AVOIR LA FOI EN DIEU ... CROIRE EN JESUS CHRIST



Le père du mensonge

« Alors le Serpent dit à la femme :

- Mais pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
Seulement Dieu sait bien que le jour où vous en mangerez,
vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu,
choisissant vous-mêmes entre le bien et le mal. »

(Genèse 3.4-5 ~ Version du Semeur)

Le serpent de la Genèse ...


Vous serez comme Dieu ... quel beau rêve !

Certaines traductions de la Bible mentionnent " comme des dieux " mais le terme hébreu est " Elohim ", d'ordinaire traduit par Dieu, et non " elim " qui marquerait la pluralité.

Toutefois, si l'on analyse le sens de cette promesse du serpent, il n'est pas surprenant que celui-ci ait laissé miroiter au couple du jardin d'Eden l'illusion de devenir " comme des dieux ".

Une telle perspective est séduisante pour celui ou celle qui ambitionne la puissance ...

En 2003, l'acteur Jim Carrey, dans le film " Bruce tout-puissant ", se voyait doté de pouvoirs divins.

Après avoir usé, et abusé, de ceux-ci à son avantage personnel ~ qui ne serait tenté de le faire ? ~ il se voit confronté à une avalanche de prières, adressées à Dieu, qu'il va devoir gérer.

Bruce opte pour la facilité en accédant à toutes les demandes ... suscitant ainsi un monstrueux désordre qui lui démontre son incapacité à être " comme Dieu ".

Dieu seul est en mesure de savoir quelles prières doivent être exaucées.

Lui seul peut disposer de l'omniscience nécessaire à la distinction permanente entre le bien et le mal et être omnipotent par la bonne gestion de toutes situations.

Ne nous prenons donc pas pour des dieux !

Le serpent a tendu un piège ... l'homme et la femme sont tombés dedans.

En affirmant que ceux-ci ne mourraient pas s'ils mangeaient du fruit de l'arbre interdit, il a menti.

Le couple humain a préféré croire le père du mensonge plutôt que leur père Créateur.

" Attention, tu vas tomber ! "

Combien de fois ai-je entendu cette mise en garde paternelle lorsque j'étais enfant ?

Une discrète voix intérieure m'incitait à désobéir.

Combien de fois n'ai-je pas écouté mon père ... jusqu'à la chute.

Combien de fois ai-je mis mes propres enfants en garde de la même façon ?

Certes, ces chutes sont rarement graves, mais leur cause est identique : la désobéissance consécutive à la tentation.

Sans avoir reçu le moindre enseignement chrétien, car ma famille était athée, j'avais cependant intégré inconsciemment que la désobéissance pouvait être mortelle.

Pour preuve ce rêve avant l'âge de cinq ans et qui constitue mon tout premier souvenir d'enfance ...

" Je monte l’escalier de quatre étages au sommet duquel se trouvait notre logement. La rampe de protection n’ôte rien à la vision vertigineuse de la cage d’escalier qui s’enfonce plus je m’élève.

Au-dessus du palier terminal, une trappe d’accès aux combles est inaccessible, sans échelle, mais tellement fascinante.

Je parviens à me hisser vers cette trappe mystérieuse qui s’ouvre sur un espace inconnu.

Mais ma tentative échoue et c’est la chute dans le vide ... "

Ce cauchemar enfantin est à l'image de la mésaventure du premier couple à l'aube de l'humanité.

Leur désobéissance s'est inscrite dans notre patrimoine génétique, se transmettant et se renouvelant au fil des millénaires.

Répondant un jour à ses détracteurs, Jésus leur dit :

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.

Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui.

Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. » (Jean 8.44 ~ Version Segond)

Cette parole du Seigneur est très virulente et exprime sa colère. Il n'est pas fréquent que Jésus se soit ainsi emporté.

Mais cette colère n'est-elle pas à l'image de celle du Dieu Créateur lorsqu'il vit ses premiers enfants tomber dans la séduction face au serpent ?

< < < Retour au sommaire < < 30-GEN 3.4 > >La nudité originelle > > >


La rupture de l'alliance

Version du Semeur : 3.1 à 3.24
Le Serpent était le plus tortueux de tous les animaux des champs que l’Eternel Dieu avait faits. Il demanda à la femme :

- Vraiment, Dieu vous a dit : " Ne mangez du fruit d'aucun des arbres du jardin ! " ?

La femme répondit au Serpent : Nous mangeons des fruit des arbres du jardin, excepté du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin. Dieu a dit de ne pas en manger et de ne pas y toucher sinon nous mourrons.

Alors le Serpent dit à la femme : Mais pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Seulement Dieu sait bien que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, choisissant vous-mêmes entre le bien et le mal.

Alors la femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, agréable aux yeux, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence. Elle prit donc de son fruit et en mangea. Elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea.

Aussitôt, les yeux de tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus. Alors ils se firent des pagnes en cousant ensemble des feuilles de figuier.

Au moment de la brise du soir, ils entendirent l’Eternel Dieu parcourant le jardin. Alors l’homme et sa femme se cachèrent de l’Eternel Dieu parmi les arbres du jardin.

Mais l’Eternel Dieu appela l’homme et lui demanda : Où es-tu ?

Celui-ci répondit : Je t’ai entendu dans le jardin et j’ai eu peur, car je suis nu ; alors je me suis caché.

Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu ? Aurais-tu mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ?

Adam répondit : C'est la femme que tu as placée auprès de moi qui m’a donné du fruit de cet arbre, et j’en ai mangé.

L’Eternel Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait cela ?

C'est le Serpent qui m'a trompée, répondit la femme, et j’en ai mangé.

Alors l’Eternel Dieu dit au Serpent : Puisque tu as fait cela, te voilà maudit parmi tout le bétail et les animaux sauvages, tu te traîneras sur le ventre et tu mangeras de la poussière tout au long de ta vie. Je susciterai l'hostilité entre toi-même et la femme, entre ta descendance et sa descendance. Celle-ci t’écrasera la tête, et toi, tu lui écraseras le talon.

Dieu dit à la femme : Je rendrai tes grossesses très pénibles, et tu mettras tes enfants au monde dans la souffrance. Ton désir se portera vers ton mari, mais lui te dominera.

Il dit à Adam : Puisque tu as écouté ta femme et que tu as mangé du fruit de l’arbre dont je t'avais défendu de manger, le sol est maudit à cause de toi. C’est avec beaucoup de peine que tu en tireras ta nourriture tout au long de ta vie. Il te produira des épines et des chardons. Et tu mangeras des produits du sol. Oui, tu en tireras ton pain à la sueur de ton front jusqu’à ce que tu retournes au sol dont tu as été tiré, car tu es poussière et tu retourneras à la poussière.

L'homme nomma sa femme Eve (Vie) parce qu'elle est la mère de toute vie humaine. L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des vêtements de peau pour les habiller.

Puis il dit : Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour le choix entre le bien et le mal. Maintenant il ne faut pas qu'il tende la main pour cueillir aussi du fruit de l’arbre de la vie, qu'il en mange et qu'il vive éternellement.

Alors l'Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden pour qu’il travaille le sol d’où il avait été tiré.

Après avoir chassé l'homme, il posta des chérubins à l'est du jardin d'Eden, avec une épée flamboyante tournoyant en tout sens pour barrer l'accès de l’arbre de la vie.