AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Toucher le bord ...

Evangile selon Matthieu (14.36 ~ Traduit du grec) :

« Ils lui demandaient de toucher seulement

la frange de Son vêtement,

et tous ceux qui Le touchaient furent sauvés. »

LA BIBLE

AU QUOTIDIEN

Lecture du

2 Février


Toucher le bord, la frange d'un vêtement de Jésus ... juste un morceau de tissu ... sans tomber pour autant dans l'idolâtrie d'un objet, suffisait, à ceux qui avaient la foi, pour être sauvés.

Lorsque l'on vit près du Seigneur, Il répond à nos prières par des miracles et toutes sortes de signes.

Il suffit de croire, avec persévérance, sans défaillir pour ne pas sombrer face aux épreuves.

Cette consistance dans la foi a manqué à Pierre.

Après s'être avancé sur les eaux (verset 29), il commence à couler lorsque celles-ci s'agitent.

Notre foi est fragile, il tient à peu de choses qu'elle se fragmente.

Mais il tient aussi à peu de choses qu'elle prenne corps.

Ici, un morceau de tissu ... ailleurs, un bout de papier ...

Un dimanche de janvier, lors du culte, le pasteur affirmait sa foi en l'existence des anges, convaincu que chacun d'entre nous en a au moins un pour l'accompagner.

Le lendemain, lundi, je suis allé faire du ski.

Sur la route, je priais le Seigneur de m'accorder Sa protection.

Je m'imaginais en présence de l'un de ses anges dans la télécabine ...

Dans l'après-midi, je n'avais encore rien vu qui ressemble à un ange.

Assis sur un télésiège, je touchais le bord du forfait acheté le matin accroché à ma poitrine.

C'est alors que j'ai regardé le code de quatre lettres inscrit dessus et qui est différent chaque jour.

Ce jour-là, les quatre lettres formaient le mot : "ANGE".

Hasard, que ce bout de papier ... diront les incrédules !

Mais j'ai tellement connu de ces "hasards" depuis ma conversion ...

Quand, j'ai prié le Seigneur de me montrer un ange ... Il m'en a montré des dizaines qui accompagnaient chaque skieur porteur du même forfait !

Touchons le bord de la foi ... et notre vie se peuplera de milliers d'anges !

Le Saint-Esprit descendit comme une colombe ...

Retour en page d'accueil


Guérisons à Génésareth

Evangile selon Matthieu

Traduit du grec : versets 14.15 à 14.36

15. Le soir venu, les disciples s'approchèrent en disant : Ce lieu est désert et l'heure déjà tardive : congédie les foules pour qu'elles aillent vers les villages s'acheter leur nourriture.

16. Jésus leur dit : Ils n'ont pas besoin de s'éloigner, donnez-leur vous-mêmes à manger.

17. Ceux-ci Lui dirent : Nous n'avons rien ici, sinon cinq pains et deux poissons.

18. Il dit : Apportez-les ici !

19. Ordonnant aux foules de s'installer sur l'herbe, Il prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et prononça la bénédiction. Il les rompit et donna les pains aux disciples, puis les disciples aux foules.

20. Ils mangèrent tous et furent rassasiés. Puis ils enlevèrent les morceaux en surplus, douze paniers pleins !

21. Environ cinq mille hommes mangèrent, sans compter les femmes et les enfants.

22. Aussitôt, Il obligea les disciples à monter dans la barque et à Le précéder de l'autre côté, pendant qu'Il congédiait les foules.

23. Après avoir renvoyé les foules, Il s'éloigna en montagne à l'écart pour prier. Le soir étant venu, Il était seul.

24. La barque, déjà éloignée à une bonne distance de la terre, était malmenée par les vagues car le vent était contraire.

25. A la quatrième veille de la nuit, Il arriva vers eux en marchant sur la mer.

26. Les disciples Le voyant marcher sur la mer furent troublés. Ils se dirent qu'il s'agissait d'un fantôme, et crièrent de peur.

27. Aussitôt, Jésus leur parla en disant : Ayez confiance, c'est Moi, ne craignez rien.

28. Pierre Lui répondit : Seigneur, si c'est Toi, ordonne-moi de venir près de Toi sur les eaux.

29. Il lui dit : Viens ! Pierre descendit de la barque, marcha sur les eaux et s'approcha de Jésus.

30. Voyant le vent forcer, il eut peur et, commença à s'enfoncer. Il s'écria : Seigneur, sauve-moi !

31. Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : Incrédule, pourquoi as-tu douté ?

32. Une fois montés dans la barque, le vent se calma.

33. Dans la barque, ils se prosternèrent devant Lui en disant : Vraiment, Tu es Fils de Dieu.

34. Après avoir traversé, ils rejoignirent la terre de Génésareth.

35. Les gens de ce lieu Le reconnurent et en informèrent toute la contrée alentour. On Lui amena tous les malades.

36. Ils lui demandaient de toucher seulement la frange de Son vêtement, et tous ceux qui Le touchaient furent sauvés.

Matthieu 15.1 à 15.20 >>>