AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST



Le sixième jour ...

« Dieu dit : Que la terre produise

des êtres vivants selon leur espèce ... »

(Genèse 1.24 ~ Traduction Oecuménique de la Bible)

Cobaye


Au cinquième jour, les animaux sont sortis de la mer et leur développement se poursuit.

La terre devient à son tour productrice d'espèces nouvelles :

« bestiaux, petites bêtes, et bêtes sauvages ... »

La distinction entre les bestiaux, animaux domestiques, et les bêtes sauvages, avant l'apparition des hommes, annonce la faculté ultérieure de domestiquer certaines espèces.

Car le plan de Dieu est prioritairement conçu pour l'humanité.

Mais quels types de rapports l'homme était-il censé entretenir avec les animaux ?

Serviraient-ils de nourriture ... ou de support pour des expériences en laboratoire comme le cobaye ?

L'homme était-il appelé à devenir un chasseur ?

Lorsqu'ils furent créés, Dieu s'adressa aux humains en ces termes :

« Voici, je vous donne toute herbe qui porte sa semence sur toute la surface de la terre et tout arbre dont le fruit porte sa semence ; ce sera votre nourriture. » (Genèse 1.29 ~ T.O.B.)

Puis, s'adressant aux animaux, il donna pour consigne :

« A toute bête de la terre, à tout oiseau du ciel, à tout ce qui remue sur la terre et qui a souffle de vie, je donne pour nourriture toute herbe mûrissante. » (Genèse 1.30 ~ T.O.B.)

Voyant cela, le Créateur en conclu que « c'était très bon. » (Genèse 1.31 ~ T.O.B.)

Dans le plan de Dieu, toutes espèces créées aux cinquième et sixième jours, humains compris, devaient être herbivores !

Avant la déchéance de la Création, il n'était pas question de tuer pour se nourrir ou d'effectuer un quelconque sacrifice animal pour racheter le péché ... qui n'avait pas encore été commis par l'humanité.

Ensuite, tout a basculé ...

Dans une perspective eschatologique, la Bible nous enseigne que cette situation initiale est appelée à être restaurée.

Ainsi, le Premier Testament nous livre cette vision :

« Au bord du torrent, sur les deux rives, pousseront toutes espèces d'arbres fruitiers ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne s'épuiseront pas ; ils donneront chaque mois une nouvelle récolte, parce que l'eau du torrent sort du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture et leur feuillage de remède. » (Ezéchiel 47.12 ~ T.O.B.)

Toutefois, il s'agit seulement d'une première étape qui est révélée puisque les hommes continueront à se nourrir de poissons.

« Alors des pêcheurs se tiendront sur la rive ; et depuis Ein-Guèdi jusqu'à Ein-Eglaïm, ce sera un séchoir à filets. Les espèces de poissons seront aussi nombreuses que celles de la grande mer. » (Ezéchiel 47.10 ~ T.O.B.)

La mort n'aura pas encore disparu ...

« Il n'y aura plus là de nourrisson emporté en quelques jours, ni de vieillard qui n'accomplisse pas ses jours ; le plus jeune, en effet, mourra centenaire, et le plus malchanceux, c'est centenaire aussi qu'il deviendra moins que rien. » (Esaïe 65.20 ~ T.O.B.)

... mais les créatures seront sur la bonne voie !

« Le loup habitera avec l'agneau, le léopard se couchera près du chevreau. Le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l'ourse auront même pâture, leurs petits, même gîte. Le lion, comme le boeuf, mangera du fourrage. » (Esaïe 11.6-7 ~ T.O.B.)

La seconde étape est révélée avec le Nouveau Testament, dans le dernier livre de la Bible.

« Puis il me montra un fleuve d'eau vive, brillant comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l'agneau. Au milieu de la place de la cité et des deux bras du fleuve, est un arbre de vie produisant douze récoltes. Chaque mois il donne son fruit, et son feuillage sert à la guérison des nations. » (Apocalypse 22.1-2 ~ T.O.B.)

Il n'est plus question ici de pêcheurs ... ni de pécheurs !

« Il n'y aura plus de malédiction. Le trône de Dieu et de l'agneau sera dans la cité, et ses serviteurs lui rendront un culte, ils verront son visage et son nom sera sur leurs fronts. » (Apocalypse 22.3-4 ~ T.O.B.)

La première étape peut correspondre aux temps du millénium annoncés au chapitre 20 du Livre de l'Apocalypse. Les humains continuent de se nourrir, entre autres, de poisson, et connaîtront encore la mort ... et la rébellion !

« Quand les 1 000 ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison, et il s'en ira séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog. Il les rassemblera pour le combat : leur nombre est comme le sable de la mer. » (Apocalypse 20.7-8 ~ T.O.B.)

Après le millénium et le jugement dernier, la mort aura disparu (Apocalypse 21.4) ... pour tous les êtres vivants.

Le statut initial d'herbivores pourra être restauré pour l'ensemble des créatures à l'image de ce qui était prévu au commencement.

< < < Retour au sommaire < < < 14-GEN 1.24 > > > A l'image de Dieu ... > > >


LA CREATION DE L'UNIVERS

Version du Semeur : 1.1 à 2.3
Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Or, la terre était alors informe et vide. Les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. Et Dieu dit alors : - Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres. Il appela la lumière : « jour » et les ténèbres : « nuit ». Il y eut un soir, puis un matin. Ce fut le premier jour.

Et Dieu dit : - Qu'il y ait une étendue entre les eaux pour les séparer. Dieu fit l'étendue. Il sépara les eaux d'en-dessous de l'étendue des eaux d'au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela cette étendue : « ciel ». Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le deuxième jour.

Et Dieu dit : - Je veux que les eaux d'au-dessous du ciel se rassemblent en un seul endroit afin que la terre ferme paraisse. Et ce fut ainsi. Dieu appela « terre » la terre ferme, et « mer » l'amas des eaux. Et Dieu vit que c'était bon. Et Dieu dit : - Que la terre se recouvre de verdure, d'herbe portant sa semence, et d'arbres fruitiers produisant du fruit selon leur sorte, portant chacun sa semence, partout sur la terre. Et ce fut ainsi. La terre fit germer de la verdure, de l'herbe portant sa semence selon sa sorte et des arbres produisant du fruit selon leur sorte, portant chacun sa semence. Dieu vit que c'était bon. Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le troisième jour.

Et Dieu dit : - Que, dans l'étendue du ciel, il y ait des luminaires pour que l'on distingue le jour de la nuit, et pour marquer les saisons, les jours et les ans. Que, dans l'étendue du ciel, ils servent de luminaires pour illuminer la terre. Et ce fut ainsi. Dieu fit deux grands luminaires, le plus grand des deux afin qu'il préside au jour, et le plus petit pour présider à la nuit. Il fit aussi les étoiles. Et il les plaça dans l'étendue du ciel afin d'illuminer la terre, de présider au jour ainsi qu'à la nuit, et de séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que c'était bon. Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le quatrième jour.

Et Dieu dit : - Que les eaux foisonnent d'une multitude d'animaux vivants, et que des oiseaux volent dans le ciel, au-dessus de la terre ! Alors Dieu créa les grands animaux marins et tous les êtres vivants qui se meuvent et foisonnent dans les eaux, selon leur sorte, et tous les oiseaux ailés selon leur sorte. Et Dieu vit que c'était bon. Et il les bénit, en ces termes : - Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez les eaux des mers, et que les oiseaux aussi se multiplient sur la terre. Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le cinquième jour.

Et Dieu dit : - Que la terre produise des êtres vivants selon leur sorte, des bestiaux, des reptiles et des insectes, et des animaux sauvages selon leur sorte. Et ce fut ainsi. Dieu fit les animaux sauvages selon leur sorte, il fit les bestiaux selon leur sorte, les reptiles et les insectes selon leur sorte. Et Dieu vit que c'était bon.

Et Dieu dit : - Faisons les hommes pour qu'ils soient notre image, ceux qui nous ressemblent. Qu'ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les bestiaux sur toute la terre et sur tous les reptiles et les insectes. Dieu créa les hommes pour qu'ils soient son image, oui, il les créa pour qu'ils soient l'image de Dieu. Il les créa homme et femme. Dieu les bénit en disant : - Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres, et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes.

Et Dieu dit : - Voici, je vous donne, pour vous en nourrir, toute plante portant sa semence partout sur la terre, et tous les arbres fruitiers portant leur semence. Je donne aussi à tout animal vivant sur la terre, aux oiseaux du ciel, à tout animal qui se meut à ras de terre, et à tout être vivant, toute plante verte pour qu'ils s'en nourrissent. Et ce fut ainsi. Dieu considéra tout ce qu'il avait créé, et trouva cela très bon. Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le sixième jour.

Ainsi furent achevés le ciel et la terre avec toute l'armée de ce qu'ils contiennent. Au septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu'il avait créé. Alors il se reposa en ce jour-là de toutes les oeuvres qu'il avait accomplies. Il bénit le septième jour, il en fit un jour qui lui est réservé, car, en ce jour-là, il se reposa de toute l'oeuvre de création qu'il avait accomplie.