par un changement de mentalité, d’état d’esprit, que l'on appelle en grec la métanoïa.

Le changement de comportement, ou conversion (comme au ski, lorsque l’on décide de changer de direction), devrait se manifester par nos œuvres :

« Produisez donc un fruit digne de la conversion. » (Matthieu 3.8)

Celle-ci est souvent associée à un changement spirituel, en termes religieux.

Mais le fruit de l'Esprit n'est pas mis en évidence si l'on s'en tient à cette optique.

« Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi,

la douceur, la maîtrise de soi, et la loi n’est pas contre de telles choses. » (Galates 5.22-23)

Chrétiens, sommes-nous réellement convertis ? Portons-nous du fruit ?

Avons-nous commencé un jour à changer de comportement ?

La direction de notre vie s'est-elle infléchie après avoir pris conscience de nos erreurs ?

Avons-nous reçu cette révélation personnelle, cet appel de Dieu ?

Car il ne suffit pas de croire en Dieu et de se repentir : il faut croire Dieu qui nous dit de changer !

L'apôtre Paul déclarait : « J'ai prêché de se convertir et de se tourner vers Dieu, en pratiquant des œuvres dignes de la repentance. » (Actes 26.20)

Il associait ainsi l'une à l'autre : conversion spirituelle et conversion dans le monde physique par un changement de nos attitudes.

Où en sommes-nous à cet égard ?

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Jean-Baptiste et Jésus

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 3.1 à 3.17

1. En ces jours-là paraît Jean le baptiste qui prêchait dans le désert de Judée.

2. Il disait : Convertissez-vous ; car le Royaume des cieux s'est approché.

3. C'est lui, en effet, qui a été annoncé par le prophète Esaïe lorsqu’il disait : « Voici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, redressez ses sentiers. »

4. Jean avait un vêtement de poils de chameau et une ceinture de cuir autour de ses reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

5. Alors Jérusalem, ainsi que toute la Judée et la contrée autour du Jourdain sont venus vers lui.

6. Ils confessaient leurs péchés et il les baptisait dans le fleuve du Jourdain.

7. Voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit : Engeance de vipères, qui vous a montré comment fuir la colère à venir ?

8. Produisez donc un fruit digne de la conversion.

9. Et ne vous avisez pas de dire en vous-mêmes : "Pour père, nous avons Abraham !" Car je vous dis que de ces pierres, Dieu peut susciter des enfants à Abraham.

10. Déjà la hache est posée à la racine des arbres : donc tout arbre ne faisant pas de bon fruit est coupé et jeté dans le feu.

11. Pour ma part, je vous baptise d’eau en vue de la conversion. Mais Celui qui vient après moi est plus fort que moi, je ne suis pas capable d'enlever Ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu.

12. La pelle à vanner dans Sa main, Il nettoiera Son aire et rassemblera Son blé dans le grenier, mais la bale Il la consumera au feu qui ne s'éteint pas.

13. Alors Jésus vint de Galilée au Jourdain près de Jean pour être baptisé.

14. Jean s'y opposa en disant : Moi j'ai besoin d'être baptisé par Toi, et Toi, Tu viens à moi ?

15. Jésus lui dit en réponse : Laisse faire maintenant, car il nous incombe d'accomplir toute justice. Alors il le laissa faire.

16. Aussitôt baptisé, Jésus sortit de l'eau. On vit les cieux s'ouvrir et l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur Lui.

17. Et une voix venant des cieux dit : Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui je me complais.

Matthieu 4.1 à 4.16 >>>