AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST


Les animaux de l'Arche


« En prenant de tous les bestiaux et de tous les reptiles

et de toutes les bêtes sauvages et de toute chair ... »

(Genèse 6.19 ~ Bible d'Alexandrie)

Description de l'Arche de Noé


« Tu les feras entrer, deux par deux ... » (Genèse 6.19)

Pas une seule espèce créée par Dieu ne devait manquer ... mais un seul couple pour chaque espèce.

Comment les sélectionner ?

Sur quels critères Noé pouvait-il décider que tel animal plutôt que tel autre devait être sauvé ?

En Genèse 6.20, il est écrit :

« Un couple de chaque espèce viendra à toi pour survivre. » (Traduction Oecuménique de la Bible)

La plupart des traductions laissent ainsi entendre que dans chaque espèce animale un couple fut animé d'une volonté de survie qui le pousse à se diriger vers Noé pour embarquer dans l'Arche.

Ce n'est pas Noé qui les choisit.

Comment concevoir que des insectes, pour ne citer que les plus petits, puissent être animés d'une telle volonté, presque d'une conscience ?

Instinct de survie ... ?

« A Dieu tout est possible ! » (Matthieu 19.26)

Ne l'oublions jamais, si Dieu a été capable de créer l'univers, il peut animer n'importe quelle créature selon sa volonté.

Il faut aussi avoir en mémoire le sens du mot animal.

Celui-ci est dérivé du latin anima qui désigne l'âme ou le souffle de vie.

D'où le verbe "animer".

A la différence des végétaux, les animaux ont cette faculté d'autonomie dans le mouvement et, de ce fait, une conscience plus ou moins développée selon les espèces ... une âme embryonnaire.

En hébreu, c'est le mot nephesh qui est le plus souvent employé pour désigner l'âme.

Il est aussi bien employé dans la Bible pour la création des animaux ...

« Que les eaux fassent sortir celles des âmes vivantes qui sont des reptiles, et des volatiles volant sur la terre sous le firmament du ciel. » (Genèse 1.20)

... que pour la création de l'espèce humaine :

« L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante. » (Genèse 2.7)

Comment expliquer que certains animaux aient eu cette volonté de vivre qui les pousse à rejoindre Noé tandis que tous les autres ont continué de vaquer à leurs occupations en totale inconscience ?

Comment comprendre que tous les contemporains de Noé aient continué de vivre dans l'insouciance à l'approche du Déluge pendant que Noé contruisait son Arche, probablement sous les moqueries des autres ?

La réponse est du même ordre : inconscience, insouciance, aveuglement ...

On dit parfois que les animaux sentent le danger et il semblerait que, au cours de l'histoire, de nombreuses catastrophes naturelles aient été pressenties par des animaux.

Mais la plupart des scientifiques restent sceptiques ... et il est probable que tous les animaux ne sentent pas le danger ... en toutes époques.

« Hypocrites ! vous savez discerner l'aspect de la terre et du ciel ; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ? » (Luc 12.56)

Quoi qu'il en soit, il ne suffit pas de discerner les signes du ciel mais, comme le rappelait Jésus, de comprendre le sens de l'histoire humaine lorsque celle-ci sombre vers sa perdition.

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme.

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ... » (Matthieu 24.37-38)

< < < Retour au sommaire < < < 56-GEN 6.19 > > > Les nombres symboliques > > >


NOAH

La Bible d'Alexandrie : 6.1 à 6.22

Le mal se développe
chez les hommes

Et il arriva, lorsque les hommes commencèrent à être nombreux sur la terre, que des filles leur naquirent. Or, apercevant les filles des hommes, les fils de Dieu virent qu'elle étaient belles et ils prirent pour eux des femmes parmi toutes celles qu’ils avaient choisies.

Et le Seigneur Dieu dit : « Mon esprit ne restera pas en ces hommes-ci pour toujours, parce qu'ils sont des chairs, mais leurs jours seront de cent vingt ans. »

Or les géants étaient sur la terre en ces jours-là ; et après cela, quand les fils de Dieu s'approchaient des filles des hommes et qu’ils engendraient pour eux-mêmes, c'étaient là les géants du temps passé, les hommes fameux.

Or le Seigneur Dieu vit que les méfaits des hommes s'étaient multipliés sur la terre et que tout un chacun méditait en son cœur soigneusement en vue du mal tous les jours, et Dieu se préoccupa d'avoir fait l'homme sur la terre, et il médita. Et Dieu dit :

« J'effacerai l'homme que j'ai fait de la face de la terre, depuis l'homme jusqu'aux bestiaux et depuis les reptiles jusqu'aux volatiles du ciel, car j'ai été irrité de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce devant le Seigneur Dieu.

Voici les engendrements de Noé.

Noé était un homme juste, parfait dans sa génération. Noé plut à Dieu. Noé engendra tois fils, Sem, Kham, Japhet. Mais la terre se corrompit devant Dieu, et la terre se remplit d'injustice. Et le Seigneur Dieu vit la terre, et elle était corrompue, parce que toute chair corrompait sa voie à lui sur la terre.

Et Dieu dit à Noé : « Le moment de tout homme est venu devant moi, parce que la terre a été remplie d'injustice par eux, et voici, moi je les détruis, eux et la terre. Fais donc pour toi un coffre de pièces de bois équarries ; tu feras le coffre sous forme de niches et tu le calfateras de bitume, à l'intérieur et à l'extérieur.

Et voici comment tu feras le coffre : de trois cents coudées la longueur du coffre, de cinquante coudées la largeur, et de trente coudées sa hauteur ; tu feras le coffre en le rétrécissant et tu l'achèveras par une coudée, sur le haut ; la porte du coffre, tu la feras sur le côté ; tu feras le coffre sous forme de chambres, à deux et à trois niveaux.

Voici, je lance le déluge, l'eau, sur la terre pour détruire toute chair où existe un souffle de vie sous le ciel ; et tout ce qui est sur la terre va mourir.

Et je dresserai mon alliance avec toi : tu entreras dans le coffre, toi et tes fils et ta femme et les femmes de tes fils avec toi ; et en prenant de tous les bestiaux et de tous les reptiles et de toutes les bêtes sauvages et de toute chair, tu les feras entrer, deux par deux de toutes les espèces, dans le coffre pour les nourrir avec toi ; mâles et femelles ils seront.

De tous les oiseaux qui volent selon leur espèce, de tous les bestiaux selon leur espèce et de tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, deux par deux de toutes les espèces ils entreront auprès de toi pour être nourris avec toi, mâle et femelle.

Et toi, tu te procureras de toutes les nourritures que vous mangez, et tu les rassembleras auprès de toi, et il te sera possible, à toi et à eux, de manger. » Et Noé fit tout ce que lui avait ordonné le Seigneur Dieu, ainsi fit-il.

p