AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


L'espérance de vie


« Mon Esprit ne restera pas toujours à l'homme,

car l'homme n'est que chair,

et ses jours seront de cent vingt ans. »

(Genèse 6.3 ~ Traduction Louis Segond)

L'espérance de vie ...


Cette durée de vie limitée semble entrer en contradiction avec celle des patriarches bibliques qui, par la suite, ont vécu bien au-delà.

Elle deviendra incontournable à partir de Moïse qui décéda à 120 ans (Deutéronome 34.7).

Plusieurs explications ont été avancées pour comprendre cette directive de Dieu.

La longévité décroissante des personnages de la Bible avant Moïse, telle qu'elle est évoquée dans le livre de la Genèse, s'expliquerait par une "dédivinisation" de l'homme, c'est-à-dire un passage de l'humanité mythique à l'humanité historique.

Les patriarches seraient en quelques sortes des êtres transitoires entre Dieu et Moïse qui auraient progressivement perdu l'héritage de la vie éternelle.

Ils seraient à mi-chemin entre "le temps de Dieu", Eternel, et le "temps des hommes", limité à 120 ans.

Ceci permer de donner une certaine élasticité aux données chonologiques bibliques antérieures à Moïse.

Il ne faut pas les décompter selon le temps humain et il serait ainsi vain de vouloir opérer des recoupements entre les données de la géologie ou de l'archéologie et la chronologie biblique.

Les rabbins ont pour leur part une lecture plus ciblée de ce verset biblique.

Rachi, au XIè siècle, interpréta ainsi ce passage :

"Je retiendrai ma colère pendant cent vingt ans, et s’ils ne se repentent pas, j’amènerai sur eux le déluge.

La décision avait été prise vingt ans avant la naissance des enfants de Noa‘h."

Ainsi, c'est 120 ans avant le Déluge que l'Eternel se serait prononcé en ces termes, visant seulement l'humanité corrompue au temps de Noé.

Les douze patriarches ayant vécu après le Déluge, de Sem (mort à 600 ans) à Jacob (mort à 147 ans), ne seraient pas concernés par cette sentence divine.

Et nous, le sommes-nous ?

Depuis deux siècles, l'espérance de vie humaine s'est sensiblement allongée sur terre dans la plupart des pays.

L'âge moyen de la mort avoisinait 33 ans en France au début du 19è siècle.

Il dépasse maintenant 80 ans avec un écart entre hommes et femmes de plusieurs années qui est constaté pour la plupart des pays.

Cet écart se manifeste aussi pour les "supercentenaires".

Un supercentenaire est une personne ayant atteint ou dépassé l'âge de 110 ans.

Dans le monde, seuls une trentaine de supercentenaires, confirmés officiellement, ont fêté leurs 115 ans.

Aucun homme n'a atteint 120 ans.

Une seule femme a dépassé 120 ans, Jeanne Calment, décédée à 122 ans.

La Bible a dit vrai : « Mon Esprit ne restera pas toujours à l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Peut-on espérer aller au-delà ?

Beaucoup croient que la durée de vie va continuer de s'allonger mais certaines études contredisent ce scénario.

Elles prennent en compte des phénomènes considérés comme des "bombes à retardement" : l'obésité, les maladies dues à l'amiante, le tabagisme, l'impact des produits phytosanitaires et de la pollution sur la santé (augmentation impressionnante du nombre de cancers).

Ajoutons à ceci le contexte de crise économique qui conduit à la réduction des dépenses de santé dans les pays développés... et nous obtenons une perspective à moyen ou long terme de réduction progressive de l'espérance de vie.

Ainsi, au terme de l'histoire humaine, le développement des sciences et techniques aura permis à l'humanité de s'approcher du seuil de 120 ans ... avant de s'engager dans une régression de l'espérance de vie.

La Parole de Dieu s'est accomplie ... n'est-ce-pas le temps de la fin ?

Quoi qu'il en soit, une question subsiste :

Est-ce en ce monde que la Bible nous invite à placer notre espérance de vie au-delà de 120 ans ... afin qu'elle soit "éternelle" ?

< < < Retour au sommaire < < < 51-GEN 6.3 > > > Dieu regrette ... > > >


LA GENESE :
Corruption du genre humain et
construction de l'arche

Nouvelle Bible Segond : 6.1 à 6.22
Lorsque les humains eurent commencé à se multiplier sur la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des humains étaient belles et ils prirent pour femmes toutes celles qu'ils choisirent.

Alors le SEIGNEUR dit : Mon souffle ne restera pas toujours dans l'être humain, car celui-ci n'est que chair ; ses jours seront de cent vingt ans.

En ces jours-là — et encore après cela — les Nephilim étaient sur la terre, lorsque les fils de Dieu vinrent vers les filles des humains et qu'elles leur donnèrent des enfants : ce sont là les héros d'autrefois, les hommes de renom.

Le SEIGNEUR vit que le mal des humains était grand sur la terre, et que leur cœur ne concevait jamais que des pensées mauvaises. Le SEIGNEUR regretta d'avoir fait les humains sur la terre, et son cœur fut affligé.

Le SEIGNEUR dit : J'effacerai de la terre les humains que j'ai créés ; j'effacerai depuis les humains jusqu'au bétail, aux bestioles et aux oiseaux du ciel ; car je regrette de les avoir faits.

Mais Noé trouva grâce aux yeux du SEIGNEUR. Voici la généalogie de Noé. Noé était un homme juste et intègre parmi les générations de son temps ; Noé marchait avec Dieu. Noé engendra trois fils : Sem, Cham et Japhet.

La terre était pervertie aux yeux de Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu vit que la terre était pervertie, car tous s'étaient pervertis sur la terre.

Alors Dieu dit à Noé : La fin de tous est arrivée, je l'ai décidée, car la terre est pleine de violence à cause d'eux ; je vais les anéantir avec la terre.

Fais-toi une arche en bois de résineux ; tu diviseras cette arche en cellules et tu la couvriras d'un enduit, au dedans et au dehors. Voici comment tu la feras : l'arche aura trois cents coudées de longueur, cinquante coudées de largeur et trente coudées de hauteur. Tu feras à l'arche une ouverture d'une coudée, disposée tout en haut ; tu placeras la porte de l'arche sur le côté ; tu feras un étage inférieur, un deuxième et un troisième.

Quant à moi, je fais venir sur la terre le déluge — les eaux — pour anéantir tous ceux qui ont souffle de vie sous le ciel ; tout ce qui est sur la terre périra. Mais j'établirai mon alliance avec toi ; tu entreras dans l'arche, toi, tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi.

De toutes les sortes d'êtres vivants, tu feras entrer dans l'arche deux de chaque espèce, pour qu'ils restent en vie avec toi : un mâle et une femelle. De chaque espèce parmi les oiseaux, le bétail et toutes les bestioles qui fourmillent sur la terre, un couple viendra vers toi pour rester en vie. Et toi, prends de tout ce qui se mange et fais-t'en des provisions ; cela te servira de nourriture, ainsi qu'à eux.

Noé fit exactement ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il.